André de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE

Name
André de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE
Given names
André
Surname
de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE
Birthyes

Birth of a son
#1
Claude de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE

Birth of a son
#2
Antoine de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE

Birth of a son
#3
Anselme de La PORTE

Birth of a daughter
#4
Lucrèce de La PORTE

Death of a fatherGuigue de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE
before 1546

Marriage contractMarie Anne GUIFFREYView this family
January 14, 1546

Publication: Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882.
Citation details: page 71.
Note: "Contrat de mariage de noble André de la Porte, chevalier, seigneur de l'Artaudière, fils de Guigue, seigneur de l'Artaudière, et de Guyonne Salvaing, avec Marianne Guifrey, fille de noble Claude, paroissien de Cheylas, et de Gabrielle de Beaumont, par lequel une somme de 1,200 écus d'or est constituée à la jeune fille, en date du 14 janvier 1346. Signé Tissot, notaire. (Original en parchemin, cité dans les preuves de cour.)"
MarriageMarie Anne GUIFFREYView this family
1546

Will July 26, 1553
Publication: Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882.
Citation details: pages 71 et 37.
Note:
"Testament de noble homme messire André de la Porte, chevalier, seigneur de l'Artaudière et de Saint-Lattier, l'un des cent gentilshommes de la Maison du roi, étant sur son partement pour aller au service du roi, à la guerre, en date du 26 juillet 1553. Signé Cothereau, notaire au Chatelet de Paris. (Original en parchemin, cité dans les preuves de cour." (page 71). « Étant sur son partement, disent les papiers de famille, pour aller au service du roi, en la guerre, et ayant ci-devant fait son testament, devant Claude Pautrain, notaire dauphinois, il fit à Paris son codicille, le 26 juillet 1553, par lequel il déclare que sa femme est enceinte de son fait et ordonne que sa mère rende compte de l'administration qu'elle a eue de ses biens jusqu'à son mariage. » (page 37).
Death of a motherGuigonne SALVAING
after 1553

Marriage of a childJean d'IZERANDLucrèce de La PORTEView this family
1580

Will August 20, 1582

Publication: Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882.
Citation details: page 72.
Note: "Testament d'André de la Porte de l'Artaudière, chevalier de l'ordre du Roi, par lequel il choisit sa sépulture dans l'église des Carmes de Saint-Marcellin, donne à Marianne de Guifrey, sa femme, l'usufruit de sa terre de Saint-Véran, et institue héritier universel Claude, son fils, en date du 20 août 1586. Signé Duvache, notaire de Saint-Marcellin. (Copie collationnée par autorité de justice, citée dans les preuves de cour.)"
Marriage of a childClaude de La PORTE de L'ARTAUDIÈRELouise de PRUNIERView this family
1589

Marriage of a childAntoine de La PORTE de L'ARTAUDIÈRECatherine de BRESSIEUXView this family
1602

Death of a sonClaude de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE
before May 28, 1629

Death of a sonAntoine de La PORTE de L'ARTAUDIÈRE
1629

Deathyes

Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: 1516
himself
sister
sister
Family with Marie Anne GUIFFREY - View this family
himself
wife
Marriage: 1546
son
son
son
daughter

Marriage contractBIB_LAPORTE_GENEALOGIE
Publication: Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882.
Citation details: page 71.
WillBIB_LAPORTE_GENEALOGIE
Publication: Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882.
Citation details: pages 71 et 37.
WillBIB_LAPORTE_GENEALOGIE
Publication: Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882.
Citation details: page 72.
SourceBIB_LAPORTE_GENEALOGIE
Publication: Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882.
Citation details: pages 37 à 40 et 71-72.
Marriage contract
"Contrat de mariage de noble André de la Porte, chevalier, seigneur de l'Artaudière, fils de Guigue, seigneur de l'Artaudière, et de Guyonne Salvaing, avec Marianne Guifrey, fille de noble Claude, paroissien de Cheylas, et de Gabrielle de Beaumont, par lequel une somme de 1,200 écus d'or est constituée à la jeune fille, en date du 14 janvier 1346. Signé Tissot, notaire. (Original en parchemin, cité dans les preuves de cour.)"
Will
"Testament de noble homme messire André de la Porte, chevalier, seigneur de l'Artaudière et de Saint-Lattier, l'un des cent gentilshommes de la Maison du roi, étant sur son partement pour aller au service du roi, à la guerre, en date du 26 juillet 1553. Signé Cothereau, notaire au Chatelet de Paris. (Original en parchemin, cité dans les preuves de cour." (page 71). « Étant sur son partement, disent les papiers de famille, pour aller au service du roi, en la guerre, et ayant ci-devant fait son testament, devant Claude Pautrain, notaire dauphinois, il fit à Paris son codicille, le 26 juillet 1553, par lequel il déclare que sa femme est enceinte de son fait et ordonne que sa mère rende compte de l'administration qu'elle a eue de ses biens jusqu'à son mariage. » (page 37).
Will
"Testament d'André de la Porte de l'Artaudière, chevalier de l'ordre du Roi, par lequel il choisit sa sépulture dans l'église des Carmes de Saint-Marcellin, donne à Marianne de Guifrey, sa femme, l'usufruit de sa terre de Saint-Véran, et institue héritier universel Claude, son fils, en date du 20 août 1586. Signé Duvache, notaire de Saint-Marcellin. (Copie collationnée par autorité de justice, citée dans les preuves de cour.)"
Note
André de La PORTE, "chevalier, seigneur de l'Artaudière [à la Forteresse, 38], Saint-Lattier [38], la Forteresse [38], etc., gentilhomme de la chambre du roi et chevalier de son ordre, fut, suivant l'historien Chorier, un grand homme de guerre, et à l'exemple de son cousin Claude de la Porte d'Eydoche, chef de la branche aînée, il joua un rôle important dans les guerres de religion. "[… …] André de la Porte suivit, avec dévoûment, la cause catholique, durant les troubles qui eurent lieu dans sa province, sous les rois Charles IX et Henri III. Il reçut d'eux de nombreuses lettres, parmi lesquelles on nous saura gré de citer : Du 1er mai 1568. – « Monsieur de l'Artaudière, j'ay bien entendu, par ce que m'a ordinèrement escript le sieur de Gordes (Bertrand de Simiane, baron de Gordes, lieutenant général au gouvernement du Dauphiné) le bon et grand debvoir dont vous avez usé pour mon service, durant cette dernière guerre, auprès de luy. En quoi vous avez rendu très-suffisant témoignage de vostre bonne volonté et affection en mon dit service, en laquelle je vous prie de continuer, pour le singulier contentement que j'en ay reçeu ; le vous ayant bien voulu faire scavoir par la présente et vous en remercier bien fort, avec asseurance que, où l'occasion se présentera, je n'oublieray de le recognoistre envers vous et les vostres, de sorte que aurez occasion d'en demourer satisfait. Ce que attendant, je prieray Dieu qu'il vous ayt, Monsieur de l'Artaudière, en sa saincte et digne garde. Escript à Paris, le premier jour de may 1568. – Signé : Charles, et plus bas, Robertet. » Du 13 décembre 1570. – « Monsieur de l'Artaudière, j'ay donné charge à mon cousin le prince Dauphin, et en son absence au sieur de Gordes, de remontrer et proposer, à la noblesse de son gouvernement, la nécessité où sont aujourd'hui mes affaires ; et encore que je me tienne asseuré que pour vostre regard, vous accorderez volontiers la pryère qu'il vous fera de ma part, sy vous ai-je voulu escrire en particulier, pour vous pryer, non seulement de n'y faire difficulté, mais de vous ayder à disposer tous les aultres gentilshommes du baillage où vous estes, à en faire le semblable ; vous asseurant, et eulx aussi, que je ne me suis meu à faire cette demande qu'en mon extrême besoing, et pour obvier à ung irréparable désordre, qui seroict pour advenir, s'il n'étoict promptement pourveu à ce que vous entendrez de mon dict cousin et du dict sieur de Gordes, que je vous prye croire et luy adjouter foy au surplus de ce qu'il vous dira, de ma part, comme vous voudriez faire à moy mesme, qui prye Dieu, monsieur de l'Artaudière, qu'il vous ayt en sa saincte et digne garde. Escript à Villiers-Costeretz, le treizième jour de décembre 1570. – Signé : Charles, et plus bas, Pinart. » Du 30 novembre 1579. – « Monsieur de l'Artaudière, j'ay entendu de la royne, Madame et mère, à son retour près de moy, le service et l'assistance qu'elle a eu de vous, par dela, dont elle m'a bien voulu rendre tesmoignage, et de la singulière affection que toujours vous montrez à mon service, affin d'accroistre d'autant plus vostre recommandation en mon droict. En quoi vous pouvez croire que me trouverez conforme à sa bonne intention, pour vous recongnoistre et gratifier, tant plus volontiers, quand l'occasion s'en présentera, n'ayant en moindre estime le service que luy font mes bons serviteurs, que s'il estoit faict à ma propre personne. Et n'estant la présente que pour vous asseurer de ma bonne volonté, je prie, sur ce, le Créateur qu'il vous ait, monsieur de l'Artaudière, en sa saincte et digne garde. Escript à Paris, le dernier jour de novembre 1579 – Signé: Henry, et plus bas, de Neufville. » Du 12 juin 1580. – « Monsieur de l'Artaudière, j'ay commandé au sieur de Livarot (Jean d'Arces, baron de Livarot, l'un des mignons de Henri III) de vous faire entendre la résolution que j'ay prinse d'envoyer mon cousin le duc de Mayenne en mon pays de Daulphiné, pour commander aux forces que j'ay délibéré y employer, contre ceulx qui désobéissent à mes commandements et tiennent la province en trouble. Et comme je désire et est besoing que ma bonne intention soit embrassée et assistée par tous mes bons subjectz et serviteurs du dit pays, je faictz estat que vous y emploirez voluntiers vostre personne et vos moïens, comme vous avez faict en toutes aultres occasions qui se sont présentées pour le bien de mon service ; ce que je vous prye de faire, et croire qu'en meilleur endroit vous ne me sauriez faire paroistre la continuation de vostre dévotion et bonne volunté, la quelle je recongnoistray à jamais, ainsi que vous le dira le sieur de Livarot. Priant Dieu qu'il vous ait, monsieur de l'Artaudière, en sa saincte garde. Escript à Paris, le douzième jour de juin 1580. – Signé : Henry, et plus bas, de Neufville. » Du 14 février 1586. – « Monsieur de l'Artaudière, j'ay reçeu du sieur de la Valette (Bernard de Nogaret de la Valette, lieutenant général de l'armée en Dauphiné), le zèle et l'affection que vous apportez en tout ce qui se présente pour mon service, par dela, et le bon devoir que vous avez rendu, à acheminer et faire résoudre par les Estatz de mon pays de Daulphiné, le fournissement des dix mil escus, qu'ilz ont accordé de païer, pendant trois mois ; de quoy je vous ay bien voulu dire que je vous scay très-bon gré, et vous asseure que comme il me demeure beaucoup de satisfaction de vos fidelles services, elle est accompaignée de toute bonne et entière volonté de les recognoistre, à l'endroit de vous et des vostres, et de tout ce qui se présentera pour vostre bien et advantage, priant Dieu, monsieur de l'Artaudière, qu'il vous ait en sa saincte garde. Escript à Paris, le XIVe jour de febvrier 1586. – Signé : Henry, et plus bas, de Neufville. » En récompense de ses services, André de la Porte avait été nommé, dès le 1er octobre 1568, chevalier de l'ordre de Saint-Michel, par Charles IX. Il fut gratifié par Henri III d'une somme de six mille écus, en considération des pertes éprouvées en ses maisons de l'Artaudière et la Forteresse, qui avaient été brûlées par les ligueurs." (Armand de La Porte : Histoire généalogique des Familles nobles du nom de de La Porte, avec les maintenues, les preuves de noblesse et les sources, 1882, pages 37 à 40). "Lettres du roi Charles IX à messire André de la Porte, seigneur de l'Artaudière, en date du 1er mai 1568 et du 13 décembre 1570. (Conservées en originaux aux archives de la marquise de la Porte, et citées dans les preuves de cour.) Lettres du roi Henri III à messire André de la Porte, seigneur de l'Artaudière, en date des 30 novembre 1579, 22 mai 1580, 12 juin 1580, 14 février 1586 et 25 janvier 1589. (Conservées en originaux aux archives de la marquise de la Porte, et citées dans les preuves de cour.) Lettres d'admission d'André de la Porte de l'Artaudière, parmi les chevaliers de l'ordre de Saint-Michel, pour ses vertus et mérites, en date du 1er octobre 1568. (Original en parchemin, cité dans les preuves de cour.)" "Lettres qui accordent à André de la Porte, seigneur de l'Artaudière et la Forteresse, chevalier de l'ordre du Roi, une somme de six mille écus, en considération de ses fidèles et anciens services, et des pertes qu'il a subies dans sa maison, brûlée par ceux de la religion prétendue réformée, à la date du 21 juillet 1582. Signé Henri (Cité dans les preuves de cour.)" (idem, pages 71 et 72).
Informations légales
GénéAct - Relevés d'actes | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89
© copyright bellabre.com, 2001-2020