Claude de FORBINÂge : 77 ans16561733

Nom
Claude de FORBIN
Naissance vers 1656

Décès 4 mars 1733 (Âge 77 ans)
Adresse : St-Marcel

SourceBIB_ACHARD-PROVENCE_1787
Publication : Histoire des Hommes Illustres de la Provence Ancienne et Moderne, 2 t., 1787.
Note
Claude François Achard, dans son ouvrage, Histoire des Hommes Illustres de la Provence, 1ère partie, p. 307, raconte à son sujet : Claude de Forbin : "connu sous le nom de Chevalier, puis de Comte de Forbin, Chevalier de l'Ordre de St. Louis, commença dès sa première jeunesse à servir sur mer [sans doute dès l'âge de 12 ans, voir plus bas], & continua avec beaucoup d'intelligence, de courage & d'activité. Après avoir été Grand-Amiral du Roi de Siam, à qui il fut laissé en 1686, par le Chevalier de Chaumont, Ambassadeur de France, qu'il avait accompagné en qualité de lieutenant de vaisseau, il se signala sur la mer. Il eut le courage, le 2 Octobre 1706, d'attaquer près du Texel avec cinq petits vaisseaux & deux flûtes, une escadre ennemie forte de six vaisseaux de guerre de 50 à 60 canons. Il en enleva un, brûla un autre, coula bas un troisième & dispersa le reste. L'année suivante, ayant dissipé dans la manche une Flotte marchande escortée par trois grands vaisseaux, il fut fait Chef d'Escadre. Il en prit deux le 13 Mai 1707, avec trente deux bâtimens Marchands richement chargés. La même année il passa avec sa petite escadre dans la Mer du nord, & y dissipa, au mois de Juillet, en trois actions différentes, trois différentes flottes Angloises destinées pour la Moscovie, en brûla plusieurs bâtimens, & y remporta en France la valeur de 6 à 7 millions, qui étoient la dépouille de 54 vaisseaux ennemis. À son retour, il se joignit avec Dugué-Trouin, & fondit avec lui le 21 Octobre, sur une flotte Angloise de 120 voiles, qui alloit à Lisbonne, escortée par cinq vaisseaux, dont 3 furent pris, & un quatrième de 86 pièces de canon, chargé de 900 hommes, sauta en l'air ; plusieurs des navires marchands furent enlevés. En 1708, on confia au Comte de Forbin la personne du Roi d'Angleterre, & on le chargea de conduire ce Prince en Écosse ; mais une flotte Angloise beaucoup plus forte que la sienne lui fit prendre le parti de ramener ce précieux dépôt à Dunkerque. Le Roi, pour lui marquer la satisfaction qu'il avoit de la conduite, lui donna une gratification de 6000 livres, & une pension de 4000 livres, outre une de 3000 dont il jouissoit depuis peu, ses infirmités, & plus encore le mécontentement qu'il avoit des Ministres l'ayant obligé de quitter le service. Il avoit alors 56 ans & en avoit servi 44. Il se retira vers l'année 1710 à St. Marcel auprès de Marseille, & y mourut le 4 Mars 1733, à l'âge de 77 ans. Ses Mémoires, rédigés par M. Reboulet & publiés en 1730, en 2 vol. in-12, sont curieux & bien écrits ; mais dans quelques endroits ils sont plus amusans que vrais."
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89