Aymar Joseph de ROQUEFEUIL du BOUSQUETÂge : 68 ans17141782

Nom
Aymar Joseph de ROQUEFEUIL du BOUSQUET
Naissance 19 mars 1714 48
Baptême religieux 20 mars 1714 (Âge 1 jour)
Adresse : St-Louis
Note: État-Civil de Brest (29) St-Louis - Registre GG59 - Baptêmes - 20 mars 1714
Naissance d’un frèreRené Aymar de ROQUEFEUIL
25 juillet 1718 (Âge 4 ans)
Note : Ou 15 juillet 1718 ?
Profession
Marin
oui

IMAGEoui

Baptême d’une filleJeanne Jacquette de ROQUEFEUIL du BOUSQUET
20 mai 1743 (Âge 29 ans)
Adresse : Château de Kerlouët
Décès du pèreJacques Aymar de ROQUEFEUIL du BOUSQUET
8 mars 1744 (Âge 29 ans)

Note : Il décède en mer, à bord du "Superbe".
MariageMarie Gabrielle de KERGUZ de TROFAGANAfficher cette famille
23 octobre 1745 (Âge 31 ans)
Adresse : Château de Belair
père de l'épouse : Louis de KERGUZ de TROFAGANbeau-pèrepère
mère de l'épouse : Anne de KERMENGUY de KERAZANbelle-mèremère
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - BMS 1733-1741 - Mariage du 23 octobre 1741 :
Naissance d’une fille
#1
Louise Marie Thérèse Adélaïde de ROQUEFEUIL du BOUSQUET
24 mai 1746 (Âge 32 ans)
Adresse : Château de Kerlouët
Baptême d’une filleLouise Marie Thérèse Adélaïde de ROQUEFEUIL du BOUSQUET
14 février 1747 (Âge 32 ans)
Adresse : St-Sauveur
Note : Son parrain est le duc de Penthièvre et sa marraine la princesse de Lamballe, les deux étant présents.
Baptême d’un filsInnocent Adrien Maurice de ROQUEFEUIL du BOUSQUET
4 septembre 1752 (Âge 38 ans)
Note : Son parrain est Adrien Maurice duc de Navailles, pair et maréchal de France, ministre d'Etat, et sa marraine Catherine Innocente de Rougé, duchesse d'Elboeuf, baronne de Rostrenen.
Mariage d’un enfantJacques Claude du CLEUX du GAGEJeanne Jacquette de ROQUEFEUIL du BOUSQUETAfficher cette famille
18 février 1765 (Âge 50 ans)

MariageCharles Dimas Pierre de BRILHACLouise Marie Thérèse Adélaïde de ROQUEFEUIL du BOUSQUETAfficher cette famille
16 mars 1775 (Âge 60 ans)
Mariage d’un enfantCharles Dimas Pierre de BRILHACLouise Marie Thérèse Adélaïde de ROQUEFEUIL du BOUSQUETAfficher cette famille
16 mars 1775 (Âge 60 ans)
Adresse : Château de Kerlouët
père de l'époux : Pierre René Eugène de BRILHACpèrebeau-père
Note: État-civil de Plévin - AD-22 - BMS 1753-1776 - Image 526 - Mariage du 12 mars 1775
Décès d’un frèreRené Aymar de ROQUEFEUIL
1780 (Âge 65 ans)

Décès 1 juillet 1782 (Âge 68 ans)
Note : Son coeur est inhumé à Pléven (22).
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 4 août 1712Lambezellec, Finistère, Bretagne, France
19 mois
lui
4 ans
frère plus jeune
Famille avec Marie Gabrielle de KERGUZ de TROFAGAN - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : 23 octobre 1745St-Pol-de-Léon, Finistère, Bretagne, France
-2 ans
fille
3 ans
fille
6 ans
fils

Baptême religieux
État-Civil de Brest (29) St-Louis - Registre GG59 - Baptêmes - 20 mars 1714 Le vingtiesme mars mille sept cent quatorze, Aymard Joseph né le jour précédent, fils de Messire Jacques Aymard de ROCQFEUILL, Capitaine des vaisseaux du Roy, Chevalier de l'ordre militaire de St Louis, gouverneur pour sa majesté de la ville deRhodez, pays de Rouergue, Seigneur de Brenac, et de dame Jeane Louise du MAINS, son épouse, le parain a esté escuyer Thomas du MAINS, brigadier des ingénieurs du Roy, Chevalier de l'ordre militaire de St Louis, et la maraine [un blanc] deCHAMARAN, Contesse de Cantoinet, représentée par dame Renée de BETBEDER, dame de Gobert, ledit enfent baptizé le dit jour et an p r le soubsigné Recteur, [signé :] Renée BETBEDER GOUBERT, du MAINS, BRENAC (?), BRENAC, L'ordenace (?) BETBEDER La Jaille, La Jaille, LABBÉ, du MAINS, ROQUEFEUIL, Y. J. de KRET Recteur de Brest, FABRE.
Mariage
État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - BMS 1733-1741 - Mariage du 23 octobre 1741 : Ce jour vingtroisième octobre mil sept cent quarante un, après les bannies düement proclamée le dimanche vingt deux de ce mois en cette paroisse, et en celle de St Louis de Brest en datte du même jour suivant le certificat du Sieur recteur, sansopposition du futur mariage entre Messire Joseph Aimard, Comte de ROCQUEFEUIL, de la paroisse de St Louis de Brest, Lieutenant des vaisseaux du Roy, fils majeur de haut et puissant Seigneur Messire Jacques Aimard, Marquis de ROCQUEFEUIL,Lieutenant général des armées navales de Sa Majesté, Ch evalier des ordres Militaires de Saint Louis, Commandant la Marine à Brest, Gouverneur de Rhodès, Seigneur de Kerloüet, Kerdanet et autres lieux, et de Dame Louise Jeanne DUMAINS, d'unepart, et demoisselle Marie Gabrielle de KERGUZ, de la ville de Léon, paroisse du Minihy, fille de Messire Louis de KERGUZ, Chevalier, Seigneur de TROFAGAN, Chevalier des ordres Militaires du Mont Carmel et de Saint Lazare, Gouverneur de la villede Léon et dépendances, et de dame Anne de KERMENGUY de KERAZAN, vue la permission de la Cour en datte du quinze octobre de la présente année, signée MAUREPAS, vue et retenue la dispense des deux bannies restantes donnée le vingt deux de ce moispar Monsieur le Grand Vicaire, signée C. G. Le BORGNE de KERMORVAN, vic: Gén. de Léon, conttresignée Y: PODEUR, sec. et insinuée et controllée aux insinuations et controlles ecclésiastiques le même jour, signé JACQUET et LAUDREN, avec lapermission de faire les fiançailles et les nopces dans la chapelle du château de Belair, moy soussigné Noble et discret Missire Joseph Toussaint de KERHOANT de COATAUFAS, Chantre premier dignitaire de Léon, après les fiançailles faites dans laditte chapelle du château de Belair, j'ay continué la cérémonie, et ayant publiquement interrogé les dittes parties de leurs mutuels consentements, les ay conjoints en mariage par paroles de présent, et leur ay donné la bénédiction nuptiale enprésence du Sieur QUÉRÉ, Recteur, qui a célébré la messe, et en présence de Mre Louis de KERGUZ de TROFAGAN et de dame Anne de KERMENGUY, père et mère de la contractante, de Messire Alexandre François GOUBER, Commissaire de la Marine, et MreRené, Chevalier de ROCQUEFEUIL, Enseigne des vaisseaux du Roy, frère dudit contractant, le dit Messire Alexandre François GOUBER, parent au tiers degré de l'estoc maternel du contractant, et autres qui signent, [signé :] Marie Gabrielle de KERGUZ ROQUEFEUILLE, Joseph Aimard de ROQUEFEUIL, Anne de KERMENGUY TROFAGAN, Louis de KERGUZ de TROFAGAN, KERMENGUY QUERASAN, Claude MORSETTI Le GARDE (?), QUERSANTON de QUERASAN, le Chevalier de ROQUEFEUIL, LeROUGE du MARHALLA (?), Louis de KERGOËL, Chevalier de PARCEVAUX, KERGOËT de PARCEVAUX, Marie Gabrielle Marie Julienne de KERMENGUY, Thérèze de KERMENGUY, Claudine de KERSAINTGILY, J. F. Le GRAND de TROMOLIN, PORTENOIRE PRIGENT, le Chevalier duDRESNAY, François Chevalier du DRESNAY, Le SPARTEL du RUNIOU, Fr. QUÉRÉ Rect. du Minihy, Joseph Toussaint de KERHOENT.
Décès
Son coeur est inhumé à Pléven (22).
Note
#Générale# Qualifié "haut et puissant Seigneur Missire", il est Chevalier, Comte de Roquefeuil, Seigneur des terres et Seigneuries de Kergoat, Kerlouet , Kerdanet, Vaugaillard , Cozperet, le Pellem, Runello, Blairin, Guern aon et autres lieux,Lieutenant des Vaisseaux du Roi en 1741, puis ch ef d'escadre (1761), il est Lieutenant général des armées navales de Sa Majesté, puis Vice-Amiral de France en 1781. Il est Chevalier, Gran d-Croix et Commandeur de l'ordre royal et militairede Saint-Louis. Il réside au château de Kerouët, à Plévin (22). Il achète la terre de Kergoet le 14 mars 1761 pour la somme de 273 000 livres à Marie Anne C harlotte de Gourmont (épouse de Hervé Le Febvre). Ci-après, l'articl e de Fulcran de Roquefeuil, extrait du bulletin " Roquefeuil-Infos " n °21 de décembre 2001 : Vice-Amiral de France Fils aîné de Jacques Aymar, Aymar Joseph aurait commencé à servir dans les dragons puis il entra dans la compagnie des gardes de la marine à Brest en 1727. En 17 40, il servit à bord du Superbe , commandé par son père. Il fut nommé lieutenant de vaisseau le jour même où Jacques Aymar fut nommé lieut enant général, le 1 er mai 1741. Puis, il fut nommé capitaine de vais seau en 1744 et chevalier de Saint-Louis en 1746. En 1750, il commanda it aux îles du vent L'Aquilon et avait sous ses ordres La Friponne , commandée par Duchaffault Après avoir commandé entre 1754 et 1758, L'Actif , Le Protée et L'Hector , il fut fait chef d'escadre en 1761. Il fit partie des membres fondateurs de l'Académie demarine en 1752, en tant qu'académicien ordinaire. Il contribua par un grand nomb re de mémoires scientifiques et techniques à l'amélioration des conna issances maritimes. Il fut nommé, par intérim, commandant de la mari ne et du port de Brest en 1761. Il déploya une telle compétence qu'on décida, l'année suivante, de lui confier également le gouvernement mil itaire de la ville et du château. Puis, il futconfirmé officiellement dans le commandement de la marine et du port en 1763. Il s'attacha à faire de Brest le grand port militaire dont la France avait besoin, e n liaison avec les ministres Choiseul et Praslin. Ce serait parce qu'i l avaitintroduit la pratique de tirer au canon lors d'une évasion, qu e serait née l'expression « tonnerre de Brest ». Il fut nommé lieut enant en 1766 et commandeur de l'ordre de Saint-Louis en 1768. En 1769 , il devint académicien ordinaire et le premier directeur de l'Académi e royale de marine qui venait d'être rétablie, après la guerre de sept ans, etétait élevée au rang d'Académie royale. Il en quitta la dire ction en 1770 mais continua à participer activement à ses travaux. E n 1772, il s'opposa avec fermeté au ministre Bourgeois de Boynes qui v oulait réformer la marine, en lui appliquant le règlement de l'armée d e terre, sans tenir compte des nécessaires spécificités du service en mer. Celui-ci lui retira doncle commandement de la ville et du châte au de Brest. Lorsqu'Aymar Joseph demanda la permission de s'absenter pour ses affaires personnelles, Boynes feignit de prendre cette deman de de congé pour une démission qu'il accepta en novembre. Il le rempla ça par le comte d'Estaing. En 1774, AymarJoseph fut chargé de présen ter au roi, à Versailles, un volume de vingt mémoires de l'Académie, d ont le sien « Sur la décomposition des vents pour la manœuvre de vais seaux ». En 1775, Boynes étant remplacé par Sartines, Aymar Joseph fu tchargé de l'inspection des troupes de la marine à Brest, Toulon et Rochefort. En 1777, il reçut la commission d'inspecteur des troupes du corps royal d'infanterie et de l'artillerie de la marine et fut prése nté au roi Louis XVI. Il fut enfinpromu grand-croix de l'ordre de Sai nt-Louis en 1779 et en reçut les insignes du roi lui-même. Enfin, il fut élevé à la dignité de vice-amiral de France en1781 (ès Mers du Lev ant) et prêta serment entre les mains du roi.
IMAGERoquefeuil_JacquesAymar.jpg
Roquefeuil_JacquesAymar.jpg
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 205 × 274 pixels
Taille du fichier : 25 Ko
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89 | Quiz Akademos