Nicolas DOUBLET de PERSANÂge : 65 ans16911757

Nom
Nicolas DOUBLET de PERSAN
Naissance 23 octobre 1691 32

Mariage d’un(e) frère/sœurArmand Louis François FOUCAULT de SAINT-GERMAIN-BEAUPRÉAnne Bonne DOUBLET de PERSANAfficher cette famille
11 mars 1711 (Âge 19 ans)

Contrat de mariageMarie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈREAfficher cette famille
14 mars 1724 (Âge 32 ans)
père de l'époux : Nicolas DOUBLET de PERSANpèrebeau-père
oncle paternel de l'époux par alliance : Antoine de BARILLON d'AMONCOURTonclemari → oncle
tante paternelle de l'époux : Anne DOUBLETtantemari → tante
oncle paternel de l'époux : Pierre DOUBLET de CROUYonclemari → oncle
tante paternelle de l'époux par alliance : Mathée de VITRY-LA-VILLEtantemari → tante
cousin germain de l'époux : Jean Baptiste Arnoult GARNIER de SALINSonclemari → oncle
Note :
Paris (75) Bénard, notaire - Contrat de Mariage - 14 mars 1724 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales, côte XXVIII 191) Le 14 mars 1724 ; Furent présents Messire Nicolas DOUBLET DE PERSAN, Chevalier, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maistre des Requestes Ordinaires de son Hôtel, demeurant place Royalle, paroisse St Paul, fils de Messire Nicolas DOUBLET, Chevalier, Seigneur dePERSAN, Conseiller du Roy en sa Cour de Parlement et Grande Chambre d'icelle, et de Dame Bonne Ursule GARNIER de SALINS, son épouse, laditte Dame dudit Seigneur son époux autorisée à ces présentes, et de leur agrément, pour luy et en son nomd'une part ; Et Haute et Puissante Dame Paule Louise Marie BRIÇONNET d'OYSONVILLE, veuve de Haut et Puissant Seigneur Messire Jean Angélique de FRÉZEAU, Chevalier, Marquis de La FRÉZELIÈRE, Monts, Germigny et autres lieux, Lieutenant Général des Armées duRoy, et Premier Lieutenant Général de l'Artillerie de France, stipulante pour Demoiselle Marie Madelaine de FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, fille dudit défunt Seigneur et demoiselle, à ce présente et de son consentement, demeurant avec ladite Dame samère au château de l'Arsenal, paroisse St Paul, pour elle et en son nom d'autre part ; (de l'agrément du Roi et de toute une série de Princes et de Princesses, de la famille royale) … puis, du côté de l'époux, Haut et Puissant Seigneur Messire Armand Louis François FOUCAULT, Chevalier, Marquis de St GERMAIN BEAUPRÉ, Gouverneur pour le Roy de 1a province de la Marche et Brigadier de ses Armées, et Haute et Puissante DameAnne Bonne DOUBLET de PERSAN son épouse, ses beau-frère et sœur, Messire Antoine de BARILLON d'AMONCOURT, Chevalier, Marquis de Brogis, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maistre des Requestes Ordinaires de son Hôtel, oncle paternel, à cause deDame Anne DOUBLET, son épouse, Messire Pierre DOUBLET de Crouy, Chevalier, Seigneur de Bandeville, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maistre des Requestes ordinaires de son Hôtel, oncle paternel, et Dame Mathée de VITRY La VILLE, son épouse,Très Haute et Très Puissante Dame Marie de BRANCAS, épouse de Très Haut et Très Puissant Seigneur Monseigneur Louis de BRANCAS, tante à la mode de Bretagne dudit Seigneur futur époux, Haut et Puissant Seigneur Messire Arnoult Jean BaptisteGARNIER, Chevalier, Marquis de Salins, cousin germain paternel ; Et du côté de ladite Demoiselle FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, Haut et puissant Seigneur Messire Hilarion de FRÉZEAU, Chevalier, Comte de La FRÉZELIÈRE, Lieutenant Général des Armées du Roy et Premier Lieutenant Général de l'Artillerie de France, sonfrère, de Très Haut et Très Puissant Seigneur Monseigneur Charles François Frédéric de MONTMORENCY, Duc de Luxembourg, Pair et Premier Baron Chrestien en France, Chevalier de l'Ordre du Roy et Gouverneur Général pour le Roy en la province deNormandie, cousin paternel, .... ( suit deux pages encore de témoins, tous illustres… ) ; La future apporte 3 000 livres de rentes l'an, plus la terre et Seigneurie de Bergère, près de Montmirail-en-Brie, plus encore 20 000 livres. Le futur apporte la charge de Maistre des Requêtes Ordinaires du Roy, 14 000 livres de rentes perpétuelles au principal de 560 000 livres ; de plus, il dotte la future épouse de 6 000 livres de rente de douaire… Fait et passé à l'égard de S. M. Princes et Princesses et autres Seigneurs, au Château de Versailles, le six mars, et à l'égard des partyes contractantes en l'hôtel de madite Dame Marquise de La FRÉZELIÈRE, le quatorziesme dudit mois de mars,le tout l'an mil sept cent vingt quatre, ( signé du Roi, des princes et des princesses, puis des parties )
MariageMarie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈREAfficher cette famille
mars 1724 (Âge 32 ans)
Naissance d’un fils
#1
Armand Nicolas DOUBLET de PERSAN
14 juillet 1726 (Âge 34 ans)
Naissance d’un fils
#2
Anne Nicolas DOUBLET de PERSAN
29 juillet 1728 (Âge 36 ans)
Adresse : St-Paul
Profession
Magistrat

Baptême d’un filsAnne Nicolas DOUBLET de PERSAN
29 juillet 1728 (Âge 36 ans)
Adresse : St-Paul
_ACT : p
Note :
État-Civil de Paris (75) St-Paul (reconstitution de l'état-civil) - Baptêmes - 29 juillet 1728 L'an mil sept cent vingt huit, le jeudy vingt neuf juillet, fut baptisé Anne Nicolas, né du jour mesme, fils de Mre Nicolas DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maistre des Requestes Ordinaires de son Hôtel, et deDame Marie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIRE, son épouse, demeurant place Royalle, de cette paroisse ; Le parein Henry Aimé René de RONCELET, Marquis de SACHÉ, demeurant rue Saint Dominique, paroisse St Sulpice, la mareine Dame Bonne UrsuleGARNIER de SALINS, épouse de Mre Nicolas DOUBLET de PERSAN, Conseiller du Roy en sa Cour de Parlement et Grand Chambre d'icelle, demeurant susdite place Royalle de cette paroisse, lesquels ont tous signé dans la minute.
Décès du pèreNicolas DOUBLET de PERSAN
15 novembre 1728 (Âge 37 ans)
Adresse : St-Paul
Source : 22/11/1728
Note : Il est décédé à son domicile, place Royale, paroisse St-Paul, à Paris 04.
Naissance d’un fils
#3
Bon Guy DOUBLET de PERSAN
18 décembre 1730 (Âge 39 ans)

Baptême d’un filsBon Guy DOUBLET de PERSAN
20 décembre 1730 (Âge 39 ans)
Adresse : St-Paul
tante paternelle : Anne Bonne DOUBLET de PERSANtante
_ACT : p
Note :
État-Civil de Paris (75) St-Paul - Baptême - 20 décembre 1730 L'an mil sept cent trente, le vingt décembre, a été baptisé Bon Guy, fils de Mre Nicolas DOUBLET, Seigneur de PERSAN, Conseiller du Roy en Ses Conseils, Mtre des Requêtes, et de Dame Marie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, son épouse,d(emeura)nt place Royale, de cette paroisse. L'enfant est né le lundy dix huit du présent mois. Le parain Mre Guy BRIÇONNET d'OIZONVILLE, demt rue St Marc, psse St Roch, la maraine Dame Anne Bonne DOUBLET de PERSAN, femme de Mre Arnaud FOUCAUT, Marquis de SAINT GERMAIN-BEAUPRÉ, demt rue des Petits Augustins, psse St Sulpice, lesquels ontsigné tous dans la minute. Collationné à l'original par nous soussigné prêtre docteur de Sorbonne et vicaire de St Paul, à Paris le 9 aoust 1755.
Décès de la mèreBonne Élisabeth Ursule GARNIER de SALINS
22 mai 1740 (Âge 48 ans)

Source:
01/07/1740
MariageAnne Nicolas DOUBLET de PERSANAnne Adélaïde AYMERET de GAZEAUAfficher cette famille
11 septembre 1752 (Âge 60 ans)
Mariage d’un enfantAnne Nicolas DOUBLET de PERSANAnne Adélaïde AYMERET de GAZEAUAfficher cette famille
11 septembre 1752 (Âge 60 ans)
Adresse : St-Merry (ou St-Merri ou encore appelée St-Médéric)
père de l'époux : Nicolas DOUBLET de PERSANpèrebeau-père
père de l'épouse : Jean Claude AYMERET de GAZEAUbeau-pèrepère
_ACT : p
Note :
État-Civil (reconstitué) de Paris (75) St-Merry - Mariages - 11 septembre 1752 Le lundi onze septembre mil sept cent cinquante deux, Me Anne Nicolas DOUBLET de PERSAN, Conseiller au parlement, Commissaire aux Requêtes du Palais, fils mineur de Me Nicolas DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Conseiller du Roy en tous ses conseils,Me des Requêtes Ordinaires de son hôtel, intendant du commerce, et de dite Dame Marie Magdelaine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, son épouse, de fait et de droit de la paroisse saint Paul de Paris, rue St Antoine, d'une part ; Et demoiselle AnneAdélaïde AYMERET de GAZEAU, fille mineure de Me Jean AYMERET de GAZEAU, Conseiller au parlement et de défunt dame Louise de MONTPELLIER, son épouse, de cette paroisse St Avoye, de droit et de fait au couvent des dames feuillantines, paroisseSaint Jacques du Haut Pas, d'autre part ; ont été fiancés et mariés dans la chapelle privée de Mme du PRÉVOUË Saint Avoye de cette paroisse, après la publication d'un seul ban, tant en cette église qu'en celle de Saint Jacques du Haut Pas et deSaint Paul, selon le certificat du sieur vicaire en date l'un du quatre du courant signé Faure Vicaire, l'autre aussi du quatre du courant signé Davoust Vicaire aussi, la dispense des deux autres publications, la permission Fiancer et Marier lemême jour et dans la chapelle privée de Mme PRÉVOUË St Avoye de cette paroisse accordées par Monseigneur l'Archevêque de Paris en datte du sept du courant signé Charles, en présence du côté de l'époux de ses père et mère, de Mr Pierre FrançoisDOUBLET, Chevalier, marquis de BANDEVILLE, président au parlement, rue des Blancs Manteaux, de cette paroisse, cousin germain paternel, et de Mre Denis François AYVAU d'ALLERAY, Chevalier, conseiller du Roy en ses conseils, honoraire en sa courde parlement et son procureur général au Grand Conseil, cul de sac Pecquet, de cette paroisse, cousin maternel ; et du côté de l'épouse et de ses père et mère, Charles François de MONTPELLIER, Chevalier, seigneur du PLESSIS, ancien souslieutenant des Gardes Françaises, grande rue du Faubourg St Honoré, paroisse de la Magdeleine la Ville l'Évêque, oncle maternel, et Me Jean Vincent Claude DELENAIN, Maître des requêtes, rue de Christine, paroisse St André des Arts, cousin issude germain paternel, lesquels nous ont certifié de la liberté, catholicité et du domicile des parties, ledit mariage célébré par Mre Pierre Joseph ARTAUD, docteur de Sorbonne, curé chef de cette paroisse, conseiller à la chambre Ecclésiastiquede ce diocèse, tous ont signé, Collationné à l'original et délivré par moi Vicaire de St Merry, à Paris, ce deux juillet mil sept cent soixante treize…
Baptême religieuxAnne Nicolas DOUBLET de PERSAN
18 décembre 1753 (Âge 62 ans)
Décès d’une sœurAnne Bonne DOUBLET de PERSAN
26 septembre 1754 (Âge 62 ans)
Adresse : Château de St-Germain
Décès d’une épouseMarie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE
14 janvier 1755 (Âge 63 ans)
Note : L'inhumation a dû avoir lieu le 16, car on trouve cette date dans la première source.
Enterrement de l’épouseMarie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE
16 janvier 1755 (Âge 63 ans)
Adresse : St-Paul
Décès 20 septembre 1757 (Âge 65 ans)
Adresse : Château de Persan
Note : Il est enterré dans l'église de Persan (95).
Acte notarié
Partage simple
17 octobre 1757 (27 jours après le décès)
aieule paternelle : Anne LAIRgrand-mère paternelle
Note :
Paris (75) Deshayes, notaire - Inventaire après décès - 17 octobre 1 757 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales - Côte XII 553) L'an mil sept cent cinquante sept, le lundy dix septième jour d 'octobre, huit heures du matin, à la requeste de Messire Anne Nicolas DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maît re des Requestes Ordinaires de sonHôtel, Marquis de Monts et Baron d e Persan, demeurant à Paris, rue St Antoine, paroisse St Paul, et de Messire Bon Guy DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Seigneur de Montchavert , Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de Saint Louis, Capitaineau régiment du Colonel Général Cavalerie, demeurant à Paris, susdite ru e St Antoine, paroisse St Paul. Mesdits sieurs de Persan frères, habi ls à se porter seuls héritiers de défunt Messire Nicolas DOUBLET, Chev alier, Baron de PERSAN,Seigneur de Mesnil St Denis, Bernes, Rouquero lles, Crouy, Montmagny Prouvaires, Cantelou et Cabourg, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maître des Requestes Ordinaire de son Hôtel, leu r père. Suit la description de tous les objets au domicile du défunt à Paris, dans les caves, office, cuisine, salons, chambres, … dans l es appartements notamment, description des meubles, mais aussi des tab leaux, par exemple : un grand tableaudans sa bordure de bois sculpt é doré, représentant les filles de Jého, dans le goût de Poussin, d' autres encore dans le goût de Rubens, de Lotte, ou d'après Carache, … un de Jacques Brassant, … puis vient l'argenterie, les draps (22 pages…). En dernier lieu, les papiers, dont : -son contrat de mariage av ec Marie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, passé devant Eynard (en fait Bénard), Notaire à Paris, le 14/03/1724 ; -l'inventaire après d écès de Messire Nicolas DOUBLET, Seigneur de PERSAN, Conseiller au Par lement, devant Deshayes, Notaire à Paris, le 22/11/1728 ; -l'achat de la charge de Conseiller du Roy en ses conseils, Maître des Requêtes Ordinaire de son Hôtel, le 10/09/1718, à Paris, devant Paillard (?), aux Plads, 100 000 livres ; -partage des biens de la succession de défunte Dame Bonne Ursulle Élisabeth GARNIER de SALINS, devant Deshay es, Notaire à Paris, le 01/07/1740 ; -deux pièces concernant l'armem ent d'un navire baptisé "le Mars", le 30/11/1756 ; -des pièces conce rnant la participation, répartition, dans la Compagnie Royale de Guiné e ; -beaucoup de choses concernant la terre de Cabourg en Normandie ; -un contrat entre Dame GARNIER de SALINS, veuve, et son fils, pour la succession de la communauté de biens entre elle et son mary, deva nt Deshayes, notaire à Paris, le 15/04/1730 ; -inventaire et état de la maison de la rue St Antoine, occupée par le défunt, au jour de son décès, arrêté le 13/08/1742 ; -des actes concernant l'entretien de s équipages du défunt, 250 livres par an. Ensuite, vient l'inventair e fait au château de Persan, les écuries, communs, appartements, bibli othèques, … jusqu'au greniers, et pous finir, les papiers concernant surtout les seigneuries de Persan et de Rouquerolles, un acte aussi, contrat passé devant Chefdeville, Notaire au Baillage de Beaumont, par Me François ROSE, Procureur dudit baillage, à Dame Anne LAIR, veuve de Messire Nicolas DOUBLET…
Acte notarié
Partage simple
18 février 1758 (4 mois après le décès)
aieule paternelle : Anne LAIRgrand-mère paternelle
Note :
Paris (75) Deshayes, notaire - Partage - 18 février 1758 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales - Côte XII 554) Le 18 fé vrier 1758 ; furent présents messire Anne Nicolas DOUBLET, Chevalier, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maître des Requêtes Ordinaire de s on Hôtel, Marquis de Monts et Baron de PERSAN, demeurant à Paris, rue St Antoine, paroisseSt Paul, et Messire Bon Guy DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Seigneur de Montchavert, Capitaine au Régiment du Colonel G énéral Cavalerie et Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de St Lou is, demeurant à Paris, susdite rue et paroisse ; Lesdits Sieurs de P ERSAN frères, seuls héritiers de deffunt Messire Nicolas DOUBLET, Chev alier, Baron de PERSAN, Seigneur du Mesnil-St-Denis, Berne, Rouquerol les, Crouy, Montmagny, Drouvaires, Cantelou et Cabourg, Conseiller du Roy en sesConseils, Maître des Requêtes Ordinaire de son Hôtel, leu r père, et encore ledit Sieur de PERSAN fils, Maître des Requêtes, cré ancier de la succession dudit Sieur son père à cause des indemnités q ui luy sont dues pour raison de lasubstitution faite de ladite terre et baronnie de Persan par le testament de défunte Dame Anne LAIR, sa bisayeulle au jour de son décès, veuve de Messire Nicolas DOUBLET, Se igneur de PERSAN, reçu par Angot, qui en a gardé la minute, et sonco nfrère Notaires à Paris, le 18 février 1704, insinué au baillage de Be aumont sur Oise et au Châtelet de Paris les 21 novembre 1716 et 23 ju illet 1717. Lesquelles parties ont dit que le contrat de mariage dudi t Sieur de PERSAN fils aînéavec demoiselle Anne Adélaïde AYMERET de G AZEAU, passé devant Plastrier et son confrère, Notaires à Paris, le 6 septembre 1752, ledit Sieur son père lui a donné et constitué en dot en avancement de sa succession future en premier lieu10.000 livres d e revenu annuel et effectif, qu'il s'est obligé de lui fournir en ces sion et transport … en deuxième lieu, son office de Maître des Requêt es, … en troisième lieu le fond et propriété de toutes les acquisition s et réunions faites à ladite terre et seigneurie de Persan par défun t messire Nicolas DOUBLET, Seigneur de PERSAN, Conseiller du Roy en s a Cour et Parlement et Grand'Chambre d'icelle, ayeul dudit Sieur de PE RSAN fils et par ledit Sieur de PERSAN sonpère, … tout ce qui garni le château de Persan appartient audit fils. Que par acte passé devant Plastrier, le 19 décembre 1752, le paiement des 10.000 livres de reve nu annuel doit se faire sur les Aydes et Gabelles au principal au den ierquarante, la somme de 400.000 livres constitués au profit du Sieu r de PERSAN ayeul, par contrat passé devant Angot, le 27 septembre 172 0 en quinze parties,… Que Dame Marie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZEL IÈRE, épouse dudit défunt Sieur de PERSAN, est décédée en cette ville le 14 janvier 1755, qu'il n'y a point eu d'inventaire, les seuls héri tiers sont les Sieurs comparants qui par acte passédevant Deshayes, le 20 février 1756 ont renoncé à la communauté de biens d'entre lesdi ts Sieur et Dame leurs père et mère, et procédé au partage le même jou r. Que le décès dudit Sieur de PERSAN est arrivé au château de Persa n le 20 septembre 1757, l'inventaire a été fait par ledit Deshayes, t ant à Paris qu'au château de Persan le 17 octobre 1757. … Suivent l es acquisitions par Nicolas de PERSAN, ayeul (avec origine des terres) et additions à la seigneurie de Persan. L'estimation desquels fief s et héritages à 6.000 livres est conforme à celle portée par acte pas sé devant Deshayes le 11 juillet 1730, entre le défunt Sieur de PERSA N père et le défunt Sieur de PERSAN son père, et Dame Anne Bonne DOUB LETde PERSAN, épouse séparée quand aux biens de Messire Armand Louis François FOUCAULT, Marquis de ST GERMAIN-BEAUPRÉ, ladite Dame légatai re universelle dudit Sieur son père. Le père a payé une Compagnie d e Cavalerie à son fils puiné, suit ce que le père a ajouté à Persan, l 'état des terres de Normandie, et des immeubles de Paris. … une ren te passée devant Deshayes le 4 juin 1734 par ses aïeux à Bon Guy DOUBL ET de PERSAN, une autre passée devant Angot le 13 février 1723 au pro fit de demoiselle Anne Françoise FOUCAULT de ST GERMAIN-BEAUPRÉ par s es aïeux… Puis l'état des meubles, 45.800 et 23.900 livres, vaissell es d'argent, 25.800 livres, etc… Enfin le partage proprement dit, le puiné obtient 487.969 livres avec la seigneurie de Cabourg, etc…
Contrat de mariageBon Guy DOUBLET de PERSANMarie Thérèse RAMBOUXAfficher cette famille
22 juillet 1769 (11 ans après le décès)
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : mai 1688
15 mois
sœur plus âgée
2 ans
lui
sœur
Famille avec Marie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : mars 1724, Paris, Ile-de-France, France
2 ans
fils
2 ans
fils
2 ans
fils

SourceBIB_BARBIER_1885
Publication : Chronique de la Régence et du Règne de Louis XV, 8 vol., Paris, 1885
Contrat de mariage
Paris (75) Bénard, notaire - Contrat de Mariage - 14 mars 1724 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales, côte XXVIII 191) Le 14 mars 1724 ; Furent présents Messire Nicolas DOUBLET DE PERSAN, Chevalier, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maistre des Requestes Ordinaires de son Hôtel, demeurant place Royalle, paroisse St Paul, fils de Messire Nicolas DOUBLET, Chevalier, Seigneur dePERSAN, Conseiller du Roy en sa Cour de Parlement et Grande Chambre d'icelle, et de Dame Bonne Ursule GARNIER de SALINS, son épouse, laditte Dame dudit Seigneur son époux autorisée à ces présentes, et de leur agrément, pour luy et en son nomd'une part ; Et Haute et Puissante Dame Paule Louise Marie BRIÇONNET d'OYSONVILLE, veuve de Haut et Puissant Seigneur Messire Jean Angélique de FRÉZEAU, Chevalier, Marquis de La FRÉZELIÈRE, Monts, Germigny et autres lieux, Lieutenant Général des Armées duRoy, et Premier Lieutenant Général de l'Artillerie de France, stipulante pour Demoiselle Marie Madelaine de FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, fille dudit défunt Seigneur et demoiselle, à ce présente et de son consentement, demeurant avec ladite Dame samère au château de l'Arsenal, paroisse St Paul, pour elle et en son nom d'autre part ; (de l'agrément du Roi et de toute une série de Princes et de Princesses, de la famille royale) … puis, du côté de l'époux, Haut et Puissant Seigneur Messire Armand Louis François FOUCAULT, Chevalier, Marquis de St GERMAIN BEAUPRÉ, Gouverneur pour le Roy de 1a province de la Marche et Brigadier de ses Armées, et Haute et Puissante DameAnne Bonne DOUBLET de PERSAN son épouse, ses beau-frère et sœur, Messire Antoine de BARILLON d'AMONCOURT, Chevalier, Marquis de Brogis, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maistre des Requestes Ordinaires de son Hôtel, oncle paternel, à cause deDame Anne DOUBLET, son épouse, Messire Pierre DOUBLET de Crouy, Chevalier, Seigneur de Bandeville, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maistre des Requestes ordinaires de son Hôtel, oncle paternel, et Dame Mathée de VITRY La VILLE, son épouse,Très Haute et Très Puissante Dame Marie de BRANCAS, épouse de Très Haut et Très Puissant Seigneur Monseigneur Louis de BRANCAS, tante à la mode de Bretagne dudit Seigneur futur époux, Haut et Puissant Seigneur Messire Arnoult Jean BaptisteGARNIER, Chevalier, Marquis de Salins, cousin germain paternel ; Et du côté de ladite Demoiselle FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, Haut et puissant Seigneur Messire Hilarion de FRÉZEAU, Chevalier, Comte de La FRÉZELIÈRE, Lieutenant Général des Armées du Roy et Premier Lieutenant Général de l'Artillerie de France, sonfrère, de Très Haut et Très Puissant Seigneur Monseigneur Charles François Frédéric de MONTMORENCY, Duc de Luxembourg, Pair et Premier Baron Chrestien en France, Chevalier de l'Ordre du Roy et Gouverneur Général pour le Roy en la province deNormandie, cousin paternel, .... ( suit deux pages encore de témoins, tous illustres… ) ; La future apporte 3 000 livres de rentes l'an, plus la terre et Seigneurie de Bergère, près de Montmirail-en-Brie, plus encore 20 000 livres. Le futur apporte la charge de Maistre des Requêtes Ordinaires du Roy, 14 000 livres de rentes perpétuelles au principal de 560 000 livres ; de plus, il dotte la future épouse de 6 000 livres de rente de douaire… Fait et passé à l'égard de S. M. Princes et Princesses et autres Seigneurs, au Château de Versailles, le six mars, et à l'égard des partyes contractantes en l'hôtel de madite Dame Marquise de La FRÉZELIÈRE, le quatorziesme dudit mois de mars,le tout l'an mil sept cent vingt quatre, ( signé du Roi, des princes et des princesses, puis des parties )
Décès
Il est enterré dans l'église de Persan (95).
Acte notarié
Paris (75) Deshayes, notaire - Inventaire après décès - 17 octobre 1 757 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales - Côte XII 553) L'an mil sept cent cinquante sept, le lundy dix septième jour d 'octobre, huit heures du matin, à la requeste de Messire Anne Nicolas DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maît re des Requestes Ordinaires de sonHôtel, Marquis de Monts et Baron d e Persan, demeurant à Paris, rue St Antoine, paroisse St Paul, et de Messire Bon Guy DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Seigneur de Montchavert , Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de Saint Louis, Capitaineau régiment du Colonel Général Cavalerie, demeurant à Paris, susdite ru e St Antoine, paroisse St Paul. Mesdits sieurs de Persan frères, habi ls à se porter seuls héritiers de défunt Messire Nicolas DOUBLET, Chev alier, Baron de PERSAN,Seigneur de Mesnil St Denis, Bernes, Rouquero lles, Crouy, Montmagny Prouvaires, Cantelou et Cabourg, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maître des Requestes Ordinaire de son Hôtel, leu r père. Suit la description de tous les objets au domicile du défunt à Paris, dans les caves, office, cuisine, salons, chambres, … dans l es appartements notamment, description des meubles, mais aussi des tab leaux, par exemple : un grand tableaudans sa bordure de bois sculpt é doré, représentant les filles de Jého, dans le goût de Poussin, d' autres encore dans le goût de Rubens, de Lotte, ou d'après Carache, … un de Jacques Brassant, … puis vient l'argenterie, les draps (22 pages…). En dernier lieu, les papiers, dont : -son contrat de mariage av ec Marie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZELIÈRE, passé devant Eynard (en fait Bénard), Notaire à Paris, le 14/03/1724 ; -l'inventaire après d écès de Messire Nicolas DOUBLET, Seigneur de PERSAN, Conseiller au Par lement, devant Deshayes, Notaire à Paris, le 22/11/1728 ; -l'achat de la charge de Conseiller du Roy en ses conseils, Maître des Requêtes Ordinaire de son Hôtel, le 10/09/1718, à Paris, devant Paillard (?), aux Plads, 100 000 livres ; -partage des biens de la succession de défunte Dame Bonne Ursulle Élisabeth GARNIER de SALINS, devant Deshay es, Notaire à Paris, le 01/07/1740 ; -deux pièces concernant l'armem ent d'un navire baptisé "le Mars", le 30/11/1756 ; -des pièces conce rnant la participation, répartition, dans la Compagnie Royale de Guiné e ; -beaucoup de choses concernant la terre de Cabourg en Normandie ; -un contrat entre Dame GARNIER de SALINS, veuve, et son fils, pour la succession de la communauté de biens entre elle et son mary, deva nt Deshayes, notaire à Paris, le 15/04/1730 ; -inventaire et état de la maison de la rue St Antoine, occupée par le défunt, au jour de son décès, arrêté le 13/08/1742 ; -des actes concernant l'entretien de s équipages du défunt, 250 livres par an. Ensuite, vient l'inventair e fait au château de Persan, les écuries, communs, appartements, bibli othèques, … jusqu'au greniers, et pous finir, les papiers concernant surtout les seigneuries de Persan et de Rouquerolles, un acte aussi, contrat passé devant Chefdeville, Notaire au Baillage de Beaumont, par Me François ROSE, Procureur dudit baillage, à Dame Anne LAIR, veuve de Messire Nicolas DOUBLET…
Acte notarié
Paris (75) Deshayes, notaire - Partage - 18 février 1758 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales - Côte XII 554) Le 18 fé vrier 1758 ; furent présents messire Anne Nicolas DOUBLET, Chevalier, Conseiller du Roy en ses Conseils, Maître des Requêtes Ordinaire de s on Hôtel, Marquis de Monts et Baron de PERSAN, demeurant à Paris, rue St Antoine, paroisseSt Paul, et Messire Bon Guy DOUBLET de PERSAN, Chevalier, Seigneur de Montchavert, Capitaine au Régiment du Colonel G énéral Cavalerie et Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de St Lou is, demeurant à Paris, susdite rue et paroisse ; Lesdits Sieurs de P ERSAN frères, seuls héritiers de deffunt Messire Nicolas DOUBLET, Chev alier, Baron de PERSAN, Seigneur du Mesnil-St-Denis, Berne, Rouquerol les, Crouy, Montmagny, Drouvaires, Cantelou et Cabourg, Conseiller du Roy en sesConseils, Maître des Requêtes Ordinaire de son Hôtel, leu r père, et encore ledit Sieur de PERSAN fils, Maître des Requêtes, cré ancier de la succession dudit Sieur son père à cause des indemnités q ui luy sont dues pour raison de lasubstitution faite de ladite terre et baronnie de Persan par le testament de défunte Dame Anne LAIR, sa bisayeulle au jour de son décès, veuve de Messire Nicolas DOUBLET, Se igneur de PERSAN, reçu par Angot, qui en a gardé la minute, et sonco nfrère Notaires à Paris, le 18 février 1704, insinué au baillage de Be aumont sur Oise et au Châtelet de Paris les 21 novembre 1716 et 23 ju illet 1717. Lesquelles parties ont dit que le contrat de mariage dudi t Sieur de PERSAN fils aînéavec demoiselle Anne Adélaïde AYMERET de G AZEAU, passé devant Plastrier et son confrère, Notaires à Paris, le 6 septembre 1752, ledit Sieur son père lui a donné et constitué en dot en avancement de sa succession future en premier lieu10.000 livres d e revenu annuel et effectif, qu'il s'est obligé de lui fournir en ces sion et transport … en deuxième lieu, son office de Maître des Requêt es, … en troisième lieu le fond et propriété de toutes les acquisition s et réunions faites à ladite terre et seigneurie de Persan par défun t messire Nicolas DOUBLET, Seigneur de PERSAN, Conseiller du Roy en s a Cour et Parlement et Grand'Chambre d'icelle, ayeul dudit Sieur de PE RSAN fils et par ledit Sieur de PERSAN sonpère, … tout ce qui garni le château de Persan appartient audit fils. Que par acte passé devant Plastrier, le 19 décembre 1752, le paiement des 10.000 livres de reve nu annuel doit se faire sur les Aydes et Gabelles au principal au den ierquarante, la somme de 400.000 livres constitués au profit du Sieu r de PERSAN ayeul, par contrat passé devant Angot, le 27 septembre 172 0 en quinze parties,… Que Dame Marie Madeleine FRÉZEAU de La FRÉZEL IÈRE, épouse dudit défunt Sieur de PERSAN, est décédée en cette ville le 14 janvier 1755, qu'il n'y a point eu d'inventaire, les seuls héri tiers sont les Sieurs comparants qui par acte passédevant Deshayes, le 20 février 1756 ont renoncé à la communauté de biens d'entre lesdi ts Sieur et Dame leurs père et mère, et procédé au partage le même jou r. Que le décès dudit Sieur de PERSAN est arrivé au château de Persa n le 20 septembre 1757, l'inventaire a été fait par ledit Deshayes, t ant à Paris qu'au château de Persan le 17 octobre 1757. … Suivent l es acquisitions par Nicolas de PERSAN, ayeul (avec origine des terres) et additions à la seigneurie de Persan. L'estimation desquels fief s et héritages à 6.000 livres est conforme à celle portée par acte pas sé devant Deshayes le 11 juillet 1730, entre le défunt Sieur de PERSA N père et le défunt Sieur de PERSAN son père, et Dame Anne Bonne DOUB LETde PERSAN, épouse séparée quand aux biens de Messire Armand Louis François FOUCAULT, Marquis de ST GERMAIN-BEAUPRÉ, ladite Dame légatai re universelle dudit Sieur son père. Le père a payé une Compagnie d e Cavalerie à son fils puiné, suit ce que le père a ajouté à Persan, l 'état des terres de Normandie, et des immeubles de Paris. … une ren te passée devant Deshayes le 4 juin 1734 par ses aïeux à Bon Guy DOUBL ET de PERSAN, une autre passée devant Angot le 13 février 1723 au pro fit de demoiselle Anne Françoise FOUCAULT de ST GERMAIN-BEAUPRÉ par s es aïeux… Puis l'état des meubles, 45.800 et 23.900 livres, vaissell es d'argent, 25.800 livres, etc… Enfin le partage proprement dit, le puiné obtient 487.969 livres avec la seigneurie de Cabourg, etc…
Note
Sixième du nom. Chevalier, Baron, puis Marquis de Persan et Seigneur de Persan, Mesnil-St-Denis, Bernes, Rouquerolles, Crouy, Montmagny, Prouvaires, Cantelou et Cabourg, il est qualifié "Haut et Puissant Seigneur" et "Messire". Il est Conseiller au Parlement de Paris le 7 février 1714 ; Maître des Requêtes Ordinaires de l'Hôtel du Roi en 1718 ; Conseiller du Roi en tous ses Conseils ; Intendant du Commerce en 1736 ; puis Conseiller d'État. Il demeure place Royale, sur la paroisse St-Paul, à Paris (75), puis rue St-Antoine, sur la même paroisse. Il fait rebâtir entièrement l'église de Persan (95). Le 30 décembre 1719, il obtient une dispense d'âge et de parenté pour l'office de Conseiller à la Cour : "Louis, par la grâce de Dieu Roy de France et de Navarre [… …] salut, notre cher et bien aimé M. Nicolas Doublet de Persan, Advocat en ce Parlement, nous afairmant qu'il desireroit se faire pourvoir de l'office de notre Conseiller en notre dite cour de Parlement de Paris au lieu de deffunct nostre aimé et féal Robin Bruneau. [… …] le Sieur Nicolas Doublet de Persan, son père, lequel depuis plus de trente ans [… …] suivant l'extrait baptistaire de l'exposant par lequel il parois qu'il est né le 23ème d'octobre 1691 et qu'il n'est âgé que de 22 ans, deux mois et quelques jours, alors qu'il faut 25 ans [… suit aussi la dispense de parenté]. (Archives Nationales, X8700, fol . 154). Edmond Barbier raconte, dans sa 'Chronique de la Régence et du Règne de Louis XV' (Paris, 1885), tome 1 (juin 1722), p. 218 : "Il y a quelques commis pris pour des friponneries. Lorsque les conseillers au Grand Conseil arrivèrent à la Banque en qualité de commissaires, un nommé Persan, [p. 219] maître des requêtes, homme fort riche et qui n'est pas mauvais par la naissance, voulût badiner avec un nommé Laurière, fils d'un avocat, conseiller au Grand Conseil, en disant comment Messieurs du Grand Conseil avoient voulu venir avec ceux qui avoient cassé un de leurs arrêts, il n'y avoit pas longtemps ; il répéta cela si mal à propos que Laurière lui répondit qu'il n'y avoit pas tant à se vanter : « Les gentilshommes font les verres et les laquais les cassent. »" On trouve dans le 'Journal de Police' imprimé à la suite de la 'Chronique de la Régence et du Règne de Louis XV (1718-1763) ou Journal de Barbier, Avocat au Parlement de Paris. - Huitième série. [1885 - G. Charpentier et Cie, éditeurs à Paris], à la page 317 : "10 juillet [1743]. - On entendit hier des provinciaux se plaindre des intendants du commerce. Ils assuraient que rien ne finissait dans leurs bureaux ; qu'il fallait trois et quatre années entières pour être expédié, et cela, parce qu'ils sont toujours à la campagne, ou chez leurs maîtresses. M. de Persan fut cité comme le plus livré à ses plaisirs."
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89