Signature de Gilles Jégou. Saint-Gilles-Pligeaux (22), 4 mars 1630.

Gilles JÉGOUAge: 66 years16101676

Name
Gilles JÉGOU
Birth 1610 32

Birth of a sisterFrançoise JÉGOU
before April 19, 1611 (Age 15 months)

Christening of a sisterHélène JÉGOU
April 13, 1612 (Age 2 years)

Note: Elle a pour parrain Ecuyer Bertrand du Bois-Berthelot et pour marraine Hélène de La Coudraye, dame de la Haye.
Christening of a brotherPierre JÉGOU
May 21, 1613 (Age 3 years)

Note: Il a pour parrain Pierre Hamon, recteur de Saint-Gilles-Pligeaux (22) et pour marraine Marguerite Loz, dame de la Villeblanche.
Christening of a sisterMarguerite JEGOU de KERLIVIO
May 4, 1615 (Age 5 years)

Christening of a sisterJacquette JÉGOU
July 29, 1616 (Age 6 years)

Christening of a brotherToussaint JÉGOU
November 14, 1618 (Age 8 years)

Note: Il a pour parrain Messire François de Boisgelin, Seigneur de Lescanic, et pour marraine Marguerite du Perrier de la Haye du Helloch.
Birth of a sisterAnne JÉGOU
December 14, 1620 (Age 10 years)

Death of a fatherOliver JÉGOU
after 1622 (Age 12 years)

MarriageMarie de BUDESView this family
March 14, 1629 (Age 19 years)

Birth of a son
#1
Claude JÉGOU
March 4, 1630 (Age 20 years)
Address: Château de Kervillio
Publication: État-civil en ligne des Archives départementales des Côtes-d'Armor.
Citation details: État-civil de Saint-Gilles-Pligeaux - Baptêmes - 1630.
Birth of a son
#2
René JÉGOU
September 3, 1631 (Age 21 years)
Address: Château de Kervillio
Birth of a son
#3
Alain JÉGOU
July 2, 1634 (Age 24 years)
Address: Château de Kervillio
Birth of a son
#4
Christophe JÉGOU
February 28, 1636 (Age 26 years)
Address: Château de Kervillio
Birth of a son
#5
François JÉGOU
August 20, 1638 (Age 28 years)
Address: Château de Kervillio
Birth of a daughter
#6
Marie JÉGOU
August 20, 1638 (Age 28 years)
Address: Château de Kervillio
Christening of a daughterMathurine Françoise JÉGOU
March 2, 1640 (Age 30 years)
Address: Château de Kervillio
Marriage of a siblingBenjamin Le GONIDEC du TOULLORZOFrançoise JÉGOUView this family
May 15, 1642 (Age 32 years)

Birth of a son
#7
Olivier JÉGOU
1643 (Age 33 years)

Burial of a brotherToussaint JÉGOU
June 12, 1643 (Age 33 years)
Address: Grands Carmes
Marriage of a childClaude JÉGOUMarie BARRINView this family
1660 (Age 50 years)

Marriage of a childRené JÉGOUFrançoise Augustine de SAINT-NOAY de KERGORANTView this family
December 20, 1662 (Age 52 years)

Death of a sonAlain JÉGOU
before 1668 (Age 58 years)

ChristeningGilles René JÉGOU
October 7, 1671 (Age 61 years)
Marriage of a childClaude JÉGOUAnne de La FOREST d'ARMAILLÉView this family
January 16, 1674 (Age 64 years)
Address: St-Hélier
_ACT: c
Note:
Archives municipales de Rennes. Paroisse Saint-Hélier pour 1674, f° 2 Hault et puissant messire Claude JÉGOU, chevalier, seigneur de Kerjan, conseiller du Roy en tous ses conseils, et président au Parlement de Bretaigne, âgé d'environ quarante ans, de la paroisse de Saint-Pierre, en Saint-Georges, et dame Anne deLa FOREST, veufve de feu monsieur de Cadillac, en son vivant conseiller du Roy audit Parlement de Bretaigne, âgée d'environ vingt et huict ans, de la paroisse de Saint-Estienne de Rennes, apprès avoir canonicquement et sans opposition bany unefois seulement et obtenu dispance de monsr le grand vicaire de Rennes, de deux aultres bans, laquelle dispance est demeurée vers nous, ont receu la bénédiction nuptiale par moy, noble et discret messire Regnauld MELLET du Planistre, recteur deSaint-Hélier, en nostre d. église de Saint-Hélier, ce 16e janvier 1674, ainsi signé : Anne de La FOREST, Claude JÉGOU, Ollivier JÉGOU de Quervillio, Thomase TURNIER, Regnault MELLET, Rr de Saint-Hélier. Cité dans : Généalogie de la maison de Jégou. 1897.
Christening of a sonAlain JÉGOU

Note: Il a pour parrain messire Christophe Budes, Seigneur du Tertre-Jouan et frère de sa mère, et pour marraine Catherine Budes, fille de Christophe Budes et de Marie de Romelin.
Christening of a sonFrançois JÉGOU

Note: Son parrain est François de Budes d'Argentré, et sa marraine Marguerite Budes, dame de Saint-Avoir, ses cousin et cousine germains.
Death May 29, 1676 (Age 66 years)
Note: Il meurt chez son gendre Roland Loz de Beaulieu.
Burial
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: about 1600
11 years
himself
16 months
younger sister
1 year
younger sister
13 months
younger brother
23 months
younger sister
15 months
younger sister
2 years
younger brother
2 years
younger sister
Family with Marie de BUDES - View this family
himself
wife
Marriage: March 14, 1629
1 year
son
18 months
son
son
son
Alain JÉGOU
Birth: July 2, 1634 24 30St-Gilles-Pligeaux, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Death: before 1668
20 months
son
Christophe JÉGOU
Birth: February 28, 1636 26 32St-Gilles-Pligeaux, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Death:
3 years
son
François JÉGOU
Birth: August 20, 1638 28 34St-Gilles-Pligeaux, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Death:
daughter
Marie JÉGOU
Birth: August 20, 1638 28 34St-Gilles-Pligeaux, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Death:
18 months
daughter
4 years
son

SourceBIB_LACHESNAYEDESBOIS
Publication: Dictionnaire de la Noblesse, 1770-1786 et 1863-1870.
SourceBIB_JEGOU-LAZ_1897
Publication: Comtesse Jégou du Laz, Généalogie de la maison Jegou du Laz, 1897.
Death
Il meurt chez son gendre Roland Loz de Beaulieu.
Note
Capitaine de la deuxième compagnie de la noblesse de l'évêché de Cornouailles en 1666, il est vicomte de Kerjan, Seigneur de Kervilio, Paule, Glomel, Moëllou, Mezle-Carhaix. (François de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la Noblesse). "Il est un des hommes les plus importants de la région, à cette époque. D'innombrables titres des archives de famille montrent l'étendue de ses biens. Les anciens registres des villes et paroisses de la région contiennent une quantité d'actes où il figure avec les importants personnages de l'époque, et où il nomme avec toutes les grandes dames d'alors. Des actes de ces archives le font voir très recherché comme arbitre dans les partages difficultueux de la noblesse, et témoignent de sa grande aptitude aux affaires : on le voit aussi bienfaiteur généreux pour les fondations de monastères, comme celui des Ursulines de Carhaix où il pose la première pierre, et leur donne, de même que le marquis de Rosmadec de Molac, son cousin, de beaux pieds d'arbres, dons mentionnés dans les annales de ces religieuses." "En décembre 1666, M. de Kervillio fut choisi par toute la noblesse du pays pour la commander en cas de besoin, en qualité de capitaine de la seconde compagnie de l'évêché de Cornouaille ; elle élut le sr de Paule, son second fils, pour cornette." "Sa fortune était devenue successivement très considérable : Le 21 mai 1640, Olivier de Bégaignon fit un important contrat d'échange avec lui : il lui céda le fief de Pligeaux et dépendances et prééminences auxquelles était attaché le titre de fondateur de l'église de Saint-Gilles, et il reçut en échange le fief de haute justice de Sullé, en Plésidy. La seigneurie de Paule lui advint de messire Christophe Budes, sgr du Tertrejouan, son beau-frère, comme part de Marie Budes dans la succession de Louise du Gourvinec, leur mère (1640). – Gilles Jégou de Kervillio et Marie Eudes, sa femme, avaient acheté le 4 avril 1641, à haut et puissant messire Gabriel, marquis de Goulaine, baron du Faouët, la seigneurie et vicomté de Kerjan, située en la paroisse de Paule, comme relevant prochement de l'acquéreur, soubs la juridiction et seigneurie dudit Paule. (Contrat passé devant Chavis et Chaplain, notaires royaux à Nantes)." "Trois autres seigneuries, celles de Mezle, Glomel et Moëllou furent ensuite acquises ; d'abord par Christophe Budes, sgr du Tertrejouan, le 29 novembre 1652, de haut et puissant Claude, marquis du Chastel, et d'Yolande de Goulaine, sa femme ; mais le 9 août 1653, messire Gilles Jégou de Kervillio demanda le retrait féodal de Glomel comme relevant prochement de son dit fief de Paule ; et l'un de ses fils, Alain Jégou, sr de Brécilien, en prit possession, au nom de son père, le 11 mars 1658. Ces trois seigneuries furent achetées cent mille livres tournois." "Ce furent Gilles Jégou de Kervillio et Claude, son fils aîné, qui fournirent leurs preuves de noblesse pour leur arrêt du 19 novembre 1668, du Parlement de Bretagne. Ils y furent maintenus en la qualité de messire et chevalier, et en tous droits, privilèges et prérogatives de noblesse et chevalerie, eux et leurs descendants." "Le manoir de Kerloguennic, en Paule, de 1640 à 1652 fut souvent une des résidences de Gilles Jégou de Kervillio. Le château de Glomel, qu'il avait trouvé à l'état de ruine, et dont il releva les bâtiments nécessaires pour y habiter, semble ensuite avoir été sa principale résidence. Il ne parait pas qu'il ait joint à sa grande capacité le goût des somptueux édifices : aucune de ses demeures n'offrait rien de remarquable comme bâtiments. Ce fut dans sa résidence de Glomel qu'il eut à subir, en 1675, les effets du soulèvement des paysans de sa région, bien moins révolte dite du papier timbré que révolte contre les propriétaires." "Elle dut hâter sa fin, et en remplir d'amertume les derniers temps, et c'est peut-être pour cela qu'il vint mourir à Guingamp, le 29 mai 1676, chez son gendre, messire Rolland Loz, baron de Beaulieu, qui lui- même avait vu sa demeure seigneuriale attaquée et pillée par les révoltés de Cornouaille." (Comtesse Jégou du Laz, Généalogie de la maison Jégou du Laz, 1897). Il fait "sa plus continuelle résidence au manoir de Kerloguennic, paroisse de Paule [22], d'après un titre du 16 octobre 1644 (arch. de la seigneurie de Paule). Un procès-verbal de prisage entre messire Marc du Gourvinec, sgr du Bézit, Julienne du Gourvinec, et autres leurs consorts, commencé le 27 octobre, et conclu le 18 décembre 1649, montre que des difficultés existaient encore entre lui et les nouveaux seigneurs de Paule. Gilles Jégou de Kervillio fait faire expertise de ses améliorations et constructions à Kerloguennic, et bientôt, sans contestations, tous tombent d'accord. Peu après, Gilles ajouta aux seigneuries de Paule et de Kerjan, celles de Mezle-Carhaix, de Glomel et Moëllou, le 29 novembre 1652, et il fit dès lors du château de Glomel sa principale résidence, laissant celle de Kerloguennic à son second fils, René Jégou, intitulé seigneur de Paule, mais qui en réalité n'a pas possédé cette seigneurie. Nous le trouvons dans les derniers jours de novembre 1670, figurant au procès-verbal de la prise de possession de la baronnie de Rostrenen, par Florimonde de Keradreux, dame de Lantivy du Coscro. Dans la visite de celle-ci à Paule, à l'entrée de l'église, il lui fut fait opposition de la part « de messire René Jégou, chevalier, sgr de Paule, aiant charge et faisant pour messire Gilles Jégou, chevalier, sgr de Kervillio, son père, et aussi de la part de missire Gilles Reul, prestre, recteur de la dite paroisse de Paule, qui déclara que depuis 27 ans qu'il est recteur, il n'a reconnu autre seigneur supérieur ni fondateur en la dite église que le dit sgr de Kervillio, pour lequel il a toujours fait les prières nominales, et aussi avoir entendu dire à deffunt missire Allain Bozec, précédent recteur de la dite paroisse, et aux anciens habitants d'icelle qu'ils n'avaient pareillement reconnu que le dit sgr de Kervillio, et les sgrs du Bézy (Gourvinec), précédents propriétaires de la terre et seigneurie de Paule, en laquelle la dite église est située, pour seigneurs fondateurs et supérieurs d'icelle. » Un acte du 7 mai 1673, où Gilles Jégou de Kervillio, en homme très soucieux de ses droits féodaux, se fait faire l'aveu d'une chef rente qui lui est due comme seigneur de Paule, sur la chapelle de Saint-Symphorien, et deux foires l'an, l'une le jour de la feste de Saint-Marc, au mois d'avril, et l'autre le jour de la feste de Saint-Symphorien, au mois d'août, est reporté aux pièces complémentaires." Le 11 janvier 1672, il est parrain à Saint-Gilles-Pligeaux (22) de la grosse cloche de l'église : "Ce jour onzième du mois de janvier, l'an 1672, fust béniste la grosse cloche de Saint-Gilles-Pligeau, pesante 5,350 livres et fust nommée Gilles, par haut et puissant messire Gilles JÉGOU, chevalier, sgr de Kervilliou et chatellenyes de Paoul, Kerjan, Glomel, Mesle et autres lieux, parrain, et par demoiselle Françoise-Pétronille JÉGOU, fille de messire Claude JÉGOU, chevalier, sgr de Kerjan, présidant au parlement de Bretaigne, et de dame défunte Marie BARRIN, marraine, ladite bénédiction fut faite par missire Jan KERHERVÉ, sieur recteur de la paroisse de Glomel, et présents furent les soussignants, et a été ladite bénédiction enregistrée dans les papiers de conte de la fabrique dudit Saint-Gilles pour y avoir recours toutes et quantz fois qu'il sera requis. Faict au bourg de Saint-Gilles led. jour et an que devant. [ont signé :] Claude JÉGOU, Gilles JÉGOU, J. KERHERVÉ, recteur de Glomel, Françoise-Pétronille JÉGOU, Guillaume Le GONIDEC, Sébastien du LESLAY, François PRÉVOST, recteur de Saint-Gilles." (Comtesse Jégou du Laz, Généalogie de la maison Jégou du Laz, 1897).
Media objectSignature de Gilles Jégou. Saint-Gilles-Pligeaux (22), 4 mars 1630.Signature de Gilles Jégou. Saint-Gilles-Pligeaux (22), 4 mars 1630.
Format: image/jpeg
Image dimensions: 774 × 254 pixels
File size: 59 KB
Type: Photo
Highlighted image: yes
Publication: État-civil en ligne des Archives départementales des Côtes-d'Armor.
Citation details: État-civil de Saint-Gilles-Pligeaux - Baptêmes - 1630.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89