Portrait de Charles V le Sage de Valois. [suite...]

Charles V le Sage de VALOISAge: 42 years13381380

Name
Charles V le Sage de VALOIS
Birth 1338 19 22
Address: Château
MarriageJeanne de BOURBONView this family
yes

Birth of a sisterJeanne de VALOIS
June 24, 1343 (Age 5 years)
Death of a motherBonne de LUXEMBOURG
September 11, 1349 (Age 11 years)
Address: Abbaye de Maubuisson
Cause: Elle serait morte de la peste.
Death of a fatherJean II le Bon de VALOIS
1364 (Age 26 years)
Birth of a son
#1
Charles VI l'Imbécile de VALOIS
1368 (Age 30 years)
Death of a sisterJeanne de VALOIS
November 3, 1373 (Age 35 years)
Death 1380 (Age 42 years)
Address: Château de Beauté
Burial 1380 (on the date of death)
Address: Abbaye
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: July 28, 1332Melun, Seine-et-Marne, Ile-de-France, France
brother
himself
6 years
younger sister
Jeanne de VALOIS
Birth: June 24, 1343 24 28Châteauneuf-sur-Loire, Loiret, Centre-Val de Loire, France
Death: November 3, 1373Évreux, Eure, Normandie, France
Family with Jeanne de BOURBON - View this family
himself
wife
Marriage:
son
son

SourceBIB_LERAGOIS_1782
Publication: Père Claude Le Ragois, Instruction sur l'Histoire de France et Romaine - Limoges, 1782.
Citation details: pages 131 à 134.
Note
Surnommé "le Sage", Charles V de VALOIS est Roi de France de 1364 à 1380. Régent du royaume de France pendant la captivité de son père entre 1356 et 1360, il résiste aux différentes intrigues de Charles II, Roi de Navarre. Il négocie avec l'Angleterre le traité de Brétigny en 1360. Il fait la paix avec Charles le Mauvais, débarrasse la France des Grandes Compagnies et reprend à l'Angleterre pratiquement toutes les terres précédemment conquises. "Il fut le premier qui porta la qualité de Dauphin, après la démission de Humbert [… …] Il a fait bâtir St Germain en Laye, & la Bastille, en 1369 [… …] Quoiqu'il eût plusieurs guerres à soutenir, il s'en tira pourtant avec assez de bonheur. Il avait dans ses armées de grands Capitaines, entr'autres Bertrand du Guesclin, Gentilhomme Breton, à qui il donna l'épée de Connétable en 1370. Du Guesclin étant mort en 1380, le Roi donna l'épée de Connétable à Olivier de Clisson, compagnon & compatriote du défunt. Charles remporta plusieurs victoires sur les Anglais, & leur donna plus de peine que tous ses prédécesseurs. Il ne fut pas moins redoutable aux Espagnols, sur lesquels il prit plusieurs villes. [… …] Il fut nommé le Sage parce que, sans sortir de son cabinet, il faisait réussir ses desseins. [… … Il fit] que les Rois seraient majeurs à quatorze ans : ils ne l'étaient auparavant qu'à vingt [l'an 1374] [… …] La bonne conduite de ce Roi est la plus belle preuve qui soit dans toute l'Histoire de France, que les grandes affaires se démêlent plus par l'adresse que par la force, & que le gain des batailles est plus souvent un effet des sages dispositions du cabinet, que de la valeur de ceux qui les donnent [… …] On vit reluire dans toute sa conduite un grand jugement, & une merveilleuse clarté d'esprit ; beaucoup de modération et de bonté ; de l'ordre dans la dépense, & de l'économie, mais de la libéralité & de la magnificence dans les occasions. Il avait été élevé avec soin dans l'étude des Belles-Lettres, & dans les sciences solides & nécessaires à un Prince, par Nicolas Oresme, Docteur en Théologie de la Faculté de Paris. Aussi eut-il autant d'estime & d'affection pour les sciences utiles & les Savans, que d'aversion & de mépris pour les Comédiens & toute cette espèce de gens, qui, sous prétexte de divertissement, corrompent les plus belles âmes [… …] Il aimait à entendre la vérité de la bouche des gens de biens, & quoiqu'il méritât de grandes louanges, il ne les souffrait qu'avec une peine extrême, & même il les méprisait [… …] parce qu'il était persuadé que de tout tems mille fades adulateurs, surtout les Courtisans, en ont donné de pareilles aux bons & aux mauvais Princes. Par dessus toutes ces vertus éclatait la crainte de Dieu & le zèle de la justice, dont le soin étant la plus noble fonction de la Royauté, il se faisait un plaisir de la rendre en personne, & se trouvait fort souvent aux Audiences de son Parlement, où il faisait admirer son raisonnement & son éloquence, épuisant quelquefois tout le sujet, & ne laissant rien à dire, ni à son Chancelier, ni à son Avocat Général." (Le Ragois - Instruction sur l'Histoire de France -1782).
Media objectPortrait de Charles V le Sage de Valois. [suite...]Portrait de Charles V le Sage de Valois. [suite...]
Format: image/jpeg
Image dimensions: 867 × 800 pixels
File size: 204 KB
Type: Photo
Highlighted image: yes
Publication: Père Claude Le Ragois, Instruction sur l'Histoire de France et Romaine - Limoges, 1782.
Informations légales
GénéAct - Relevés d'actes | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89
© copyright bellabre.com, 2001-2020