Jean Baptiste de VALBELLE1681

Name
Jean Baptiste de VALBELLE
Death of a fatherCosme de VALBELLE de BAUMELLES
August 16, 1638
Note: Il meurt lors du combat naval devant cette ville.
Death 1681

SourceBIB_ACHARD-PROVENCE_1787
Publication: Histoire des Hommes Illustres de la Provence Ancienne et Moderne, 2 t., 1787.
Note
Il est Chevalier, puis Bailli et Grand-Croix de l'Ordre de Malte. Claude François Achard, dans son ouvrage, Histoire des Hommes Illustres de la Provence, 2ème partie, p. 285, consacre un article à son sujet : Jean-Baptiste de Valbelle "entra dans l'Ordre de Malte, devint Capitaine de Galères, & ensuite Capitaine de Vaisseaux. Il leva des troupes à ses dépens, sous la régence de la Reine Mère, & il arma des Vaisseaux contre les Turcs & les Espagnols. En 1665, il fut attaqué par quatre Navires Anglois ; il se défendit fort long-tems ; avec un seul Vaisseau, il leur en démâta deux, & il obtint une bonne composition pour être ramené, lui, son équipage & son canon dans les Ports de France. Quatre ans après, il eut le commandement d'une Escadre, armée pour le secours de Candie ; & ensuite il en commanda une sur les côtes de Tunis & d'Alger. Les Anglois s'étant réunis aux François en 1672 & 1673, Valbelle se distingua dans les batailles des Bancs de Flandre, où il eut l'adresse de sauver le Cambis, commandé par le Capitaine [p. 286] Hébec, qui étoit sur le point d'être pris par l'Amiral Tromp. En 1674, il porta secours à Messine, avec six vaisseaux & quatre brûlots ; après avoir débarqué, il prit le château de Salvador & chassa les Troupes d'Espagne de tous les postes qu'elles occupoient. À son retour, il ramena des Troupes, & rentra dans le port, malgré la résistance des vaisseaux & des Galères d'Espagne, qui lui disputoient le passage. Il ouvrit l'entrée du port au Duc de Vivonne qui amenoit de nouveaux secours. Dans l'un des trois combats qui furent donnés contre les Hollandois & les Espagnols en 1676, Almeras ayant été tué dans le commencement de l'action, Valbelle fut chargé du Commandement de l'Avant-Garde. Ce fut du vaisseau qu'il montoit, que partit le boulet de canon qui termina les jours de l'Amiral Ruitter ; ce Guerrier redoutable avoua en mourant que celui contre qui il combattait, méritoit de commander. Les Corsaires de Tripoli ayant manqué aux promesses faites à la France, Valbelle fut chargé en 1679 de les mettre à la raison. Il les obligea à venir demander pardon & à relâcher un bon nombre d'Esclaves. Au retour de cette expédition, il fut nommé Bailli, Grand Croix de l'Ordre de Malte, mais il mourut peu de tems après en 1681. Nous avons de lui un écrit sur les troubles de Marseille, dans lequel il réfute l'ouvrage intitulé : la justification de Marseille ; ce qui prouve que l'ardeur des combats n'émoussa pas en lui l'aiguillon de la littérature."
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89