Henri QUIRIT de COULAINES1808

Name
Henri QUIRIT de COULAINES
Family with Anne Magdelaine de SEGUIN - View this family
himself
wife
Marriage: July 28, 1743
13 years
son
son

Death26/07/1808
Note
#Générale# Il est fils de Joseph Charles, Chevalier de St-Louis, Chevau-Léger du Roi. Baron et Chevalier, il est Seigneur de la Coulaine, à Beaumont-e n-Véron (37) et de la Herpinière, à Savigny-en-Véron (37). En 1754, il est curateur de sa nièce, fille de son frère Charles Joseph, Cheva lier et Seigneur de la Motte- Usagen et de Marie Torterüe de Sazilly. Il comparaît à l'assemblée électorale de la noblesse de Touraine en 1 789. Considéré commesuspect pendant la Terreur, du fait de l'émigrati on de ses deux fils, il est contraint de se présenter chaque jour à C hinon (37) et mis en résidence forcée dans l'enceinte du château de Lo ches (37) au moment de l'avancée de l'arméevendéenne, de la mi-mai à la mi-juin 1793. C'est dans ces circonstances qu'il assiste à l'exhu mation des restes d'Agnès Sorel de son tombeau de la Collégiale et qu' il en récupère une mèche de cheveux. Dans une lettre écrite à son ami eMadame du Petit-Thouars, il raconte cet évènement : « Voici le fai t véritable. Vous n'ignorez pas ma dettention au château d'Anet de L oches où nous avions le loisir de nous promener dans l'enceinte du ch âteau seulement. J'entrai parhazard, dans l'église collégiale où il y avait alors plusieurs curieux occupés à voir la démolition du mausol ée de marbre d'Agnès. On tira de dessous ce mausolée une grande urne où était sa belle chevelure avec partie de sa tête où il y enavait e ncore d'attachés. Comme je vis plusieurs personnes tirer de cette urne des poignées de cheveux, je suivis leur exemple et les enveloppai da ns du papier comme une relique. Il m'en reste bien encore de quoi fai re un tour de perruqueque je vous offre de tout mon cœur. J'ai ce paq uet à la Herpinière et le chanoine qui y demeure le trouverait dans l 'armoire où je les ai vus pendant mon dernier séjour, à moins que vou s n'aimiés les recevoir de ma main au Petit-Thouars,l'été prochain… ». Ces cheveux, avec la lettre à Mme du Petit-Thouars qui les authent ifie, ont parcouru un circuit assez compliqué jusqu'au petit musée (q ui n'existe plus actuellement) du château de l'Ouvrinière, sur la comm une deSaint-Florent-le-Vieil (49). En octobre 1793, Henri Quirit de Coulaines rentre à Chinon (37) et laisse le château de Coulaine à son fils aîné Henry Auguste.
Note
#Générale# Ils ont en tout douze enfants, dont deux, qui participent à la guerre d'Indépendance des Etats-Unis d'Amérique : Augustin Quirit de Coulain es, lieutenant au régiment de Saintonge, et François Quirit de Coulain es, sous-lieutenantau même régiment. Ils émigrèrent tous les deux en Allemagne après avoir donné leur démission le 5 juillet 1791.
Informations légales
GénéAct - Relevés d'actes | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89
© copyright bellabre.com, 2001-2020