Laurent FRADIN de La CANTINOLIÈREÂge : 53 ans15311584

Nom
Laurent FRADIN de La CANTINOLIÈRE
Naissance vers 1531 25

Décès du grand-père paternelJehan V FRADIN de BESSÉ
vers 1545 (Âge 14 ans)

Décès du pèreJehan VI FRADIN de BESSÉ
1550 (Âge 19 ans)

MariageAnne d'AGUESSEAUAfficher cette famille
vers 1560 (Âge 29 ans)

Naissance d’un fils
#1
Jacques Jean FRADIN de La CANTINOLIÈRE
vers 1564 (Âge 33 ans)

Mariage d’un enfantJean PONTENIER de GROSBOUTAnne FRADIN de La CANTINOLIÈREAfficher cette famille
1580 (Âge 49 ans)

Décès d’un frèreLoys FRADIN de SAINT-COUTANT
avant 1581 (Âge 50 ans)

Décès d’un frèreAmbroise FRADIN de BESSÉ
vers 1581 (Âge 50 ans)

Décès d’une sœurMarguerite FRADIN de BESSÉ
après 1581 (Âge 50 ans)

Décès d’un frèreFrançois FRADIN de CHASTEAUNEUF
après 1581 (Âge 50 ans)

Profession
Magistrat
oui

Décès vers 1584 (Âge 53 ans)

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : vers 1529
frère
sœur
frère plus âgé
2 ans
frère plus âgé
2 ans
lui
Famille avec Anne d'AGUESSEAU - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : vers 1560
fille
fils

Note
#Générale# Écuyer, il est Seigneur de la Cantinolière. Il fait des études juridiq ues et obtint une licence es droit. Il s'inscrivit alors au barreau du Parlement de Bordeaux (33), puis il est nommé Juge Sénéchal de la Ch astellenie deVillefagnan (16), dont le siège se trouvait non loin de Ruffec (16), fonction qu'il occupa sans doute jusqu'à sa mort. Bernar d de La Renaudière, dans son livre sur les Fradin se pose la question suivante : " Pourquoi porta-t-il son choixsur une charge aussi peu é levée que celle de Juge-Sénéchal ? Etant donné le rôle important qu'a vaient joué ses aïeux et le rang que de ce fait occupait sa famille da ns la société, étant donné, en outre, les alliances contractées par l esFradin avec des familles nobles, parfois même de haute lignée, Laur ent aurait pu sans conteste viser à une charge judiciaire beaucoup pl us élevée, comme celle de Conseiller au Parlement, ou tout au moins de Conseiller à un siège royal. Sonbeau-père Pierre d'Aguesseau, qui é tait Lieutenant Général de la Sénéchaussée de St-Jean- d'Angély (17), aurait pu fortement l'épauler; il aurait pu même lui transmettre sa ch arge. Sans doute notre aïeul, n'étant que fils puîné, n'avait reçude son père qu'un fortune peu importante. Il en était ainsi pour tous le s cadets de famille noble et cela ne les empêchait d'acquérir des sit uation vraiment en rapport avec leur noblesse. La seule explication qu e je crois trouver à laquestion posée précédemment, c'est que Lauren t, attaché à son fief de la Cantinolière, ne voulut pas trop s'en éloi gner. A moins qu'ayant embrassé le protestantisme, il se soit plus ou moins brouillé avec son beau-père, très attaché à lafoi catholique e t qu'il ait préféré se tenir à distance de ce dernier. " Dans les pa rtages de la succession de son père, Laurent Fradin ne reçut qu'une pa rt modeste de l'héritage et dut se contenter du fief de la Cantinoliè re. Ce fut probablement lui qui fit reconstruire le petit manoir dont il subsistaitencore une partie avec tourelle au siècle dernier. Ce p etit château remonterait en effet au 16è siècle. C'est sans doute là q u'il élut domicile. Sa succession fut partagé le 28/12/1584.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89 | Quiz Akademos