Paule du VIALARD1622

Nom
Paule du VIALARD
MariageHenri de MONTVALLAT d'ENTRAYGUESAfficher cette famille
27 février 1601

Mariage d’un(e) frère/sœurÉtienne de RAYNAL de MARSATAnne de VIALAR d'ENTRAYGUESAfficher cette famille
16 février 1604

Décès avant 1622

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 1573
sœur
elle
Famille avec Henri de MONTVALLAT d'ENTRAYGUES - Afficher cette famille
mari
elle
Mariage : 27 février 1601
fils
fils
fille

SourceBIB_BARRAU_ROUERGUE
Publication : Documents Historiques sur les Familles du Rouergue.
Note
Elle est Dame de la ville d'Entraygues (12) et de la Capelle-Neuvéglise. "Le plus ancien monument qui parle d'Entraygues est, d'après Bosc, une charte des archives de Bonneval, qui porte qu'en 1195, Hugues, comte de Rodez, donna à cette abbaye, le terroir de Seveyrac avec six autres villages du mandement d'Entraygues. Ce lieu n'était, vers ce temps-là, qu'un très-petit village de la paroisse de Saint-Georges ; mais Henri II, comte de Rodez, ayant fait l'acquisition de la terre d'Entraygues, en 1278, y fit bâtir un château sur un terroir nommé le Pla, près du confluent qui lui fut cédé par noble Bernard Azémar. Ainsi l'on peut regarder le comte Henri comme le fondateur de cette petite ville, dont ses descendans conservèrent la haute seigneurie (en note : Entraygues dépendait de la vicomté de Carlat. En donnant cette vicomté à sa fille Isabelle, il se réserva Entraygues qu'il réunit au comté de Rodez). On voit cependant, en 1392, Guillaume de Salages se qualifier seigneur d'Entraygues, mais ce ne fut, sans doute, qu'en vertu d'une concession temporaire, et cette terre ne tarda pas à rentrer dans le domaine des comtes. Louis XI, encore Dauphin, étant venu en Rouergue pour faire la guerre au comte Jean IV d'Armagnac, en 1444, commença par s'emparer du château d'Entraygues. Le comte d'Armagnac ayant été rétabli dans ses biens, en 1415, le roi se réserva le château d'Entraygues comme une place importante. Cette terre fut cédée, vers 1466, par Jean V, comte d'Armagnac et de Rodez, ou par le duc de Nemours (en note : Jacques, duc de Nemours, qui possédait la vicomté de Carlat, du chef de son père Bernard d'Armagnac, comte de Pardiac, avait voulu y réunir la terre d'Entraygues qui en faisait partie avant 1298, et il l'avait achetée, moyennant 12764 écus, de son cousin Jean V, qui la démembra du comté de Rodez ; mais cette vente eut lieu à pacte de rachat), à Pierre Prunhaut, seigneur de Moissy, conseiller au parlement de Paris, dont les successeurs la vendirent, pour 15000 livres, à Brenguier de Vialar, de Laguiole, d'où elle passa, quelques années après, dans la maison de Montvallat, par le mariage, en 1601, de Henri, comte de Montvallat, avec Paule de Vialar, dame d'Entraygues. La ville d'Entraygues fut longtemps environnée de fossés et de fortes murailles. On n'y entrait que par des ponts-levis. Le château surtout, formé seulement de trois hautes tours séparées, était d'un accès difficile. L'une d'elles fut brûlée et rasée du temps des guerres religieuses du XVIe siècle ; les deux autres ont été reliées par un corps-de-logis bâti en 1658. Ce lieu fut le théâtre de plusieurs combats durant les guerres de religion, et notamment d'un siège où un capitaine du roi de Navarre, nommé Gentil, prit d'assaut, en 1581, la ville et le château sur les catholiques. (Hippolyte de Barrau, Documents Historiques sur les Familles du Rouergue, page 690).
Note
Henri de Montvallat d'Entraygues et Paule de Vialard ont encore une autre fille.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89