Claude Christophe COURTINÂge : 77 ans17291806

Nom
Claude Christophe COURTIN
Naissance 17 août 1729 27 27
Adresse : St-Martin
Baptême religieux 17 août 1729
Adresse : St-Martin
aïeule maternelle : Marie BUTINgrand-mère maternelle
Note :
État-Civil de Vendôme (41) St-Martin - Baptêmes - 17 août 1729 Le dix septième jour d'aoust mil sept cent vingt neuf, a été par moy Prêtre Vicaire de cette paroisse soussigné, baptisé Claude Christophe, né d'aujourd'hui du légitime mariage du Sieur Claude COURTIN, Marchand Gantier de cette ville, et deMarie Anne BEAUSSIER, ses père et mère, le parein Christophe COURTIN, employé au Grenier à Sel de cette ville, et Dame Marie BUTIN, femme du Sieur Guillaume BEAUSSIER, Chirurgien Juré, qui ont signé avec moi, …
Naissance d’un frèreGuillaume François COURTIN
12 juin 1730 (Âge 9 mois)
Adresse : Madeleine
Note : Il est ondoyé à la naissance par son grand-père Guillaume Beaussier, Chirurgien, à cause du danger de mort.
Décès d’un frèreGuillaume François COURTIN
12 juin 1730 (Âge 9 mois)
Adresse : Madeleine
Enterrement d’un frèreGuillaume François COURTIN
12 juin 1730 (Âge 9 mois)
Adresse : Madeleine
oncle paternel : Christophe COURTINoncle
_ACT : c
Note :
État-Civil de Vendome (41) la Madeleine - Inhumation - 12 juin 1730 Ce même jour douxième de juin mil sept cent trente, a été inhumé le corps de Guillaume François COURTIN, né d'aujourd'hui, fils de Sieur Claude Gilles COURTIN, marchand gantier, et de Demoiselle Marie Anne BE AUSSIER, de cette paroisse, enprésence de Mre Christophe COURTIN, prêtre, son oncle…
Profession
Magistrat

Baptême d’un frèreGuillaume François COURTIN
12 juin 1730 (Âge 9 mois)
Adresse : Madeleine
oncle paternel : Claude François COURTINoncle
_ACT : c
Note :
État-Civil de Vendome (41) la Madeleine - Baptême - 12 juin 1730 Le douxième jour de juin mil sept cent trente, a été baptisé Guillaume François, né ce jour de Sieur Claude Gille COURTIN, marchand gantier, et de Démoiselle Marie Anne BEAUSSIER, ondoyé en naissant par le Sieur Guillaume BEAUSSIER, ChirurgienJuré, à cause du danger de mort, parain le Sieur François COURTIN, marchand gantier, et Madle Jeanne COURTIN, tous de cette paroisse, …
Naissance d’une sœurJeanne Marthe COURTIN
1736 (Âge 6 ans)
Décès de la mèreMarie Anne BEAUSSIER
avant 1773 (Âge 43 ans)

Contrat de mariageAnne Dorothée COLLOZAfficher cette famille
30 mars 1774 (Âge 44 ans)
père de l'époux : Claude Gilles COURTINpèrebeau-père
mère de l'époux : Marie Anne BEAUSSIERmèrebelle-mère
père de l'épouse : Jean COLLOZbeau-pèrepère
Note :
Paris (75) Me Dosfant, Notaire - Contrat de Mariage - 30 mars 1773 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales - côte XXIV 876). Par devant les conseillers du Roi, Notaires au château de Paris et soussignés, furent présents Me Claude Christophe COURTIN, Avocat au Parlement, demeurant à Paris, rue d'Enfer, paroisse St Séverin, majeur, fils de Sr Claude COURTIN, Bourgeoisde Vendôme, et de feue Dlle Marie Anne BEAUSSIER, son épouse, duquel Se son père il déclare avoir le consentement à l'effet du mariage ci après, stipulant pour lui, d'une part ; Et Jean COLLOZ, Écuyer, Chancelier du Duché Souverain de Bouillon,Grand Bailly des Terres et Duché de Créquy et dépendances, Conseiller Secrétaire Honoraire des Commandements et Finances de S. A. feu Monseigneur le Duc de Bouillon, Capitaine d'une Compagnie de la Milice Bourgeoise de Paris, et Dame EdméeMarguerite BLANCAR, son épouse qu'il autorise à l'effet des présentes, demeurant à Paris, au coin des rues de Beaune et de Verneuil, faubourg St Germain, paroisse St Sulpice, stipulants tant pour eux et en leurs noms, que pour Anne DorothéeCOLLOZ, Demoiselle, leur fille mineure, âgée de vingt trois ans passés, demeurant avec eux, à ce présente et de son consentement, stipulant aussi pour elle et en son nom, sous l'autorité desdits Sr et Dame ses père et mère, d'autre part.Lesquels, pour raison du mariage proposé entre ledit Me COURTIN et Mademoiselle COLLOZ qui sera célébré incessament en face de l'Église, ont fait et arrêté les traité et conventions civiles dudit mariage, ainsi qu'il suit. En présence de Haute et Puissante Dame Gabrielle Élisabeth des ESCOTAIS, veuve de Mre Marc René Alexis, Marquis de VALORY, Chevalier, Seigneur de Deshilly, Contebault, la Gourbillonière, Fromentières et autres lieux, de Mre Louis Joseph desESCOTAIS de Chantilly, Chevalier Profès de l'Ordre de Malthe, Commandeur de la Commanderie de Balan, Maréchal des Camps et Armées du Roi, de Me Claude François GARÉ, Docteur en Médecine, Membre du Collège et Académie Royale de Chirurgie à Paris,associé de celle des Sciences et Belles Lettres d'Angers, Chirurgien Major de l'École Royale et Militaire, et Doyne des Chirurgiens de la Grande Écurie du Roi, et Demoiselle Marie Louise Adélaïde COLLOZ, son épouse, sœur de la future, de MreLouis Philibert de La GRIVE des ASSISES, Prieur Commandataire de St Falgent, Chanoine de St Merry, allié de la future, de M. Claude Louis DULION, Procureur en la Chambre des Comptes, de Louise Catherine PÉZÉ de FORVAL, son épouse, amis ; et ducôté du futur, de M. Jean François HUBERT, négociant à Paris, de dlle Suzanne CHAPEAUX, son épouse, cousins maternels à cause de la dite Dame, de S. Jean Baptiste Laurent Le PORQUIER de VAUX, Licenciées lois, de Mr Pierre BOUTIN, Prêtre Chanoinede l'église royalle et collégialle de Chinon, de Mr Auguste DULION, Avocat au Parlement, de Mr. DUFRESNE, Banquier, tous ces derniers amis du futur. (un blanc assez important). Lesdits Sr et Dlle futurs époux seront communs en biens… suivant lacoutume de Paris… Les biens du futur époux consistent dans la terre et seigneurie de Cigny Isoré, ayant haute, moyenne et basse justice, consistant en château, mêtairies, différents domaines, terres labourables, vignes, près, bois, … laditeterre située paroisse St Louane (?, peut-être St-Benoît ?), près Chinon, en Touraine. (En note :) surlaquelle terre il doit la somme de trente mille livres payables à terme tant pour partie du prix de l'acquisition qu'il en a faite que pour lesemprunts par lui faits à ce sujet. Plus ses biens consistent en sa portion des biens de la succession de la De sa mère dont il a hérité pour un tiers, laquelle succession n'est encore liquidée ni partagée, et led. Sr futur époux en laisse jouirson père, en la somme de quinze mille livres à laquelle montent ses meubles, effets, mobiliers, livres de bibliothèque, etc… En considération du mariage, lesdits S. et De COLLOZ donnent et constituent en dot à lad. Dlle future épouse, enavancement d'hoirie, la somme de 25.000 livres… (En résumé) 1.250 livres de rente, 20ème desd. 25.000 livres dues à M. et De COLLOZ par Monseigneur Godefroy Charles Henry de La TOUR d'AUVERGNE, Duc de Bouillon et d 'Albret, et Gouverneur etLieutenant Général pour sa Majesté des Hauts et Bas pays d'Auvergne, … d'après acte passé devant Me Dupré le Jeune, Notaire à Paris, le 18-5-1773, cette rente passée à l'origine devant Me de Bougainville, Notaire à Paris, le 7-3-1746, au profitde Sr Jean BLANCAR, Mtre Menuisier à Paris, qui l'a passée au profit des Sr et De de COLLOZ, par acte passé devant Me de Bougainville, le 12-3-17 46….
MariageAnne Dorothée COLLOZAfficher cette famille
30 mars 1774 (Âge 44 ans)
Acte notarié
Donnation
16 novembre 1774 (Âge 45 ans)

Note :
Du 16 novembre 1774, acte entre Gabrielle Élisabeth des ESCOTAIS, veuve de Marc René Alexis de VALORY, et Claude Christophe COURTIN D'un acte passé devant Me BARONLIGE, l'un des notaires soussignés qui a la minutte et son confrère le 11 avril 1774 entre haute et puissante Dame Gabrielle Élisabeth des ESCOTAIS, Veuve de haut et puissant Seigneur, Messire Marc René Alexis,Marquis de VALORY, Chevalier, seigneur d'Estilly, Fromentière et autres lieux, à Mre Claude Christophe COURTIN, avocat au Parlement, Seigneur de Signy Isoré, soutenant compte obligation par ledti Mre COURTIN au profit de ladite Dame Marquise deVALORY et donation par ladite Dame audit Mre COURTIN des objets ci-après, ladite donnation a estée transcrite littéralement ainsi qu'il suit. Comme aussi ladite Dame Marquise de VALORY voulant donner audit Mre COURTIN une nouvelle preuve de son estime de son attachement, et luy procurer la faciliter d'augmenter sa terre de Signy Isoré, elle a par ces présentes donné par donnationentre vifs et irrévocable la nue propriété de la métairie de Cordais, bastiments, pressoirs et ustensiles en dépendants, ensemble les terres labourables et prés et autres domaines qui la composent, ainsy que ladite métairie se poursuit etcomporte, et telle quelle est actuellement afermie au nommé château pour… par ledit Mre COURTIN, pour faire et disposer de ladite métairie et dépendance, scavoir quand à la nue propriété à compter du jour du décès de Madame Marquise de VALORYqui se réserve expressement ledit uzufruit pendant sa vie, sous laquelle réserve Madame Marquise de VALORY s'est par les présentes désaisie en faveur dudit Mre COURTIN de la propriété de ladite métairie et dépandanses voulant qu'il en soitsaisy et mis en possession par qui et ainsi qu'il appartiendra donnant à cet effet tout pouvoir au porteur. Cette donnation a été faite par les motifs susdits et parce que telle est la volonté de la dite Dame Marquise de VALORY et pour faireinsinuer les dites présentes ou besoin sera, les parties donnent tout pouvoir au porteur. (Ont signé : Trula et Baron) Aujourd'hui, 16 novemmbre 1774, est comparu Me COURTIN, dénommé en la donnation cy dessus qui en a requis l'insinuation dont acte. (A signé : Courtin)
Naissance d’une fille
#1
Edmée Dorothée COURTIN
8 novembre 1775 (Âge 46 ans)
Adresse : St-Séverin
Source : 14/11/1796
Naissance d’une fille
#2
Anne Emmélie Suzanne COURTIN
26 juillet 1780 (Âge 50 ans)
Naissance d’un fils
#3
Guy Christophe COURTIN
1 mars 1783 (Âge 53 ans)
Source:
17/03/1812
Décès d’une épouseAnne Dorothée COLLOZ
11 mars 1783 (Âge 53 ans)
Cause : Elle meurt des suites de ses couches.
Enterrement de l’épouseAnne Dorothée COLLOZ
11 mars 1783 (Âge 53 ans)
Adresse : St-Jacques-du-Haut-Pas
ÉvènementAnne Julie COLLOZ
4 mai 1786 (Âge 56 ans)
Mariage d’un enfantFrançois « Étienne » Gabriel de LONGUEVAL d'HARAUCOURTEdmée Dorothée COURTINAfficher cette famille
14 novembre 1796 (Âge 67 ans)
_ACT : c
Note :
État-Civil de Beaumont-en-Véron (37) - Mariages - 14 novembre 1796 Aujourd'hui vingt quatre Brumaire, l'an cinq de la République Française, onze heures de la matinée, devant moi… étant comparus… le citoyen François Gabriel Étienne LONGUEVAL, fils majeur du citoyen Charles Mathieu LONGUEVAL et de la citoyenneGeneviève MESNARD, domicilié en la commune de Luceau, canton de Château du Loir, département de la Sarthe, d'une part. Et la citoyenne Edmée Dorothée COURTIN, majeure, fille du citoyen Claude Christophe COURTIN, propriétaire, et de deffunte AnneDorothée COLLOZE, demeurant Izoré, commune de Beaumont, …. En présence de Charles Jean Baptiste MESNARD-SEILLAC, propriétaire, oncle maternel du futur, demeurant commune de Château du Loir, … (et autres amis des époux…), … moi, ai fait lecture…de l'acte de naissance du citoyen François Gabriel Étienne LONGUEVAL, qui est né à Luceau, canton de Château du Loir, en date du trois novembre mil sept cent soixante treize, du légitime mariage desdits Charles Mathieu LONGUEVAL et GenevièveMESNARD ; … de l'acte de naissance de la ditte Edmée Dorothée COURTIN, qui est née à Paris ci devant paroisse Séverin, le huit novembre mil sept cent soixante quinze, du légitime mariage desdits Claude Chritophe COURTIN et Anne Dorothée COLLOZE,…
Baptême d’une filleAnne Emmélie Suzanne COURTIN

Adresse : St-Jacques-du-Haut-Pas
Baptême d’un filsGuy Christophe COURTIN

Adresse : St-Jacques-du-Haut-Pas
DécèsFrançois « Étienne » Gabriel de LONGUEVAL d'HARAUCOURT
9 septembre 1800 (Âge 71 ans)
Décès 19 septembre 1806 (Âge 77 ans)
Adresse : Château d'Isoré
Note :
État-Civil de Beaumont-en-Véron (37) - Décès - 19 septembre 1806 Aujourd'hui vingtième jour du mois de septembre mil huit cent six, à sept heures du matin, sont comparus …, lesquels nous ont déclaré que Monsieur Claude Christophe COURTIN, ancien Avocat au Parlement de Paris, âgé de soixante dix sept ans, né àVendome, département de Loir et Cher, est fils de défunts Claude Gilles COURTIN et de Marie Anne BAUSSIER, en son vivant époux de défunte Anne Dorothée COLLOZ, est décédé d'hier une heure du matin, en son château d'Isoré…
Acte notarié
Partage simple
7 juillet 1808 (21 mois après le décès)
Note : Devant Arvers Not.
MariageGuy Christophe COURTINAnne Eugénie QUIRIT de COULAINESAfficher cette famille
17 mars 1812 (5 ans après le décès)
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 20 novembre 1728Vendôme, Loir-et-Cher, Centre-Val de Loire, France
9 mois
lui
Claude Christophe COURTIN
Naissance : 17 août 1729 27 27Vendôme, Loir-et-Cher, Centre-Val de Loire, France
Décès : 19 septembre 1806Beaumont-en-Véron, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire, France
10 mois
frère plus jeune
Guillaume François COURTIN
Naissance : 12 juin 1730 28 28Vendôme, Loir-et-Cher, Centre-Val de Loire, France
Décès : 12 juin 1730Vendôme, Loir-et-Cher, Centre-Val de Loire, France
7 ans
sœur plus jeune
Jeanne Marthe COURTIN
Naissance : 1736 33 33Vendôme, Loir-et-Cher, Centre-Val de Loire, France
Décès : 7 novembre 1811Beaumont-en-Véron, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire, France
Famille avec Anne Dorothée COLLOZ - Afficher cette famille
lui
Claude Christophe COURTIN
Naissance : 17 août 1729 27 27Vendôme, Loir-et-Cher, Centre-Val de Loire, France
Décès : 19 septembre 1806Beaumont-en-Véron, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire, France
épouse
Mariage : 30 mars 1774Paris 07, Paris, Ile-de-France, France
19 mois
fille
5 ans
fille
3 ans
fils
Guy Christophe COURTIN
Naissance : 1 mars 1783 53 32Paris 07, Paris, Ile-de-France, France
Décès : 13 août 1818Beaumont-en-Véron, Indre-et-Loire, Centre-Val de Loire, France

Baptême religieux
État-Civil de Vendôme (41) St-Martin - Baptêmes - 17 août 1729 Le dix septième jour d'aoust mil sept cent vingt neuf, a été par moy Prêtre Vicaire de cette paroisse soussigné, baptisé Claude Christophe, né d'aujourd'hui du légitime mariage du Sieur Claude COURTIN, Marchand Gantier de cette ville, et deMarie Anne BEAUSSIER, ses père et mère, le parein Christophe COURTIN, employé au Grenier à Sel de cette ville, et Dame Marie BUTIN, femme du Sieur Guillaume BEAUSSIER, Chirurgien Juré, qui ont signé avec moi, …
Contrat de mariage
Paris (75) Me Dosfant, Notaire - Contrat de Mariage - 30 mars 1773 (Extraits - Minutier Central des Archives Nationales - côte XXIV 876). Par devant les conseillers du Roi, Notaires au château de Paris et soussignés, furent présents Me Claude Christophe COURTIN, Avocat au Parlement, demeurant à Paris, rue d'Enfer, paroisse St Séverin, majeur, fils de Sr Claude COURTIN, Bourgeoisde Vendôme, et de feue Dlle Marie Anne BEAUSSIER, son épouse, duquel Se son père il déclare avoir le consentement à l'effet du mariage ci après, stipulant pour lui, d'une part ; Et Jean COLLOZ, Écuyer, Chancelier du Duché Souverain de Bouillon,Grand Bailly des Terres et Duché de Créquy et dépendances, Conseiller Secrétaire Honoraire des Commandements et Finances de S. A. feu Monseigneur le Duc de Bouillon, Capitaine d'une Compagnie de la Milice Bourgeoise de Paris, et Dame EdméeMarguerite BLANCAR, son épouse qu'il autorise à l'effet des présentes, demeurant à Paris, au coin des rues de Beaune et de Verneuil, faubourg St Germain, paroisse St Sulpice, stipulants tant pour eux et en leurs noms, que pour Anne DorothéeCOLLOZ, Demoiselle, leur fille mineure, âgée de vingt trois ans passés, demeurant avec eux, à ce présente et de son consentement, stipulant aussi pour elle et en son nom, sous l'autorité desdits Sr et Dame ses père et mère, d'autre part.Lesquels, pour raison du mariage proposé entre ledit Me COURTIN et Mademoiselle COLLOZ qui sera célébré incessament en face de l'Église, ont fait et arrêté les traité et conventions civiles dudit mariage, ainsi qu'il suit. En présence de Haute et Puissante Dame Gabrielle Élisabeth des ESCOTAIS, veuve de Mre Marc René Alexis, Marquis de VALORY, Chevalier, Seigneur de Deshilly, Contebault, la Gourbillonière, Fromentières et autres lieux, de Mre Louis Joseph desESCOTAIS de Chantilly, Chevalier Profès de l'Ordre de Malthe, Commandeur de la Commanderie de Balan, Maréchal des Camps et Armées du Roi, de Me Claude François GARÉ, Docteur en Médecine, Membre du Collège et Académie Royale de Chirurgie à Paris,associé de celle des Sciences et Belles Lettres d'Angers, Chirurgien Major de l'École Royale et Militaire, et Doyne des Chirurgiens de la Grande Écurie du Roi, et Demoiselle Marie Louise Adélaïde COLLOZ, son épouse, sœur de la future, de MreLouis Philibert de La GRIVE des ASSISES, Prieur Commandataire de St Falgent, Chanoine de St Merry, allié de la future, de M. Claude Louis DULION, Procureur en la Chambre des Comptes, de Louise Catherine PÉZÉ de FORVAL, son épouse, amis ; et ducôté du futur, de M. Jean François HUBERT, négociant à Paris, de dlle Suzanne CHAPEAUX, son épouse, cousins maternels à cause de la dite Dame, de S. Jean Baptiste Laurent Le PORQUIER de VAUX, Licenciées lois, de Mr Pierre BOUTIN, Prêtre Chanoinede l'église royalle et collégialle de Chinon, de Mr Auguste DULION, Avocat au Parlement, de Mr. DUFRESNE, Banquier, tous ces derniers amis du futur. (un blanc assez important). Lesdits Sr et Dlle futurs époux seront communs en biens… suivant lacoutume de Paris… Les biens du futur époux consistent dans la terre et seigneurie de Cigny Isoré, ayant haute, moyenne et basse justice, consistant en château, mêtairies, différents domaines, terres labourables, vignes, près, bois, … laditeterre située paroisse St Louane (?, peut-être St-Benoît ?), près Chinon, en Touraine. (En note :) surlaquelle terre il doit la somme de trente mille livres payables à terme tant pour partie du prix de l'acquisition qu'il en a faite que pour lesemprunts par lui faits à ce sujet. Plus ses biens consistent en sa portion des biens de la succession de la De sa mère dont il a hérité pour un tiers, laquelle succession n'est encore liquidée ni partagée, et led. Sr futur époux en laisse jouirson père, en la somme de quinze mille livres à laquelle montent ses meubles, effets, mobiliers, livres de bibliothèque, etc… En considération du mariage, lesdits S. et De COLLOZ donnent et constituent en dot à lad. Dlle future épouse, enavancement d'hoirie, la somme de 25.000 livres… (En résumé) 1.250 livres de rente, 20ème desd. 25.000 livres dues à M. et De COLLOZ par Monseigneur Godefroy Charles Henry de La TOUR d'AUVERGNE, Duc de Bouillon et d 'Albret, et Gouverneur etLieutenant Général pour sa Majesté des Hauts et Bas pays d'Auvergne, … d'après acte passé devant Me Dupré le Jeune, Notaire à Paris, le 18-5-1773, cette rente passée à l'origine devant Me de Bougainville, Notaire à Paris, le 7-3-1746, au profitde Sr Jean BLANCAR, Mtre Menuisier à Paris, qui l'a passée au profit des Sr et De de COLLOZ, par acte passé devant Me de Bougainville, le 12-3-17 46….
Acte notarié
Du 16 novembre 1774, acte entre Gabrielle Élisabeth des ESCOTAIS, veuve de Marc René Alexis de VALORY, et Claude Christophe COURTIN D'un acte passé devant Me BARONLIGE, l'un des notaires soussignés qui a la minutte et son confrère le 11 avril 1774 entre haute et puissante Dame Gabrielle Élisabeth des ESCOTAIS, Veuve de haut et puissant Seigneur, Messire Marc René Alexis,Marquis de VALORY, Chevalier, seigneur d'Estilly, Fromentière et autres lieux, à Mre Claude Christophe COURTIN, avocat au Parlement, Seigneur de Signy Isoré, soutenant compte obligation par ledti Mre COURTIN au profit de ladite Dame Marquise deVALORY et donation par ladite Dame audit Mre COURTIN des objets ci-après, ladite donnation a estée transcrite littéralement ainsi qu'il suit. Comme aussi ladite Dame Marquise de VALORY voulant donner audit Mre COURTIN une nouvelle preuve de son estime de son attachement, et luy procurer la faciliter d'augmenter sa terre de Signy Isoré, elle a par ces présentes donné par donnationentre vifs et irrévocable la nue propriété de la métairie de Cordais, bastiments, pressoirs et ustensiles en dépendants, ensemble les terres labourables et prés et autres domaines qui la composent, ainsy que ladite métairie se poursuit etcomporte, et telle quelle est actuellement afermie au nommé château pour… par ledit Mre COURTIN, pour faire et disposer de ladite métairie et dépendance, scavoir quand à la nue propriété à compter du jour du décès de Madame Marquise de VALORYqui se réserve expressement ledit uzufruit pendant sa vie, sous laquelle réserve Madame Marquise de VALORY s'est par les présentes désaisie en faveur dudit Mre COURTIN de la propriété de ladite métairie et dépandanses voulant qu'il en soitsaisy et mis en possession par qui et ainsi qu'il appartiendra donnant à cet effet tout pouvoir au porteur. Cette donnation a été faite par les motifs susdits et parce que telle est la volonté de la dite Dame Marquise de VALORY et pour faireinsinuer les dites présentes ou besoin sera, les parties donnent tout pouvoir au porteur. (Ont signé : Trula et Baron) Aujourd'hui, 16 novemmbre 1774, est comparu Me COURTIN, dénommé en la donnation cy dessus qui en a requis l'insinuation dont acte. (A signé : Courtin)
Décès
État-Civil de Beaumont-en-Véron (37) - Décès - 19 septembre 1806 Aujourd'hui vingtième jour du mois de septembre mil huit cent six, à sept heures du matin, sont comparus …, lesquels nous ont déclaré que Monsieur Claude Christophe COURTIN, ancien Avocat au Parlement de Paris, âgé de soixante dix sept ans, né àVendome, département de Loir et Cher, est fils de défunts Claude Gilles COURTIN et de Marie Anne BAUSSIER, en son vivant époux de défunte Anne Dorothée COLLOZ, est décédé d'hier une heure du matin, en son château d'Isoré…
Acte notarié
Devant Arvers Not.
Note
Venu s'installer à Paris (75), il est Avocat au Parlement dès 1759, puis Conseiller du Roi et Avocat du Roi au Baillage d'Artillerie de France, Arsenal de Paris, et Poudres et Salpêtre dans tout le Royaume. Au moment de son mariage avec Anne Dorothée Colloz, il habite à Paris (75), rue d'Enfer, sur la paroisse St-Séverin et il est veuf depuis quelques années déjà de sa première femme (dont j'ignore le nom). En 1786, on le trouve demeurant rue St- Dominique, au quartier St-Michel, sur la paroisse St-Jacques-du-Haut-Pas. On le qualifie "Maître". Seigneur de Cigny, Isoré et Bémans, il a acheté cette terre quelques années avant son mariage (il n'a pas encore terminé de la payer à ce moment).Cette seigneurie a haute, moyenne et basse justice et est constituée du château, de métairies, de différents domaines, de terres labourables, de vignes, de prés et de bois. Le château d'Isoré, situé sur la commune de Beaumont-en-Véron (37), tient son nom du géant dont parle Chrétien de Troyes au 12è siècle. Il s'agit d'un château fort ayant été fortement remanié au 17ème siècle qui a appartenu plusieurs siècles à la famille d'Armagnac. Il passe ensuite aux Valory. Claude Courtin l'aurait acheté pour avoir un pied à terre en Touraine afin de mieux s'occuper de sa cliente, la Marquise de Valory, mais également pour défendre les intérêts des habitants d'Avoine (37) contre les prétentions du Chevalier Aubert du Petit-Thouars. Il semble avoir été très lié avec l'ancienne propriétaire, Dame Gabrielle Élisabeth des Écotais, veuve de Haut et Puissant Seigneur Messire Marc René Alexis, Marquis de Valory, et Dame d'Étilly, Contebault, la Goubillonière, Fromentière, et autres lieux. Ils sont compère et commère à Beaumont-en-Véron le 3 octobre 1774. Celle-ci d'ailleurs lui fait don le 16 novembre de la même année de la métairie et closerie de Cordais pour augmenter sa Seigneurie de Signy. Il acquiert tout près de là, plus tard, la Terre et Seigneurie de la Haute-Salverte, située à Huismes (37). À la Révolution, on le qualifie "Propriétaire" à Beaumont-en-Véron (37). Ses biens sont partagés entre ses trois enfants le 7 juillet 1808, devant Me Arvers, Notaire à Avoine.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89