Ernest RUELLAN du CRÉHUÂge : 42 ans19021945

Nom
Ernest RUELLAN du CRÉHU
Naissance 27 mai 190209:00 41 29
Note :
Du vingt-septième jour du mois de Mai mil neuf cent deux à sept heures du soir, Acte de naissance de Ernest RUELLAN du CRÉHU né le même jour à neuf heures du matin, fils légitime de Emmanuel RUELLAN du CRÉHU, âgé de quarante-deux ans,profession de Minotier, et de Marie LANDEL, âgée de trente ans, profession de Ménagère, demeurant à Paule (Lans alaün). L'enfant présenté à l'Officier de l'État civil a été reconnu être du sexe masculin. La déclaration de naissance a été faite par Emmanuel RUELLAN du CRÉHU, près de l'enfant, âgé de quarante-deux ans, profession de Minotier, demeurant à Paule. Premier témoin : Jean Marie KÉRIBIN, âgé de quarante-neuf ans, profession de boulanger, demeurant à Paule. Second témoin, François Marie LOGÉAT, âgé de trente-cinq ans, profession de Maréchal, demeurant à Paule. Lecture donnée de ce que dessus, les comparants et témoins ont déclaré signer : E. Ruellan du Créhu, J. Kéribin, Logéat. Constaté suivant la loi, par moi,Jean-Louis Le FICHARD, Maire et Officier de l'État civil soussignant. Le Fichard.
Naissance d’une sœurPaule RUELLAN du CRÉHU
4 juillet 1904 (Âge 2 ans)

Décès d’un frèreJean Baptiste RUELLAN du CRÉHU
14 août 1917 (Âge 15 ans)
Adresse : Fontaine-Routan
_ACT : fp
Cause : Il est mort des suites de blessures de guerre.
Note : Son acte de décès est retranscrit à Paule (22) le 13 octobre 1917.
Déportation
Arrestation puis déportation
11 avril 1940 (Âge 37 ans)
Publication : Site associatif traitant de la déportation durant la seconde guerre mondiale (1939-1945).
Texte :
http://memoiredeguerre.free.fr/lieux-dep/temoignage-fallesleben.htm Dans cette ville, il aurait eu une bagarre avec un Italien en avril 1944 ce qui lui vaut de se faire arrêter le 11 à Salbris (41). Il est d'abord interné à Blois (41), puis déporté en Allemagne au camp de Neuengamme, où il arrive le 24 mai et est inscrit sous le matricule 32044. Il est ensuite envoyé au Komando extérieur Fallesleben-Laagberg (Basse-Saxe - située à 27 km au nord-est de Brunswick, la ville accueille le siège de Wolfsburg des usines Volkswagen. Les détenus, dont plus de 600 hommes, travaillent pour cette firme et sont également employés à des travaux de construction. Voici le témoignage d'un déporté qui a suivi le même convoi qu'Ernest Ruellan du Créhu : "Notre convoi est parti de Compiègne le 21 mai 1944 au petit malin emportant l993 hommes vers le Reich nazi. Nous étions cent par wagon de marchandise avec une petite ouverture de 40 cm sur 70 cm barreaudée, notre seule entrée d’air et avec un bidon de 200 litres pour tinette. Nous sommes arrivés au Koncentration lager Neuengamme le 24 mai au soir avec quelques morts et des fous vite abattus. Poussés par les hurlements et les coups des SS, nous avons couru jusqu’aux caves d’un bâtiment où nous avons été pris durement en main par les kapos pour la tonte, la douche et la désinfection, mais nous avons pu enfin boire un peu malgré les coups de trique. Le dressage dans le camp fut très brutal mais bref car nous avons été désignés pour le nouveau kommando de Fallersleben, fort de 656 déportés loués aux usines Volkswagen pour les travaux les plus durs. Nous avons perdu là, 35 des nôtres sur les 462 venus de France lorsque à la joie du débarquement a succédé l’abattement d’une progression des Alliés toujours trop lente à nos yeux, l’épuisement par le travail, la maladie, la faim et la rigueur de l’hiver..." (Voir le témoignagne intégral en cliquant sur le lien en référence.) Toutes ces informations m'ont été fournies par Monsieur Pierre Klein (Président départemental pour les Côtes d’Armor de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation), documents à l'appui, ce dont je le remercie vivement.
Décès 4 mars 1945 (Âge 42 ans)

Acte de décès d'Ernest Ruellan du Créhu - Fallersleben (Basse-Saxe, Allemagne) - 4 mars 1945.
Acte de décès d'Ernest Ruellan du Créhu - Fallersleben (Basse-Saxe, Allemagne) - 4 mars 1945.

Note : Il meurt en déportation d'un "arrêt cardiaque suite à une faiblesse corporale généralisée".

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
sœur plus âgée
4 ans
frère plus âgé
Jean Baptiste RUELLAN du CRÉHU
Naissance : 27 octobre 1896 36 24Paule, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Décès : 14 août 1917Souhesmes-Rampont, Meuse, Grand-Est, France
frère
Détails privés
lui
Ernest RUELLAN du CRÉHU
Naissance : 27 mai 1902 41 29Paule, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Décès : 4 mars 1945Fallersleben, Basse-Saxe, Allemagne
2 ans
sœur plus jeune

DéportationSIT_MEMOIREDEGUERRE.FREE.FR
Publication : Site associatif traitant de la déportation durant la seconde guerre mondiale (1939-1945).
Texte :
http://memoiredeguerre.free.fr/lieux-dep/temoignage-fallesleben.htm Dans cette ville, il aurait eu une bagarre avec un Italien en avril 1944 ce qui lui vaut de se faire arrêter le 11 à Salbris (41). Il est d'abord interné à Blois (41), puis déporté en Allemagne au camp de Neuengamme, où il arrive le 24 mai et est inscrit sous le matricule 32044. Il est ensuite envoyé au Komando extérieur Fallesleben-Laagberg (Basse-Saxe - située à 27 km au nord-est de Brunswick, la ville accueille le siège de Wolfsburg des usines Volkswagen. Les détenus, dont plus de 600 hommes, travaillent pour cette firme et sont également employés à des travaux de construction. Voici le témoignage d'un déporté qui a suivi le même convoi qu'Ernest Ruellan du Créhu : "Notre convoi est parti de Compiègne le 21 mai 1944 au petit malin emportant l993 hommes vers le Reich nazi. Nous étions cent par wagon de marchandise avec une petite ouverture de 40 cm sur 70 cm barreaudée, notre seule entrée d’air et avec un bidon de 200 litres pour tinette. Nous sommes arrivés au Koncentration lager Neuengamme le 24 mai au soir avec quelques morts et des fous vite abattus. Poussés par les hurlements et les coups des SS, nous avons couru jusqu’aux caves d’un bâtiment où nous avons été pris durement en main par les kapos pour la tonte, la douche et la désinfection, mais nous avons pu enfin boire un peu malgré les coups de trique. Le dressage dans le camp fut très brutal mais bref car nous avons été désignés pour le nouveau kommando de Fallersleben, fort de 656 déportés loués aux usines Volkswagen pour les travaux les plus durs. Nous avons perdu là, 35 des nôtres sur les 462 venus de France lorsque à la joie du débarquement a succédé l’abattement d’une progression des Alliés toujours trop lente à nos yeux, l’épuisement par le travail, la maladie, la faim et la rigueur de l’hiver..." (Voir le témoignagne intégral en cliquant sur le lien en référence.) Toutes ces informations m'ont été fournies par Monsieur Pierre Klein (Président départemental pour les Côtes d’Armor de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation), documents à l'appui, ce dont je le remercie vivement.
Naissance
Du vingt-septième jour du mois de Mai mil neuf cent deux à sept heures du soir, Acte de naissance de Ernest RUELLAN du CRÉHU né le même jour à neuf heures du matin, fils légitime de Emmanuel RUELLAN du CRÉHU, âgé de quarante-deux ans,profession de Minotier, et de Marie LANDEL, âgée de trente ans, profession de Ménagère, demeurant à Paule (Lans alaün). L'enfant présenté à l'Officier de l'État civil a été reconnu être du sexe masculin. La déclaration de naissance a été faite par Emmanuel RUELLAN du CRÉHU, près de l'enfant, âgé de quarante-deux ans, profession de Minotier, demeurant à Paule. Premier témoin : Jean Marie KÉRIBIN, âgé de quarante-neuf ans, profession de boulanger, demeurant à Paule. Second témoin, François Marie LOGÉAT, âgé de trente-cinq ans, profession de Maréchal, demeurant à Paule. Lecture donnée de ce que dessus, les comparants et témoins ont déclaré signer : E. Ruellan du Créhu, J. Kéribin, Logéat. Constaté suivant la loi, par moi,Jean-Louis Le FICHARD, Maire et Officier de l'État civil soussignant. Le Fichard.
Note
Il aurait été officier dans la marine marchande d'après la tradition familiale, qui, si elle parle de l'aventure vécue par son frère Emmanuel avec les Allemands durant les années de guerre, ne mentionne pas ce qui est arrivé à Ernest. Il a eu une vie sans doute assez agitée. Marin (mais certainement pas officier de marine), puis ouvrier agricole, il s'installe à la Ferté-Imbault (41) où il semble avoir vécu un certain temps, peut-être marié.
DécèsActe de décès d'Ernest Ruellan du Créhu - Fallersleben (Basse-Saxe, Allemagne) - 4 mars 1945.Acte de décès d'Ernest Ruellan du Créhu - Fallersleben (Basse-Saxe, Allemagne) - 4 mars 1945.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 570 × 800 pixels
Taille du fichier : 92 Ko
Type : Photo
Note : Il meurt en déportation d'un "arrêt cardiaque suite à une faiblesse corporale généralisée".
Objet médiaCamp de Neuengamme (Allemagne), où fut conduit Ernest Ruellan du Créhu - 24 mai 1944.Camp de Neuengamme (Allemagne), où fut conduit Ernest Ruellan du Créhu - 24 mai 1944.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 1 024 × 726 pixels
Taille du fichier : 132 Ko
Type : Photo
Image principale : non
Note : Document fourni en juillet 2010 par Pierre Klein (Président départemental pour les Côtes d’Armor de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation)
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89