Joseph de GAUTIERÂge : 83 ans15641647

Nom
Joseph de GAUTIER
Naissance 24 novembre 1564
Mariage d’un(e) frère/sœurPierre de GAUTIERValentine OLIVIERAfficher cette famille
avril 1596 (Âge 31 ans)
Décès d’un frèrePierre de GAUTIER
avant 1626 (Âge 61 ans)

Profession
Religieux

Décès 1 décembre 1647 (Âge 83 ans)
SourceBIB_ACHARD-PROVENCE_1787
Publication : Histoire des Hommes Illustres de la Provence Ancienne et Moderne, 2 t., 1787.
Note
Claude François Achard, dans son ouvrage, Histoire des Hommes Illustres de la Provence, 1ère partie, p. 353, raconte à son sujet : Joseph Gautier : "Prieur de la Valette, Diocèse de Toulon, fils de Suffren de Gautier, Seigneur de St. Pierre, & d'Anne de Flotte des Seigneurs de Roquevaire, nâquit à Rians le 24 novembre 1564. Il montra dès sa jeunesse un génie propre à toutes les sciences : il s'appliqua aux Mathématiques, à l'Astronomie, à la Médecine, à la Théologie, & au Droit. [p. 354] Parvenu à un âge plus avancé, il embrassa l’État Ecclésiastique, & prit le Bonnet de Docteur en Théologie, avec des applaudissemens qu'il méritoit sans les avoir recherchés. Son habileté dans la Jurisprudence, le rendit célèbre au Barreau, où il devint le protecteur des pauvres, le soutien des veuves & le père des orphelins. Sa maison servait d'asyle à tous les Prêtres que des affaires appeloient à Aix, & à qui les médiocres facultés ne permettoient pas de prendre des logemens à prix d'argent. Il étoit leur soutien, sur-tout lorsque leurs affaires étoient de nature à leur donner droit ; il devenoit leur solliciteur & leur Avocat. La connoissance qu'il avoit acquise du Droit-Canon, auquel il s'appliqua long-tems, le fit considérer par les plus habiles Docteurs, dans les affaires les plus difficiles ; mais comme l'Astronomie & les Mathématiques étoient le principal objet de ses études, il y fit de plus grands progrès que dans les autres sciences. Il fut l'intime ami de Peyresc, d'Ismaël Bouillaud, de Wendelin, de Morin, de Gassendi, &c. personnages d'un très-grand mérite, avec qui il entretint un commerce savant jusques à la fin de ses jours. Morin & Gassendi se glorifient, dans leurs écrits, de l'avoir eu pour maître ; Gautier méritoit ce titre honorable par ses découvertes, & par les éclaircissemens qu'il leur avoit donnés lorsqu'ils le consultoient sur certains points qu'ils ne possédoient pas parfaitement. On conserve, parmi les Manuscrits de M. le Président de Mazaugues [en note 'a' de bas de page : Ces Manuscrits, ainsi que la Bibliothèque du Président de Mazaugues ont été acquis par M. L’Évêque de Carpentras. Ils sont dans la Bibliothèque publique de cette Ville.], les observations astronomiques que Gautier avoit fait avec Peiresc. Le P. Fournier, Boileau, Morin, en rapportent aussi plusieurs que le Prieur de la Valette leur avoit communiquées. Il remplit avec beaucoup d'honneur, sous plusieurs Archevêques, & même pendant la vacance du Siège, la dignité de Grand-Vicaire. Le Comte d'Alais l'honoroit de la plus intime amitié. Ce Seigneur ayant appris qu'il étoit détenu par la maladie dans sa maison de campagne de Puiricard, se rendit auprès de lui pour l'assurer de la part qu'il prenoit à son incommodité, & lui offrit ses services. Honoré II, Prince de Monaco, le Cardinal Barberin, connurent son mérite, & lui donnèrent dans toutes les occasions des preuves éclatantes de leur estime. [… …] [p. 355] Le Prieur de la Valette fit, en mourant, des legs en faveur des pauvres, & de l’Église de la Valette, & fonda une messe à sa maison de campagne de Puiricard, pour la commodité des paysans, qui, étant obligés d'aller l'entendre ailleurs, s'en dispensoient souvent les Dimanches & les Fêtes."
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89