Louis Jean Baptiste de GOYON de MATIGNONÂge : 65 ans16821747

Nom
Louis Jean Baptiste de GOYON de MATIGNON
Naissance 29 janvier 1682 34 13

Baptême religieux 30 janvier 1682 (Âge 1 jour)

MariageCatherine Élisabeth de GOYONAfficher cette famille
oui

Note : Ils sont mariés par dispense, les époux étant étant cousins germains.
Naissance d’un frèreMarie Thomas Auguste de GOYON de MATIGNON
18 août 1684 (Âge 2 ans)

Décès de la grand-mère paternelleAnne MALON de BERCY
2 avril 1688 (Âge 6 ans)

Contrat de mariageCatherine Élisabeth de GOYONAfficher cette famille
14 avril 1701 (Âge 19 ans)

Décès de la mèreMarie Élisabeth BERTHELOT
26 juin 1702 (Âge 20 ans)

Enterrement de la mèreMarie Élisabeth BERTHELOT
juin 1702 (Âge 20 ans)
Adresse : Carmélites du Faubourg Saint-Jacques
Décès d’une épouseCatherine Élisabeth de GOYON
8 juillet 1705 (Âge 23 ans)

Note : Ou 1706.
Décès d’un frèreN. de GOYON de MATIGNON
février 1707 (Âge 25 ans)
Note : D'après Saint-Simon, dans ses Mémoires, ce Goyon "fut tué à Lille vers ce temps-ci [1707], chez une femme où il allait souvent, dont la mari s'enfuit aussitôt après."
MariageAnne Marie Dreuse de ROUSSELETAfficher cette famille
22 mai 1710 (Âge 28 ans)

Décès du pèreCharles Auguste de GOYON de MATIGNON
6 décembre 1729 (Âge 47 ans)
Enterrement du pèreCharles Auguste de GOYON de MATIGNON
décembre 1729 (Âge 47 ans)
Adresse : Carmélites du Faubourg Saint-Jacques
Décès d’une sœurMarie Élisabeth de GOYON de MATIGNON
13 mars 1745 (Âge 63 ans)
Adresse : Château
Décès 29 août 1747 (Âge 65 ans)
Mariage
Ils sont mariés par dispense, les époux étant étant cousins germains.
Note
#Générale# Il est second fils. Dit le Marquis de Matignon. En mars 1724, il est e nvoyé par le Roi Louis XV demander pour le Duc d'Orléans la main de la fille du Prince Louis de Baden-Baden. "Comte de Gacé & de Montmarti n, Baron de Gié, puis Comte de Matignon [22], fut reçu dans les Mousqu etaires du Roi en 1696 ; fait Capitaine de Cavalerie dans le Régiment Royal-Étranger, en 1697 ; Mestre-de-Camp-Lieutenant du Régiment de Cavalerie de Toulouse en 1702, & donna des preuves de fermeté & de vale ur à la bataille de Ramillies. Le Roi voulant récompenser ses services , lui donna, en 1706, le Régiment Dauphin-Étranger, à la tête duquel i l se signala à la bataille deMalplaquet. Il eut des Provisions de Go uverneur & Lieutenant-Général des pays d'Aunis, Ville & Gouvernement d e la Rochelle, Isles de Ré, Brouage, Oléron, &c, sur la démission du M aréchal de Matignon, son père, le 25 mai 1710, registrées auParlement de Paris, le 31 août 1715, & à celui de Bordeaux le 6 février 1719, & avait été fait Maréchal-des-Camps & Armées le 1er du même mois. Le R oi avait réuni en sa faveur le Gouvernement particulier des Ville & To ur de la Rochelle, auGouvernement & à la Lieutenance-Générale du pays d'Aunis par Lettres du 2 février 1717. Il a été reçu Chevalier des O rdres le 3 juin 1724, envoyé par ordre du Roi, au mois d'avril 1728, p our faire la demande en mariage de la Princesse deHesse-Rheinfels-Rot henburg, pour le Duc Louis-Henri de Bourbon ; fait Lieutenant-Général des Armées à la promotion du 7 mars 1734, & dans le même tems Command ant à la Rochelle & au pays d'Aunis." (La Chesnaye-Desbois : Dictionna ire de laNoblesse). Saint-Simon, dans ses Mémoires, dit de lui : "[ 1710] Gacé, fils du Maréchal de Matignon, veuf de sa cousine germaine de même nom et sans enfants, se remaria à la fille du Maréchal de Châ teaurenauld, qui fut un très malheureux mariage. Ileut le Gouverneme nt de la Rochelle et pays d'Aunis sur la démission du Maréchal de Mat ignon, son père." Il raconte cette anecdote également à son sujet : "[ 1716] Il y eut force bals dans Paris, outre ceux de l'Opéra. Il arriv a en l'un deces derniers une querelle entre le Duc de Richelieu et l e Comte de Gacé, fils aîné du Maréchal de Matignon. Ils sortirent, se battirent dans la rue de Richelieu et se blessèrent légèrement tous d eux… M. le Duc d'Orléans les envoya à laBastille… [ils y restent une quinzaine de jours]."
Note
#Générale# Ils n'ont pas de postérité.
Note
#Générale# Ils n'ont pas de postérité.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89