Emmanuel RUELLAN du CRÉHU1899

Name
Emmanuel RUELLAN du CRÉHU
Birth 1899 38 26

Birth of a brotherErnest RUELLAN du CRÉHU
May 27, 190209:00 (Age 3 years)
Publication: État-civil en ligne des Archives départementales des Côtes-d'Armor.
Citation details: État-civil de Paule (22) – Naissances – 1902.
Acte de naissance de Ernest Ruellan du Créhu, Paule (22), 27 mai 1902.
Acte de naissance de Ernest Ruellan du Créhu, Paule (22), 27 mai 1902.

Note:
État-civil de Paule (22) – Naissances – 27 mai 1902 Du vingt-septième jour du mois de Mai mil neuf cent deux à sept heures du soir, Acte de naissance de Ernest RUELLAN du CRÉHU né le même jour à neuf heures du matin, fils légitime de Emmanuel RUELLAN du CRÉHU, âgé de quarante-deux ans, profession de Minotier, et de Marie LANDEL, âgée de trente ans, profession de Ménagère, demeurant à Paule (Lansalaün). L'enfant présenté à l'Officier de l'État civil a été reconnu être du sexe masculin. La déclaration de naissance a été faite par Emmanuel RUELLAN du CRÉHU, père de l'enfant, âgé de quarante-deux ans, profession de Minotier, demeurant à Paule. Premier témoin : Jean Marie KÉRIBIN, âgé de quarante-neuf ans, profession de boulanger, demeurant à Paule. Second témoin, François Marie LOGÉAT, âgé de trente-cinq ans, profession de Maréchal, demeurant à Paule. Lecture donnée de ce que dessus, les comparants et témoins ont déclaré signer : E. Ruellan du Créhu, J. Kéribin, Logéat. Constaté suivant la loi, par moi, Jean-Louis Le FICHARD, Maire et Officier de l'État civil soussignant. Le Fichard.

Birth of a sisterPaule RUELLAN du CRÉHU
July 4, 1904 (Age 5 years)

Death of a brotherJean Baptiste RUELLAN du CRÉHU
August 14, 1917 (Age 18 years)
Address: Fontaine-Routan
_ACT: fp
Cause: Il est mort des suites de blessures de guerre.
Note: Son acte de décès est retranscrit à Paule (22) le 13 octobre 1917.
Death of a brotherErnest RUELLAN du CRÉHU
March 4, 1945 (Age 46 years)
Acte de décès d'Ernest Ruellan du Créhu - Fallersleben (Basse-Saxe, Allemagne) - 4 mars 1945.
Acte de décès d'Ernest Ruellan du Créhu - Fallersleben (Basse-Saxe, Allemagne) - 4 mars 1945.

Note:
Il meurt en déportation d'un "arrêt cardiaque suite à une faiblesse corporale généralisée". Document (scan) aimablement transmis en juillet 2010 par Pierre Klein (Président départemental pour les Côtes d’Armor de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation)

Death of a sisterPaule RUELLAN du CRÉHU
October 1964 (Age 65 years)
Deathyes

Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: October 12, 1892Châtelaudren, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
15 months
elder sister
4 years
elder brother
Jean Baptiste RUELLAN du CRÉHU
Birth: October 27, 1896 36 24Paule, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Death: August 14, 1917Souhesmes-Rampont, Meuse, Grand-Est, France
3 years
himself
3 years
younger brother
Acte de naissance de Ernest Ruellan du Créhu, Paule (22), 27 mai 1902.Ernest RUELLAN du CRÉHU
Birth: May 27, 1902 41 29Paule, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Death: March 4, 1945Fallersleben, Basse-Saxe, Allemagne
2 years
younger sister

Note
#Générale# Durant la seconde guerre mondiale, il fut pris par les Allemands avec un groupe de 20 personnes d'une ferme des environs de Carhaix (22) : "Vers ce moment, arrive un homme du nom d'Emmanuel Ruellan du Créhu. A son tour il estpoussé à coups de crosse dans le bois, et d'après so n témoignage, il est tenu par un Allemand placé de chaque côté, tandis qu'un troisième l'interroge : "Monsieur, vous êtes un terroriste". " Je ne sais pas ce que vous voulez dire" répliquedu Créhu embarqué jus qu'à là sans motif : il était au village essayant de sauver du feu qu elques lapins. Aussitôt un quatrième soldat dont il ignorait la prése nce à ses cotés se met à le frapper par derrière à grands coups de bât ons. Mais, endurci à la douleur, Emmanuel ne bronche pas. Pas un cri, pas une plainte. L'Allemand sort alors du bois et revient, porteur d 'un gourdin noueux. Une seconde fois, il veut lui faire avouer qu'il e st terroriste. "Nicht terroristen," en allemand cette fois. Battu à n ouveau, il se raidit encore contre la souffranceet à chaque coup, rép ète, malgré les menaces : "Je ne suis pas un terroriste", tout en ins ultant ses agresseurs. Exaspérés par une telle endurance et quelque p eu vaincus par son stoïcisme, les Boches (sic) rageurs, abandonnent le ur victime l'ayant finalement pris pour un aliéné." ("Occupation-Rés istance-Libération, Bretagne, Témoignages" Edition Club 35, Pédernec, 1993).
Informations légales
Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89
© copyright bellabre.com, 2001-2020