Justine Marie RENDUÂge : 70 ans18671937

Nom
Justine Marie RENDU
Prénom(s)
Justine Marie
Nom de famille
RENDU
Nom après mariage
Justine Marie de Bérenger
Naissance 22 janvier 1867 32 24
Décès de la mèreClotilde Aglaé COMBE-SIEYÈS
31 janvier 1867 (Âge 9 jours)
Enterrement de la mèreClotilde Aglaé COMBE-SIEYÈS
février 1867 (Âge 10 jours)
Note : Elle est enterrée tout près du manoir de Trelly. Le vitrail du bas gauche (situé à gauche du choeur) représente Ste-Clotilde : "Don de Mme Combe, née Cahouët, en souvenir de sa fille Clotilde Rendu, 1875."
Décès du pèreAthanase Louis RENDU
3 décembre 1878 (Âge 11 ans)
Note : Athanase Louis RENDU meurt d'une broncho-pneumonie foudroyante.
Enterrement du pèreAthanase Louis RENDU
décembre 1878 (Âge 11 ans)
Adresse : Cimetière Montparnasse
Mariage civilHenry Louis Marie de BÉRENGERAfficher cette famille
11 décembre 1888 (Âge 21 ans)
Adresse : St-Augustin
Note :
État-Civil de Paris (75) 8ème ar. - Mariage – 11 décembre 1888 – n°1019 : L'an mil huit cent quatre vingt huit, le onze décembre à dix heures du matin. Acte de mariage de Henri Louis Marie de BÉRENGER, né à Caen (Calvados) le onze mars mil huit cent soixante, officier au 12e hussard, domicilié à Dinan (Côtes-du-Nord), fils majeur posthume de Henri Louis Ferdinand, Comte de BÉRENGER, décédé, et de Marie Louise Françoise de REVILLIASC, sa veuve, âgée de cinquante neuf ans, sans profession, demeurant à Troly [Trelly] (Manche), consentant au mariage aux termes d'un acte reçu par Me Vimard, notaire à Tilly-sur-Seulles (Calvados) le dix décembre courant, le futur époux autorisé comme militaire à contracter le présent mariage suivant mission délivrée le douze novembre dernier par le Général Commandant le 10e corps d'armée, d'une part ; et de Justine Marie RENDU, née à Paris, le vingt deux janvier mil huit cent soixante sept, sans profession, domiciliée à Paris, rue de Naples, 40, fille majeure de Athanase Louis, Baron RENDU, et de Clotilde Aglaé COMBE SIÉYÈS, son épouse, tous deux décédés, petite-fille d'aïeuls et aïeule paternels décédés et de Alexandrine Clotilde de CAHOUËT, veuve COMBE-SIEYÈS, demeurant à Paris, rue de Naples, 40, présente et consentante, d'autre part. Dressé par nous Joseph SANSBOEUF, Chevalier de la Légion d'honneur, officier d'académie, adjoint au Maire, officier de l'état civil du huitième arrondissement de Paris qui avons procédé publiquement en la mairie à la célébration du mariage dans la forme suivante : après avoir donné lecture aux parties 1°, de leurs actes de naissance ; 2°, des actes de décès de leurs pres, de la mère, et des aïeuls et aïeule paternelle de la futur épouse ; 3°, du consentement et de la permission sus énoncées ; 4°, des actes des publications faites en cette mairie, et en celle de Dinan, les dimanches dix huit et vingt cinq novembre dernier, sans opposition, toutes les pièces [deux mots illisibles], dûment paraphées ; 5°, du chapitre VI du livre 1er du code civil, titre du mariage sur les droits et devoirs respectifs des époux. Après avoir interpellé les futurs époux et l'aïeule de la future épouse, lesquels nous ont déclaré qu'il a été fait un contrat de mariage le dix décembre courant devant Me Dupuy, notaire à Paris, qui en a délivré certificat [deux mots illisibles] produit. Nous avons demandé aux futurs époux s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme et chacun d'eux ayant répondu affirmativement et séparément à haute voix, nous avons prononcé au nom de la loi que Henri Louis Marie de BÉRENGER et Justine Marie RENDU sont unis par le mariage, en présence de Jean Louis Marie, Comte de BÉRENGER, sans profession, trente un ans, à Trelly (Manche), frère de l'époux, René François, Comte de REVILLIASC, sans profession, cinquante huit ans,à Le Molay (Calvados), oncle de l'époux, Félix Noël Philibert HALLE, chef de bureau au chemin de fer d'Orléans, rue de Varennes, 9, et Léon Ernest François de CAHOUËT, capitaine au 2e chasseurs, trente-huit ans, à Pontivy (Morbihan), cousins de l'épouse, et nous, après lecture. [ont signé :] Vte de Bérenger, Justine Rendu, Combe Siéyès, née de Cahouët, Comte de Bérenger, Cte de Revilliasc, F. Halle, L. de Cahouët, J. Sansbœuf.
Naissance d’une fille
#1
Clotilde Marie Henriette de BÉRENGER
17 avril 1891 (Âge 24 ans)
Baptême d’une filleClotilde Marie Henriette de BÉRENGER
18 avril 1891 (Âge 24 ans)
Adresse : St-Augustin
Naissance d’une fille
#2
Marie Thérèse Christine de BÉRENGER
14 février 1893 (Âge 26 ans)
Note : Au 40, rue de Naples.
Naissance d’un fils
#3
Michel Marie Athanase de BÉRENGER
11 mai 1895 (Âge 28 ans)
Naissance d’une fille
#4
Marie Antoinette Justine de BÉRENGER
25 août 1896 (Âge 29 ans)
Naissance d’une fille
#5
Jeanne Marie Joseph de BÉRENGER
1 mars 1900 (Âge 33 ans)
Naissance d’un fils
#6
Conrad Marie Raymond de BÉRENGER
31 janvier 1902 (Âge 35 ans)
Naissance d’un fils
#7
Maurice Louis Marie Bernard de BÉRENGER
22 décembre 1906 (Âge 39 ans)
Note : Ou 23 décembre et peut-être en 1907.
Naissance d’un fils
#8
Gérard Marie Antoine de BÉRENGER
11 septembre 1911 (Âge 44 ans)
Décès d’un filsMichel Marie Athanase de BÉRENGER
21 juin 1918 (Âge 51 ans)
Adresse : anciennement Lahr jusqu'en 1978
Cause : Il meurt en captivité. Mort pour la France des suites de ses blessures.
Décès d’un filsMaurice Louis Marie Bernard de BÉRENGER
12 juillet 1928 (Âge 61 ans)
Adresse : Carteret (devenue Barneville-Carteret par fusion en 1964)
Cause : Il meurt noyé, victime de son dévouement.
Enterrement d’un filsMaurice Louis Marie Bernard de BÉRENGER
juillet 1928 (Âge 61 ans)
Adresse : Manoir de Trelly
Décès d’un époux/épouseHenry Louis Marie de BÉRENGER
25 décembre 1936 (Âge 69 ans)
Enterrement du mariHenry Louis Marie de BÉRENGER
décembre 1936 (Âge 69 ans)
Adresse : Manoir de Trelly
Décès 10 novembre 1937 (Âge 70 ans)
Sépulture novembre 1937 (Âge 70 ans)
Adresse : Manoir de Trelly
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Clotilde Aglaé COMBE-SIEYÈS
Naissance : 25 juillet 1842 34 27Neufchâtel-en-Bray, Seine-Maritime, Normandie, France
Décès : 31 janvier 1867, Paris, Ile-de-France, France
Mariage : 15 juillet 1863Paris, Ile-de-France, France
4 ans
elle
Famille avec Henry Louis Marie de BÉRENGER - Afficher cette famille
mari
elle
Mariage : 11 décembre 1888Paris 08, Paris, Ile-de-France, France
2 ans
fille
22 mois
fille
2 ans
fils
Michel Marie Athanase de BÉRENGER
Naissance : 11 mai 1895 35 28Paris 08, Paris, Ile-de-France, France
Décès : 21 juin 1918Lahr/Schwarzwald, Bade-Wurtemberg, Allemagne
16 mois
fille
Marie Antoinette Justine de BÉRENGER
Naissance : 25 août 1896 36 29Trelly, Manche, Normandie, France
Décès : 30 décembre 1966Athée-sur-Cher, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire, France
4 ans
fille
23 mois
fils
5 ans
fils
Maurice Louis Marie Bernard de BÉRENGER
Naissance : 22 décembre 1906 46 39Paris 08, Paris, Ile-de-France, France
Décès : 12 juillet 1928Barneville-Carteret, Manche, Normandie, France
5 ans
fils
Gérard Marie Antoine de BÉRENGER
Naissance : 11 septembre 1911 51 44Maisons-Lafitte, Yvelines, Ile-de-France, France
Décès : 15 mai 1940Gembloux, Région wallonne, Belgique

Mariage
État-Civil de Paris (75) 8ème ar. - Mariage – 11 décembre 1888 – n°1019 : L'an mil huit cent quatre vingt huit, le onze décembre à dix heures du matin. Acte de mariage de Henri Louis Marie de BÉRENGER, né à Caen (Calvados) le onze mars mil huit cent soixante, officier au 12e hussard, domicilié à Dinan (Côtes-du-Nord), fils majeur posthume de Henri Louis Ferdinand, Comte de BÉRENGER, décédé, et de Marie Louise Françoise de REVILLIASC, sa veuve, âgée de cinquante neuf ans, sans profession, demeurant à Troly [Trelly] (Manche), consentant au mariage aux termes d'un acte reçu par Me Vimard, notaire à Tilly-sur-Seulles (Calvados) le dix décembre courant, le futur époux autorisé comme militaire à contracter le présent mariage suivant mission délivrée le douze novembre dernier par le Général Commandant le 10e corps d'armée, d'une part ; et de Justine Marie RENDU, née à Paris, le vingt deux janvier mil huit cent soixante sept, sans profession, domiciliée à Paris, rue de Naples, 40, fille majeure de Athanase Louis, Baron RENDU, et de Clotilde Aglaé COMBE SIÉYÈS, son épouse, tous deux décédés, petite-fille d'aïeuls et aïeule paternels décédés et de Alexandrine Clotilde de CAHOUËT, veuve COMBE-SIEYÈS, demeurant à Paris, rue de Naples, 40, présente et consentante, d'autre part. Dressé par nous Joseph SANSBOEUF, Chevalier de la Légion d'honneur, officier d'académie, adjoint au Maire, officier de l'état civil du huitième arrondissement de Paris qui avons procédé publiquement en la mairie à la célébration du mariage dans la forme suivante : après avoir donné lecture aux parties 1°, de leurs actes de naissance ; 2°, des actes de décès de leurs pres, de la mère, et des aïeuls et aïeule paternelle de la futur épouse ; 3°, du consentement et de la permission sus énoncées ; 4°, des actes des publications faites en cette mairie, et en celle de Dinan, les dimanches dix huit et vingt cinq novembre dernier, sans opposition, toutes les pièces [deux mots illisibles], dûment paraphées ; 5°, du chapitre VI du livre 1er du code civil, titre du mariage sur les droits et devoirs respectifs des époux. Après avoir interpellé les futurs époux et l'aïeule de la future épouse, lesquels nous ont déclaré qu'il a été fait un contrat de mariage le dix décembre courant devant Me Dupuy, notaire à Paris, qui en a délivré certificat [deux mots illisibles] produit. Nous avons demandé aux futurs époux s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme et chacun d'eux ayant répondu affirmativement et séparément à haute voix, nous avons prononcé au nom de la loi que Henri Louis Marie de BÉRENGER et Justine Marie RENDU sont unis par le mariage, en présence de Jean Louis Marie, Comte de BÉRENGER, sans profession, trente un ans, à Trelly (Manche), frère de l'époux, René François, Comte de REVILLIASC, sans profession, cinquante huit ans,à Le Molay (Calvados), oncle de l'époux, Félix Noël Philibert HALLE, chef de bureau au chemin de fer d'Orléans, rue de Varennes, 9, et Léon Ernest François de CAHOUËT, capitaine au 2e chasseurs, trente-huit ans, à Pontivy (Morbihan), cousins de l'épouse, et nous, après lecture. [ont signé :] Vte de Bérenger, Justine Rendu, Combe Siéyès, née de Cahouët, Comte de Bérenger, Cte de Revilliasc, F. Halle, L. de Cahouët, J. Sansbœuf.
Note
Extrait des mémoires de Jean Halle (fils de Félix Halle et petit-fils d'Agathe Félicité Rendu, sœur de Athanase Claude Marie Théodore) : "Toute jeune Justine dût être élevée par sa grand-mère, Madame Combes de Cahouet, veuve d'un ancien préfet de l'Empire, excellente personne, pleine de préjugés, rigide et intransigeante, une vraie veuve de préfet. Cette fillette qui n'avait guère que nous comme amis était bridée par sa grand-mère. Sur cette petite seule enfant de la famille s'était trouvée réunie une très belle fortune. À la mort de mon oncle Athanase, mon père [Félix] fut nommé tuteur de Justine. Il s'occupa des affaires de Justine avec beaucoup de dévouement. Justine fut élevée [à Monceaux chez les Cahouët, près de Trelly] par sa grand-mère. Le mariage de Justine avec Henry de Bérenger ne se fit pas sans quelque difficulté de la part de Madame Combes [sic] qui ne voulait à aucun prix d'un officier pour Justine. Les morts comme officiers de deux des fils de Justine et Henry dans les deux dernières guerres ont plus que racheté cette faute. Mais Henry de Bérenger ne s'est jamais consolé tout à fait d'avoir quitté si tôt l'armée." (extraits des mémoires du Docteur Jean HALLE, médecin des Hôpitaux de Paris et membre de l'Académie de Médecine).
Note
La plus grande partie de ce qui concerne la descendance du couple Bérenger-Rendu m'a été fournie par la famille Bernard-Bruls.
Objet médiaJustine Rendu et Henri Béranger avec leurs sept premiers enfants et Ernestine Cahouet - 1909.Justine Rendu et Henri Béranger avec leurs sept premiers enfants et Ernestine Cahouet - 1909.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 1 024 × 728 pixels
Taille du fichier : 149 Ko
Type : Photo
Image principale : non
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89