Joseph Gabriel Marie BERTRANDÂge : 76 ans18511927

Nom
Joseph Gabriel Marie BERTRAND
Naissance 1851 50

Décès du pèreClaude Jean Baptiste BERTRAND
1858 (Âge 7 ans)

Naissance d’une fille
#1
Germaine Charlotte Marie Julie Henriette BERTRAND
2 septembre 1891 (Âge 40 ans)
Profession
Militaire

Décès 1927 (Âge 76 ans)

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
lui
Famille avec Henriette Caroline Marie ARMINJON - Afficher cette famille
lui
épouse
fille
Germaine Charlotte Marie Julie Henriette BERTRAND
Naissance : 2 septembre 1891 40Besançon, Doubs, Bourgogne-Franche-Comté, France
Décès : 5 septembre 1976St-Germain-en-Laye, Yvelines, Ile-de-France, France

Note
#Générale# Admis à St-Cyr en 1870, il n'y entre pas tout de suite, mais s'enrôle comme volontaire dans les Francs-Tireurs des Vosges le 15/09/1870. Le 09/01/1871, il se bat à Villersexel (70) sous les ordres du Général B ourbaki quand il estfait prisonnier et emmené en Allemagne. Il entr e à St-Cyr le 01/10/1873. En sortant, il est affecté comme sous-lieute nant d'Infanterie, puis Lieutenant de Chasseurs à Pieds. Il fait la c ampagne du Tonkin en 1885 et se bat contre les Chinois et les Pavillon s-Noirs. Il est nommé Capitaine. Il est cité en 1886 : " Par ses habi les dispositions, il a repoussé le 10/08/1886, à la tête de 160 combat tants, lesattaques d'une bande de plus de 1000 pirates chinois qu'il a obligés à la retraite après 4 heures de combat ". Il rentre en 188 8 et reprend sa vie de garnison. En 1890, il est nommé Chef de Bataill on et affecté à St-Mihiel (55), puis à Laval (53). En 1906, il refuse de protéger avec ses hommes les fonctionnaires chargés de faire l'inv entaire de laCathédrale de Laval, suite à la loi de séparation de l' Eglise et de l'Etat. Sa carrière brisée par cet acte, il prend sa retr aite le 31/03/1907 et est versé dans l'armée territoriale. Il est pro mu Lieutenant-Colonel le 10/06/1908. Blessédès le début de la guerre en 1914 à la tête du 25è Régiment d'Infanterie Territorial à Busigny en Artois. Il refuse d'être évacué avant les autres blessés. Le 17/08 /1914, il est nommé Colonel, puis le 20 à la tête de la 167è Brigade, à la place du général, qui avait perdu le contrôle puis fut fait pris onnier. Le 07/10/1915, il est nommé à la tête de la 212è Brigade pour la défense de Verdun,puis en 1917 à la tête d'un simple Régiment d'I nfanterie. Il a reçu plusieurs décorations : Commandeur de la Légion d'Honneur, médaille du Tonkin, ordre de l'Annam, ordre du Cambodge.
Note
#Générale# Ils ont aussi : N. (Mme Jules LAPIERRE), Georges (ép. ?) et Jean (ép. ?).
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89 | Quiz Akademos