Simon Guillaume Gabriel BRUTÉ de RÉMURAge: 60 years17791839

Name
Simon Guillaume Gabriel BRUTÉ de RÉMUR
Birth March 20, 1779 51 42
Christening March 20, 1779
Address: St-Germain
_ACT: c
Note:
État-Civil de Rennes (35) St-Germain - Baptême - 20 mars 1779 Simon Guillaume Gabriel, fils de Simon Guillaume Gabriel BRUTÉ de REMUR et de Renée Jeanne Le SAULNIER de VAUHELLO, né et baptisé le même jour vingt mars mil sept cent soixante dix neuf, parrain François Pierre René VATAR de JOUANNET, marraineVictoire Françoise BRUTÉ de REMUR… Le Valler, curé,
Birth of a brotherAugustin BRUTÉ de RÉMUR
before 1786 (Age 6 years)

Death of a fatherSimon Guillaume Gabriel BRUTÉ de RÉMUR
February 27, 1786 (Age 6 years)

Death of a motherRenée Jeanne Le SAULNIER du VAUHELLO
1823 (Age 43 years)

Occupation
Religieux

Death June 26, 1839 (Age 60 years)
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: 1778Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne, France
15 months
himself
Simon Guillaume Gabriel BRUTÉ de RÉMUR
Birth: March 20, 1779 51 42Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne, France
Death: June 26, 1839Vincennes, Indiana, États-Unis
8 years
younger brother
Mother’s family with Francois VATAR de JOUHANNET - View this family
step-father
mother
Marriage: 1760Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne, France
half-brother
half-sister

SourceBIB_ANNALESPROPAGATION_FOI
Publication: Annales de l'Association de la Propagation de la Foi, Recueil périodique des lettres des évêques et des missionnaires des missions des deux mondes, et de tous les documents relatifs aux missions et à l'association de la propagation de la foi. Collection faisant suite à toutes les éditions des Lettres édifiantes. 1826-1897.
Citation details: tome 8, 1835-1836 : page 318 ; tome 10, 1837-1838 : page 156, 236 et 489 ; tome 11, 1938-1839 : page 394 et 576.
Christening
État-Civil de Rennes (35) St-Germain - Baptême - 20 mars 1779 Simon Guillaume Gabriel, fils de Simon Guillaume Gabriel BRUTÉ de REMUR et de Renée Jeanne Le SAULNIER de VAUHELLO, né et baptisé le même jour vingt mars mil sept cent soixante dix neuf, parrain François Pierre René VATAR de JOUANNET, marraineVictoire Françoise BRUTÉ de REMUR… Le Valler, curé,
Note
Prètre, Simon Guillaume Gabriel BRUTÉ de RÉMUR est Évêque de Vincennes, en Indiana (États-Unis). Il fait ses études à Rennes (35), interrompues par la Révolution. Il continue à étudier malgré tout à la maison et apprend le métier d'imprimeur avec sa mère. Il assiste aux horreurs de la Terreur, mais visite les prisonniers, passant du courrier pour eux. Il entreprend des études de médecine en 1796 chez M. Duval à Rennes, puis à Paris où il obtient son diplome en 1803. Pourtant, il ne pratique pas la médecine, mais entre au séminaire de Saint-Sulpice, à Paris. Il est ordonné le 11 juin 1808 par Mgr Claude André, et enseigne au séminaire Saint-Sulpice de Rennes avant d'embarquer en 1810 pour les États-Unis où il enseigne la philosophie au séminaire Saint-Mary de Baltimore, puis au séminaire Saint-Mary de Emmitsburg (Indiana). Il termine sa carrière ecclésiastique comme évêque de Vincennes dans l' Indiana (USA) (28 octobre 1836). Il demeure royaliste jusqu'à la fin de ses jours. Il avait assisté à l'exécution de nombreux prêtres à Rennes pendant la Terreur et sa mère avait caché des prêtres réfractaires chez elle, dans les appartements qu'elle occupait avec sa famille à l'intérieur même du Palais du Parlement de Rennes. On peut lire certaines de ses lettres, écrites alors qu'il est évêque de Vincennes, dans les Annales de la Propagation de la Foi : Tome 8, 1835-1836, page 323 : Dans un courrier daté du 26 novembre 1835, écrite pendant un séjour à Paris, sur la migration des Indiens : "Ils [les Indiens] montrent beaucoup de facilité pour apprendre à lire, et plusieurs savent tout leur livre par cœur. Il ne faudrait pas en conclure qu'il serait facile de les civiliser. M. Desseille, prêtre flamand, du diocèse du Détroit, qui vient les visiter du village de Pokegan, où il réside, et qui leur est fort attaché, croit qu'il serait très-difficile de les rendre cultivateurs ; mais il pense qu'il ne le serait pas autant de les amener à la vie pastorale : on sait que la politique des États-Unis est d'exclure de tous les états civilisés, et de rejeter au-delà du Mississipi tous les sauvages, résolution qui les désespère. Le nombre de ceux qui sont dans L'Indiana [p. 324] peut être évalué à 4,000." Tome 10, 1837-1838, page 156, lettre du 24 mai 1837 ; page 236, lettre du 25 juillet de la même année, sur ses luttes contre les "sectes protestantes" ; page 489, lettre non datée. Tome 11, 1938-1839, page 394, dans une lettre du 9 septembre 1838, il raconte son voyage à Logansport pour retrouver un de ses prêtres, le père Petit, qui va accompagner les Indiens que le gouvernement des États-Unis déporte de force vers l'Ouest. À la page 576 du même tome, on trouve l'annonce de sa mort.
Informations légales
GénéAct - Relevés d'actes | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89
© copyright bellabre.com, 2001-2020