Marie Joséphine de PARFOURRU1820

Nom
Marie Joséphine de PARFOURRU
Décès de la mèreMarguerite de COUAGNE
9 décembre 1764
Source : 10/12/1764
Enterrement de la mèreMarguerite de COUAGNE
10 décembre 1764
_ACT : p
Note :
État-Civil de Jouveaux (27) - Inhumations - 10 décembre 1764 le Lund y dixième jour de Décembre mil sept cent soixante quatre, le corps de Noble Dame Marguerite de COIGNE, épouse de Messire Marcel Louis de PARFOURU, Seigneur et Patron alternatif de cette paroisse, décédée d'hier, âgée d'environ trenteans, a été inhumé dans le chœur de cette Église par nous curé d'Heudreville, en présence des témoins soussignés, (Ont signé : Laillé Ptre, Seroze, Le Normand Vic. de Jouveaux, de Brison Cé d'Hville).
Mariage d’un parentMarcel Louis de PARFOURRUMarie Madeleine Catherine Le PRÉVOSTAfficher cette famille
19 septembre 1771
père de l'époux : Jacques de PARFOURRUpèrebeau-père
mère de l'époux : Marie Magdelaine d'AUGEmèrebelle-mère
première épouse de l'époux : Marguerite de COUAGNEépousemari → épouse
soeur de l'époux : Marie Madelaine de PARFOURRUsœurbelle-sœur
_ACT : p
Note :
État-Civil de Piencourt (27) - Mariages - 19 septembre 1771 L'an mil sept cent soixante et onze, le jeudi dix neuvième jour de septembre, après la publication d'un ban faite pour premier et dernier, tant dans cette paroisse qu'en celle de St Germain de Jouveaux, suivant l'attestation du Sr vicaire de laditte paroisse en datte du seize du présent mois de la présente année, dispense obtenue des deux autres bans en l'officialité de Lizieux en datte du dix sept du présent mois, duement insinuée et controllée audit Lizieux le même jour, dispensepareillement obtenue de monseigneur l'évêque et comte de Lizieux des trois au quatrième degré de consanguinité en datte dudit jour dix sept septembre de la présente année, sans qu'il se soit trouvé aucun autre empêchement, tant des deux bans quede la consanguinité cy dessus exprimées, entre messire Marcel Louis de PARFOURRU, fils de feu Jacques et de noble dame Marie Magdelaine d'AUGE, Seigneur et Patron alternatif de ladite paroisse de St Germain de Jouveaux, Chevalier de l'ordremilitaire de St Louis, veuf en premières noces de noble dame Marguerite de COUAGNE, demeurant en ladite paroisse de Jouveaux d'une part ; Et noble demoiselle Marie Magdelaine Catherine Le PRÉVOST, fille de messire Bernard Alexis Le PRÉVOST,Écuyer, Seigneur de la Sardoulière, seigneur et patron des Places, Corneilles, du Bois et autres lieux, et de noble dame Marie Catherine DOSSIN, de cette paroisse d'autre part, après les fiançailles dument observées le jour d'hier, parpermission et du consentement des Srs curés de cette paroisse, j'ay Jean François André de PARFOURRU, écuyer, Ptre Curé de St Gervais, reçu leur mutuel consentement de mariage et leur ai donné la bénédiction nuptiale suivant les formes de la Steéglise catholique, apostolique et romaine, en présences des susdits père et mère de la ditte épouse, de Mr Jacques DOSSIN, seigneur et patron de Corbon, officier en l'hôtel royal des invalides, ayeul maternel de la ditte épouse, de monsieurLouis DOSSIN, aussi officier en l'hôtel royal des invalides, de noble demoiselle Marie Magdelaine de PARFOURRU de Jouveaux, sœur dudit époux, de messire Louis Jacques Le PRÉVOST, écuyer, Sieur de Corbon, frère de la ditte épouse, des noblesdemoiselles Marie Barbe Françoise Le PRÉVOST de Corbon et Marguerite Dorothée Le PRÉVOST de Corneilles, sœurs de la ditte épouse, (Ont signé : Marie Madeleine La Prévost, B. Le Prévost, Parfourru, Parfourru de Jouveaux, L. Dossin, Dossin de la Sardouillière, Dossin, Le Prévost de Corbon, Le ?, Le Prévost de Corbon, de Parfourru curé de St Gervais, Le Prévost de Corneille,Le Proux de Pi éneoust, Charles Fontaine curé de Liencour ptre ?).
MariageJean Louis de GIVERVILLEAfficher cette famille
23 mars 1786
père de l'époux : Antoine de GIVERVILLEpèrebeau-père
mère de l'époux : Marguerite Magdelaine DESSONmèrebelle-mère
seconde épouse de l'époux : Françoise Augustine Aimée de CHASOTépousemari → épouse
père de l'épouse : Marcel Louis de PARFOURRUbeau-pèrepère
mère de l'épouse : Marguerite de COUAGNEbelle-mèremère
frère de l'épouse : Jacques Marcel de PARFOURRUbeau-frèrefrère
_ACT : p
Note :
État-Civil de Jouveaux (27) - Mariages - 23 mars 1786 Le jeudy vingt troisième jour de mars mil sept cent quatre vingt six, après la publication d'un ban de futur mariage entre Messire Jean Louis de GIVERVILLE, Chevalier, Seigneur et Patron honoraire de Saint Aubin de Scellon, Seigneur des fief,Places et Seigneuries de Bonnebosc, les Paintscreux, Vieux Clos et autres lieux, ancien Mousquetaire de la Seconde Compagnie de la Garde ordinaire du Roi, fils majeur de feu Messire Anthoine de GIVERVILLE et de feue noble Dame MargueriteMagdelaine DESSON, veuf en dernières noces de noble Dame Françoise Augustine Aimée de CHASOT, demeurant ordinairement en son château dudit Saint Aubin, d'une part ; et noble Demoiselle Marie Joseph de PARFOURRU, fille majeure de Messire MarcelLouis de PARFOURRU, Escuyer, Seigneur et Patron de cette paroisse, Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint Louis, ancien Capitaine au Régiment de Languedoc infanterie, et de feue noble Dame Marguerite de COUAGNE, demeurante en cetteparroisse, d'autre part ; faite dimanche dernier au prône de la messe paroissiale, tant en cette église qu'en celle dudit Saint Aubin de Scellon, sans aucune opposition ni empêchement, les parties ayant obtenu dispense des deux autres enl'officialité de ce diocèse, ainsy qu'il paroist par l'acte de dispense en date du vingt de ce mois dument insinué (?), et de plus les parties ayant pareillement obtenu dispense par Monseigneur l'Évêque de ce lieu de la prohibition du temps decarême, suivant l'acte expédié ledit jour vingt de ce mois sous la signature de Monsieur COLLIGNON, Vicaire général dudit Seigneur Évêque, le tout demeuré aux mains du Sieur Curé de le lieu ; après aussy les fiançailles célébrées hier en cetteéglise, nous Messire Louis ROUDEL, Licencié en Théologie de la Société Royale de Navarre et Chanoine de l'église métropolitaine de Rouen, en présence et du consentement dudit Sieur Curé de cette parroisse, avons reçu leur mutuel consentement demariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence dudit Seigneur PARFOURRU, père de lad. épouse, Jacques Marcel de PARFOURRU, son frère, Officier au Régiment d'Agenois, Messire Louis Jacques Le PRÉVOST, Seigneur de Fontaine,CORBOU, les Plains et la Fardouillière, Messire Nicolas de BOUFFAY, fils, Officier au Régiment de Bourbon, et autres parents et amis soussignés, avec les parties, (Ont signé : de Giverville St Aubin, Marie Josèphe de Parfourru, Parfourru, Le Prévost de Corbou, Parfourru, Bouffay fils, Le Harivel, Roudel, Flagy, Lenormand curé de Jouveaux).
Décès du pèreMarcel Louis de PARFOURRU
après 1786

Naissance d’une fille
#1
Louise « Joséphine » de GIVERVILLE
17 août 1792
Adresse : St-Godard
Source : 18/09/1792
Source : 23/09/1811
Profession
Propriétaire

Baptême d’une filleLouise « Joséphine » de GIVERVILLE
18 septembre 1792
Adresse : St-Godard
_ACT : p
Note :
État-Civil de Rouen (76) - St-Godard - Baptêmes - 18 septembre 1792 Ce mardi dix huitième jour du mois de septembre, ont été suppléé aux cérémonies de baptême par Monsieur BOUTEILLIER père vicaire de cette paroisse, à Louise Joséphine, née le dix septième jour d'aoust, laquelle a été ondoyée pour cause denécessité par Mr COUVANT, chirurgien, en présence d'Élisabeth Barbe Françoise GRIMOUVILLE de FERGEAU & de Louise MUFLET-HUE et de Marcel Louis de PARFOURRU, ayeul maternel, qui tous ont assisté avec ledit COUVANT à l'accouchement de Dame MarieJoseph de PARFOURRU, épouse de Mr Jean Louis de GIVERVILLE, père et mère en légitime mariage dudit enfant, laquelle a été nommée par Prudence BOISSIÈRE et par Victoire GOUGIS, de cette paroisse, lesquesls ont signé, la père présent, (Ont signé : de Giverville, Prudan ce Boissière, Victoire Gouvis, Bouteiller vic., Dumesnil curé).
Mariage d’un enfantJacques Bertrand François de BAGLION de La DUFFERIELouise « Joséphine » de GIVERVILLEAfficher cette famille
23 septembre 1811
père de l'épouse : Jean Louis de GIVERVILLEbeau-pèrepère
mère de l'épouse : Marie Joséphine de PARFOURRUbelle-mèremère
_ACT : p
Note :
État-Civil de St-Aubin-de-Scellon (27) - Mariages - 23 septembre 1811 L'an mil huit cent onze, le vingt troisième jour de septembre, sur les cinq heures d'après midy, en la mairie de Saint Aubin de Scellon, canton de Thiberville, département de l'Eure, Par devant nous Jean Joseph DESCHANDELIERS, Maire et officierde l'état civil de ladite commune de Saint Aubin de Scellon, Sont comparus Monsieur Jacques Bertrand BAGLION de La DUFFERIE, Propriétaire, âgé de trente trois ans, domicilié en la ville de Mayenne et cy né le vingt six décembre mil sept centsoixante dix sept, ainsy qu'il est constaté par l'acte de naissance délivré par monsieur le Maire de la ville de Mayenne, le trente et un aoust dernier, légalisé par monsieur le président du tribunal de première instance de l'arrondissement deMayenne le premier du mois, fils majeur de feu Monsieur Jacques Bertrand BAGLION de La DUFFERIE, décédé en la commune de Martigné, canton de Mayenne, département de la Mayenne, le sept octobre mil huit cent sept, & de Dame Jacqueline FrançoisePORET, domiciliée en ladite ville de Mayenne, cy présente et consentante, d'une part. Et Demoiselle Louise Joséphine de GIVERVILLE, vivant de son bien, âgée de dix neuf ans, née en la ville de Rouen (Saint Godard) le dix sept aoust mil sept centquatre vingt douze, suivant acte de naissance délivré par le greffier en chef, conservateur des archives du tribunal de première Instance de l'arrondissement de Rouen, le vingt deux aoust dernier, légalisé par Mr le président dudit tribunal lemême jour domiciliée en la dite commune de Saint Aubin de Scellon, fille mineure de Monsieur Jean Louis de GIVERVILLE & de dame Marie Joseph de PARFOURRU, propriétaire, demeurants ensemble en cette dite commune, aussy présents et consentants,d'une seconde part. les quels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les publications ont été faites les dimanches huit et quinze de ce mois devant la porte principalle et extérieure de la mairie de celieu, et devant la porte principalle extérieure de l'hôtel de ville de Mayenne, comme il est constaté par l'acte de publication délivré par l'officier d'état civil de la ville de Mayenne le dix neuf du mois, légalisé par monsieur le président dutribunal de première instance sis à Mayenne le même jour. Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signiffiée, faisant droit à leur réquisition, après avoir donné lecture de toutes les pièces cy dessus mentionnées et du chapitre six ducode Napoléon, intitulé du mariage, avons demandé au futur époux et à la future épouse s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme : chacun d'eux ayant répondu séparément et affirmativement, déclarons au nom de la Loi que Monsieur JacquesBertrand BAGLION et la Demoiselle Louise Joséphine de GIVERVILLE sont unis par le mariage, de quoi avons dressé acte en présence de Messieurs Charles Louis BAGLION, propriétaire, âgé de vingt cinq ans, demeurant à la ville de Mayenne,département de la Mayenne, frère de l'époux, David René François des CHAMPS du MÉRY, Maire de la commune de Placé, arrondissement de Mayenne, âgé de quarante ans, cousin dudit Sieur époux, Nicolas Antoine de GIVERVILLE, propriétaire, âgé desoixante treize ans, oncle de la dame épouse & Marie Antoine de GIVERVILLE, aussy propriétaire, âgé de trente neuf ans, frère de la dite Dame épouse, ces deux derniers demeurants en la ville de Ponteaudemer. Lesquels après qu'il leur a été aussydonné lecture, l'ont signé avec nous, les parties contractantes et les père & mères desdits époux, (Ont signé : Louise Joséphine de Giverville, Baglion de La Dufferie, Poret de Baglion, de Giverville St Aubin, Parfourru de Giverville, de Giverville ?, Marie de Giverville, Charles de Baglion, des Champs du Méry, Deschandeliers maire).
Décès d’un époux/épouseJean Louis de GIVERVILLE
2 janvier 1820
Adresse : Château du Village de l'Église
troisième épouse : Marie Joséphine de PARFOURRUépouse
_ACT : p
Note :
État-Civil de St-Aubin-de-Scellon (27) - Décès - 2 janvier 1820 L'an mil huit cent vingt, le troisième jour de janvier sur les huit heures du matin, par devant nous Jean Jospeh DESCHANDELIERS, maire et officier de l'état civil de la commune de Saint Aubin de Scellon, Canton de Thiberville, Département del'Eure. Sont comparus les Sieurs François CASSÉ, Instituteur, âgé de cinquante un ans, et Jean Pierre BLONDEL, propriétaire, âgé de soixante sept ans, domiciliés cy en cette commune. lesquels nous ont dit et déclaré que Monsieur Jean Louis deGIVERVILLE, Propriétaire, âgé de quatre vingt deux ans, né en cette commune, veuf en première noce de Dame Françoise Julie CHAMBERT d'ARGENCE & en second mariage de Dame Augustine Aimée de CHASOT, époux en troisième mariage de Dame MarieJosèphe de PARFOURRU, est décédé ce jour d'hier, sur les trois heures du soir, en son château situé Village de l'Église, et ont les déclarants signé avec nous le présent acte après que lecture leur a été donnée, (Ont signé : Cassé, Blondel, Deschandeliers Maire).
Décès après 1820

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 11 janvier 1757Montréal, Québec, Canada
elle
frère
frère
La famille du père avec Marie Madeleine Catherine Le PRÉVOST - Afficher cette famille
père
belle-mère
Mariage : 19 septembre 1771Piencourt, Eure, Normandie, France
Famille avec Jean Louis de GIVERVILLE - Afficher cette famille
mari
elle
Mariage : 23 mars 1786Jouveaux, Eure, Normandie, France
fille
fille
fille
Jean Louis de GIVERVILLE + Françoise Julie LAMBERT d'ARGENCE - Afficher cette famille
mari
mari → épouse
Jean Louis de GIVERVILLE + Françoise Augustine Aimée de CHASOT - Afficher cette famille
mari
mari → épouse
Mariage : 1770
3 ans
beau-fils

Mariage
État-Civil de Jouveaux (27) - Mariages - 23 mars 1786 Le jeudy vingt troisième jour de mars mil sept cent quatre vingt six, après la publication d'un ban de futur mariage entre Messire Jean Louis de GIVERVILLE, Chevalier, Seigneur et Patron honoraire de Saint Aubin de Scellon, Seigneur des fief,Places et Seigneuries de Bonnebosc, les Paintscreux, Vieux Clos et autres lieux, ancien Mousquetaire de la Seconde Compagnie de la Garde ordinaire du Roi, fils majeur de feu Messire Anthoine de GIVERVILLE et de feue noble Dame MargueriteMagdelaine DESSON, veuf en dernières noces de noble Dame Françoise Augustine Aimée de CHASOT, demeurant ordinairement en son château dudit Saint Aubin, d'une part ; et noble Demoiselle Marie Joseph de PARFOURRU, fille majeure de Messire MarcelLouis de PARFOURRU, Escuyer, Seigneur et Patron de cette paroisse, Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint Louis, ancien Capitaine au Régiment de Languedoc infanterie, et de feue noble Dame Marguerite de COUAGNE, demeurante en cetteparroisse, d'autre part ; faite dimanche dernier au prône de la messe paroissiale, tant en cette église qu'en celle dudit Saint Aubin de Scellon, sans aucune opposition ni empêchement, les parties ayant obtenu dispense des deux autres enl'officialité de ce diocèse, ainsy qu'il paroist par l'acte de dispense en date du vingt de ce mois dument insinué (?), et de plus les parties ayant pareillement obtenu dispense par Monseigneur l'Évêque de ce lieu de la prohibition du temps decarême, suivant l'acte expédié ledit jour vingt de ce mois sous la signature de Monsieur COLLIGNON, Vicaire général dudit Seigneur Évêque, le tout demeuré aux mains du Sieur Curé de le lieu ; après aussy les fiançailles célébrées hier en cetteéglise, nous Messire Louis ROUDEL, Licencié en Théologie de la Société Royale de Navarre et Chanoine de l'église métropolitaine de Rouen, en présence et du consentement dudit Sieur Curé de cette parroisse, avons reçu leur mutuel consentement demariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence dudit Seigneur PARFOURRU, père de lad. épouse, Jacques Marcel de PARFOURRU, son frère, Officier au Régiment d'Agenois, Messire Louis Jacques Le PRÉVOST, Seigneur de Fontaine,CORBOU, les Plains et la Fardouillière, Messire Nicolas de BOUFFAY, fils, Officier au Régiment de Bourbon, et autres parents et amis soussignés, avec les parties, (Ont signé : de Giverville St Aubin, Marie Josèphe de Parfourru, Parfourru, Le Prévost de Corbou, Parfourru, Bouffay fils, Le Harivel, Roudel, Flagy, Lenormand curé de Jouveaux).
Note
#Générale# Elle est qualifiée " Noble Demoiselle " ou " Dame ", puis " Propriéta ire ". Elle est originaire de Jouveaux (27) et y demeure avant son ma riage. La famille de Parfourru est originaire de Normandie (Jouve aux). Elle a pour armes : " d'azur à la fleur de lys d'or ".
MariageActe du mariage entre Jean Louis de Giverville et Marie Joséphine de Parfourru - Jouveaux (27) - 23 mars 1786.Acte du mariage entre Jean Louis de Giverville et Marie Joséphine de Parfourru - Jouveaux (27) - 23 mars 1786.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 1 024 × 616 pixels
Taille du fichier : 189 Ko
Type : Photo
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89