Jean de BEAUMANOIR de MÉDRIGNAC1385

Name
Jean de BEAUMANOIR de MÉDRIGNAC
MarriageTiphaine du GUESCLINView this family
before 1366

Number of childrenTiphaine du GUESCLINView this family

Note: Jean de Beaumanoir de Mérignac et Typhaine du Guesclin n'ont pas de postérité.
Death February 14, 1385

Family with parents - View this family
father
mother
Marriage:
himself
brother
Father’s family with Marguerite de ROHAN - View this family
father
step-mother
Marriage:
half-sister
half-sister
half-sister
Family with Tiphaine du GUESCLIN - View this family
himself
wife
Marriage: before 1366
Pierre de TOURNEMINE + Tiphaine du GUESCLIN - View this family
wife’s husband
wife
Marriage:

SourceBIB_LACHESNAYEDESBOIS
Publication: Dictionnaire de la Noblesse, 1770-1786 et 1863-1870.
Number of children
Jean de Beaumanoir de Mérignac et Typhaine du Guesclin n'ont pas de postérité.
Note
Il est quatrième de son nom et Seigneur de Beaumanoir, la Hardouinaye et Médrignac. Il rend de grands services à Jean, Duc de Bretagne. Il suit le Connétable Bertrand du Guesclin en 1370 avec dix neuf écuyers et passe en Poitou la même année où il fait plusieurs conquêtes avec les autres Seigneurs bretons en 1372. Il se trouve avec Olivier de Clisson au siège d'Auray [56] terminé le 15 août 1377. Il quitte le parti du Roi en 1378. Il est l'un des principaux chefs de la Ligue que la Noblesse fait en faveur du Duc de Bretagne. Il se rend auprès de ce Duc à Dinan [22] en 1379. La même année, il se rend en Normandie avec deux cents lances et y fait de nombreux ravages, revenant en Bretagne chargé de butin. Arbitre de la paix choisi par le Duc de Bretagne, il est envoyé comme Ambassadeur en Angleterre en 1380. Le Duc le traite alors de "cousin" dans l'acte de députation. Il fait la guerre de Flandres avec les autres Seigneurs bretons en 1382. Il est tué à coups de hâche par Roland de Noysan, son métayer, dont il allait voir la fille, le jour de Mardi-Gras 1485. "Robert de Beaumanoir prétend que cet assassinat avait été commis à l'instigation de Pierre de Tournemine, Seigneur de Jasson, frère de Jean, Baron de la Hunaudaye, pourquoi il l'appela en duel pardevant le Duc de Bretagne, ce qui fut accordé, & ils se battirent au Boussay, à Nantes, le 20 décembre 1386. Tournemine fut vaincu sans pourtant avouer le fait, & il fut prononcé que Beaumanoir avait suffisamment prouvé son intention. Son ennemi fut condamné aux dépens." (François de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la Noblesse - article du Guesclin).
Informations légales
Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89
© copyright bellabre.com, 2001-2020