Jacques Jean Marie FRADIN de BELABREÂge : 79 ans17461825

Nom
Jacques Jean Marie FRADIN de BELABRE
Naissance 7 avril 1746 30 31
Note : D'après l'acte de son décès, à Civray (86) le 22/05/1825.
Baptême religieux 30 mai 1746 (Âge 53 jours)
Adresse : St-Nicolas
parrain et aïeul paternel : Jacques Marie FRADIN de BELABREgrand-père paternel
Naissance d’un frèreN. FRADIN de BELABRE
1747 (Âge 8 mois)

Décès d’une sœurMarguerite Marie Dorothée FRADIN de BELABRE
1 janvier 1748 (Âge 20 mois)
Adresse : St-Nicolas
Décès d’un frèreN. FRADIN de BELABRE
15 juillet 1748 (Âge 2 ans)
Décès d’une sœurMarie Marguerite Louise Luce FRADIN de BELABRE
13 mai 1750 (Âge 4 ans)
Enterrement d’une sœurMarie Marguerite Louise Luce FRADIN de BELABRE
16 mai 1750 (Âge 4 ans)
Naissance d’un frèreRigobert Jean Charles Marie Maurice FRADIN de BELABRE
20 septembre 1750 (Âge 4 ans)
Baptême d’un frèreRigobert Jean Charles Marie Maurice FRADIN de BELABRE
23 septembre 1750 (Âge 4 ans)
Adresse : St-Nicolas
Baptême d’un frèreCharles Marie FRADIN de BELABRE
13 mai 1752 (Âge 6 ans)
Adresse : St-Nicolas
Baptême d’une sœurMarguerite Fabienne Marie FRADIN de BELABRE
20 janvier 1754 (Âge 7 ans)
Adresse : St-Nicolas
Naissance d’une sœurMarie Marguerite Charlotte FRADIN de BELABRE
13 mars 1755 (Âge 8 ans)
Baptême d’une sœurMarie Marguerite Charlotte FRADIN de BELABRE
16 mars 1755 (Âge 8 ans)
Adresse : St-Nicolas
Baptême d’un frèreAuguste Jean Marie FRADIN de BELABRE
4 avril 1756 (Âge 9 ans)
Adresse : St-Nicolas
Baptême d’un frèreAndéol Louis Marie FRADIN de BELABRE
5 mai 1757 (Âge 11 ans)
Adresse : St-Nicolas
Décès d’un frèreAndéol Louis Marie FRADIN de BELABRE
25 mai 1757 (Âge 11 ans)
Décès de la mèreFrançoise Denise PRESLE du PLESSIS
13 mars 1765 (Âge 18 ans)
Décès d’un frèreAuguste Jean Marie FRADIN de BELABRE
28 avril 1765 (Âge 19 ans)

Évènement
Dispense d'âge
6 novembre 1772 (Âge 26 ans)

Dispense d'âge à Jacques Jean Marie FRADIN de Bellabre pour être pourvu des Offices de Lieutenant Général Civil examinateur de la Sénéchaussée de Civray (86). - 6 novembre 1772.
Dispense d'âge à Jacques Jean Marie FRADIN de Bellabre pour être pourvu des Offices de Lieutenant Général Civil examinateur de la Sénéchaussée de Civray (86). - 6 novembre 1772.

Note :
Copie d'un parchemin signé du roi Louis XV. 6 Novembre 1772, Dispense d'âge à Jacques Jean Marie FRADIN de Bellabre pour être pourvu des Offices de Lieutenant Général Civil examinateur de la Sénéchaussée de Civray. Louis par la grâce de Dieu, Roy de France et de Navarre, à nos amis et féaux conseillers les gens tenant notre Conseil Supérieur à Poitiers, Salut. Notre cher et bien ami le Sr Jacques Jean Marie FRADIN, avocat en notre dit Conseil Supérieur,nous a fait représenter qu'il désireroit se faire pourvoir des Offices de notre Conseiller Lieutenant Général Civil Enquesteur Commissaire Examinateur au Siège Royal de la Sénéchaussée de Civray dont il désireroit se faire pourvoir sur la désignation du Sr. Charles François Marie FRADIN son père, mais n'étant que dans sa vingt septième année, suivant son extrait Baptistaire du trente may mil sept cent quarante six, justificatif qu'il est né le sept avril précédent, il a besoin de nos Lettres de Dispense qu'il nous a très humblement fait supplier de lui accorder. À ces causes, voulant favorablement traiter l'exposant, et reconnaître en sa personne les services distingués du Sr FRADIN son père pendant plus de trente ans dans la dite charge dont il étoit le septième titulaire de père en fils, et qu'il n'a quittée que pour passer à celle de conseiller en notre Conseil Supérieur à Poitiers ; Nous Vous mandons et enjoignons par ces présentes signées de notre main, que vous étant apparu de nos lettres de provisions des dits Offices de Notre Conseiller Lieutenant Général Civil Enquesteur et Examinateur au Siège Royal de la Sénéchaussée de Civray, duement expédiées au nom du dit Sr. FRADIN fils, vous avez à procéder à sa réception sans y apporter aucune difficulté, à cause des quatre mois et quelques jours qui lui manquent de l'âge de vingt sept ans accomplis requis par ordonnances, duquel deffaut d'âge nous l'avons, de notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité Royalle relevé et dispensé, relevons et dispensons par ces présentes, dérogeant à ce qui et porté au contraire par nos dites ordonnances en sa faveur et sans tirer à conséquence, car tel est notre plaisir. Donné à Fontainebleau le sixième jour de novembre l'an de grâce mil sept cent soixante douze et de notre règne le cinquante huitième, LOUIS par le Roy, PHELIPPEAUX.

Décès d’une sœurMarie Madeleine Adélaïde FRADIN de BELABRE
avant 17 octobre 1776 (Âge 30 ans)

Note : Elle meurt jeune, en tout cas avant le 17 octobre 1776, jour où ses frères et soeurs partagent les biens de leur mère.
Décès d’une sœurMarguerite Fabienne Marie FRADIN de BELABRE
avant 17 octobre 1776 (Âge 30 ans)

Note : Elle meurt jeune, en tout cas avant le 17 octobre 1776, jour où ses frères et soeurs partagent les biens de leur mère.
MariageJeanne Marie Louise ALBERT de BELLEVUEAfficher cette famille
27 novembre 1777 (Âge 31 ans)
Adresse : St-Nicolas
mère de l'épouse : Marie Anne Christine RIVAUDbelle-mèremère

Acte du mariage entre Jacques Jean Marie Fradin de Belabre et Jeanne Marie Louise Albert de Bellevue - paroisse Saint-Nicolas de Civray (86) - 27 novembre 1777.
Acte du mariage entre Jacques Jean Marie Fradin de Belabre et Jeanne Marie Louise Albert de Bellevue - paroisse Saint-Nicolas de Civray (86) - 27 novembre 1777.

Note :
État-Civil de Civray (86) St-Nicolas - Mariages - 27 novembre 1777 L'an mil sept cent soixante du sept, le vingt septième jour de novembre, après la publication des bans du futur mariage entre Messire Jacques Jean FRADIN, Écuyer, Seigneur de BELABRE, conseiller du roy, son Lieutenant général, Commissaire enquêteur examinateur d'ancienne et nouvelle création en Compté et Sénéchaussée de Civray, fils majeur et légitime de Messire Charles François Marie FRADIN, Écuyer, Seigneur de BELABRE, pensionnaire du Roy, et de défunte dame Françoise Denise PRESLE du PLESSIS, d'une part, et demoiselle Jeanne Marie Louise ALBERT, fille mineure et légitime de Monsieur Maître Jean François Claude Louis ALBERT, conseiller du roy, Juge magistrat du dit compté et sénéchaussée de Civray, premier échevin de la dite ville, et de Dame Marie Anne Christine RIVAUD, d'autre part, tous les deux de cette paroisse, faitte au prône de notre messe paroissiale le vingtroisième de ce mois pour première et dernière publication, sans qu'il se soit trouvé aucuns empêchements, ni oppositions, Monsieur de RABEREUIL, vicaire général de Monseigneur l'Évêque de Poitiers, ayant dispensé des deux autres publications, acte du vingt quatre du dit mois de novembre, signé O. de Rabereuil Chne Vic. Gratis, contresigné Jolivard canonier serveur : confirmé le même jour à Poitiers par BAHINE, je soussigné Prêtre Vicaire de cette paroisse, ai reçu en cette église le mutuel consentement de mariage des dites parties et leur ay donné la bénédiction nuptiale avec les cérémonies prescrites par la Sainte Église, présents et consentants, Monsieur ALBERT, père de l'épouse, Messieurs André Claude ALBERT de VOUILLÉ, Charles Jean Louis ALBERT de FRÉVEIL, avocat, frères germains et consanguins de l'épouse, Messire Charles Marie FRADIN, écuyer, Marie Bénigne Constance et Marie Marguerite Charlotte FRADIN, demoiselles, frère et sœurs de l'époux, lesquels nous ont déclaré et attesté ce que dessus sur l'âge, qualité et domicile des susdites parties et ont signé ainsy que l'époux et l'épouse, [Ont signé :] Fradin de Belabre, Albert, Albert de Préveil, Rivaud Albert, le Chv de Belabre, Constance Fradin, Charlotte Fradin, Jeanne Pressac, Rivaud Albert, Albert de Vouillé, Albert de la Mine frère, Albert de Paladé, Joseph Albert, Serphvic. de Civray.

Baptême d’une filleJulie Émérentienne FRADIN
30 juin 1778 (Âge 32 ans)
Adresse : St-Nicolas
Baptême d’une filleConstante Parfaite FRADIN
8 avril 1779 (Âge 33 ans)
Adresse : St-Nicolas
Mariage d’un(e) frère/sœurRigobert Jean Charles Marie Maurice FRADIN de BELABRELuce Marguerite Bénigne CACAULT de La COTTERIEAfficher cette famille
7 octobre 1779 (Âge 33 ans)
Adresse : St-Nicolas
Décès d’une filleConstante Parfaite FRADIN
11 avril 1782 (Âge 36 ans)
Décès du pèreCharles François Marie FRADIN de BELABRE
27 août 1782 (Âge 36 ans)
Note : D'après l'acte de son inhumation du 28 août 1782 à Civray.
Enterrement du pèreCharles François Marie FRADIN de BELABRE
28 août 1782 (Âge 36 ans)

Acte d'inhumation de Charles François Marie Fradin de Bellabre - Civray (86) - 28 août 1782. Copie du 29 décembre 1862.
Acte d'inhumation de Charles François Marie Fradin de Bellabre - Civray (86) - 28 août 1782. Copie du 29 décembre 1862.

Note :
État-Civil de Civray (86) - Inhumations - 28 août 1782 [d'après un extrait complet du 29/12/1862] Le vingt huit août mil sept cent quatre vingt deux, le corps de Messire Charles François Marie FRADIN, Écuyer, Sieur de BELABRE, ancien lieutenant général au Siège de cette ville, ancien Conseiller au Conseil Supérieur de Poitiers, homme doué de toutes les qualités qui caractérisent l'honnête homme et le magistrat distingué, décédé hier, âgé de soixante six ans ou environ, a été inhumé au cimetière en présence du clergé tant séculier que régulier, du Siège et d'une foule de personnes desquels ont signé M. M. Houdard, Vicaire de cette paroisse et Labarre diacre, [Ont signé :] Houdard vic. de Civray, Labarre, Augy curé de Civray et de son annexe.

Naissance d’un fils
#1
Charles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRE
11 janvier 1783 (Âge 36 ans)
Note : D'après l'acte de son mariage à Blazay-sur-Boutonne (17) avec Louise Aimée Lelong de La Croizardière le 14/09/1814.
Baptême d’un filsCharles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRE
12 janvier 1783 (Âge 36 ans)
Adresse : St-Nicolas

Acte de baptême de Charles Marie Paulin Amédée Fradin de Bellabre - paroisse Saint-Nicolas de Civray (86) - 12 janvier 1783.
Acte de baptême de Charles Marie Paulin Amédée Fradin de Bellabre - paroisse Saint-Nicolas de Civray (86) - 12 janvier 1783.

Note :
État-Civil de Civray (86) - Baptêmes - 12 janvier 1783 Le douze janvier mil sept cent quatre vingt trois, a été baptisé Charles Marie Paulin Amédée, né d'hier du légitime mariage de monsieur maître Jacques Jean Marie FRADIN, écuyer, Seigneur de BELABRE, Lieutenant général de la Sénéchaussée et Siège royal de Civray, et de dame Jeanne Marie Louise ALBERT, ont été parrain et maraine haut et puissant Seigneur Jean Baptiste Paulin d'AGUESSEAU, Chevalier, marquis de Manœuvre et VINCI, Comte de Compant la Ville [sans doute Compainville - 76] et de Maligni, Seigneur de Fresne Pressé, doyen du Conseil, Conseillier au Conseil des dépêches et au Conseil Royal du Commerce, Commandeur prévôt, maître des cérémonies des ordres du Roy, représenté par messire Jean Charles Marie Maurice Rigobert FRADIN, Chevalier de BELABRE, et haute et puissante dame Marie Amédée THIBAUT, épouse de haut et puissant Seigneur DETRION, marquis de MONTALEBERT, représentée par dame Marie Anne Christine RIVAUD, veuve ALBERT, les représentants ont signé, [Ont signé :] Rivaud veuve Albert, le Chev. de Belabre, Constance Fradin, Cacault de Bellabre, Rivaud Albert, Fradin de Belabre, de Jousserant, Joseph Simon Albert, Ch. de Belabre gendarme du Roi, Dupuy advocat, Albert de La Minotière, Robert Me apoticaire, Albert de Palasne, Augry curé de Civray et son annexe.


Décès d’une sœurMarie Marguerite Charlotte FRADIN de BELABRE
4 mai 1784 (Âge 38 ans)

Naissance d’un fils
#2
Jules François Simon FRADIN de BELABRE
19 novembre 1785 (Âge 39 ans)
Baptême d’un filsJules François Simon FRADIN de BELABRE
20 novembre 1785 (Âge 39 ans)
Adresse : St-Nicolas
Mariage d’un(e) frère/sœurJean Louis du VERRIER de BOULZATMarie Bénigne Constance FRADIN de BELABREAfficher cette famille
26 juin 1786 (Âge 40 ans)
Adresse : St-Nicolas
Décès d’une sœurMarie Bénigne Constance FRADIN de BELABRE
1787 (Âge 40 ans)

Baptême d’un filsJoseph Marie FRADIN de BELABRE
25 octobre 1790 (Âge 44 ans)
Adresse : St-Clémentin
Décès d’un frèreCharles Marie FRADIN de BELABRE
7 février 1795 (Âge 48 ans)

Décès d’un frèreRigobert Jean Charles Marie Maurice FRADIN de BELABRE
1 janvier 1799 (Âge 52 ans)
Note : Ou 12 Nivose, an 7.
Décès d’un filsJules François Simon FRADIN de BELABRE
8 février 1807 (Âge 60 ans)
Cause : Bataille d'Eylau (Prusse orientale)
Contrat de mariageCharles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRELouise Aimée LELONG de La CROIZARDIÈREAfficher cette famille
13 septembre 1814 (Âge 68 ans)
MariageCharles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRELouise Aimée LELONG de La CROIZARDIÈREAfficher cette famille
14 septembre 1814 (Âge 68 ans)
Mariage d’un enfantCharles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRELouise Aimée LELONG de La CROIZARDIÈREAfficher cette famille
14 septembre 1814 (Âge 68 ans)
mère de l'épouse : Marguerite Madeleine Julie FROMYbelle-mèremère
oncle de l'épouse : René Jean GRANIERépouse → oncleoncle
oncle de l'épouse : François Marie FROMYépouse → oncleoncle
_ACT : c
Source : CM
Note :
État-Civil de Blanzay-sur-Boutonne (17) - Mariages - 14 septembre 1814 L'an mil huit cent quatorze, le quatorze du mois de septembre, sur les onze heures du matin, Par devant nous, François GUIBERT, Adjoint du maire de cette Commune, délégué pour remplir les fonctions d'Officier de l'État Civil de la Commune deBlanzay, canton d'Aulnay, département de la Charente Inférieure, sont comparus pour contracter mariage, D'une part, Monsieur Charles Marie Paulin Amédée FRADIN, Écuyer, Propriétaire, domicillié dans la ville de Bordeaux, département de laGironde, âgé de trente et un ans, ainsi qu'il est constaté par son acte de naissance en date du douze janvier mil sept cent quatre vingt trois, extrait du Registre de la Commune de Civray, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, filslégitime de Monsieur Jacques Jean Marie FRADIN, écuyer, ancien Lieutenant général de la Sénéchaussée siège Royal de Civray, et de Dame Jeanne Marie Louise ALBERT, demeurant en semble dans la Commune de St Clémentin, ici présents consentants ;D'autre part, Demoiselle Aimée LELONG, âgée de dix neuf ans, ainsi qu'il est constaté par son acte de naissance en date du vingt Germinal, an trois, ou neuf avril mil sept cent quatre vingt quinze, extrait du Registre de la Commune de Coivert,domiciliée à Blanzay, fille légitime de Monsieur Olivier LELONG, maire de cette Commune, et de Dame Marguerite Madelaine FROMY, demeurant ensemble à Blanzay, ici présents consentants au mariage ; Lesquels nous ont requis de procéder à lacélébration du mariage projeté entr'eux, et dont les publications ont été faites devant la principale porte de notre Maison commune, les quatre et onze du présent mois de septembre mil huit cent quatorze, jour de dimanche, dix heures du matin,et de celle de la ville de Bordeaux, département de la Gironde, les vingt un et vingt huit du mois d'août mil huit cent quatorze, sur l'heure de midi, suivant qu'il est constaté par le Certificat délivré par le Maire de laditte ville deBordeaux, sous la datte du trente un août mil huit cent quatorze, signé Arnoux fils, duement légalisé par Monsieur le Président du Tribunal Civil de Première instance de l'arrondissement de la ville de Bordeaux, le même jour, signé Barreau.Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition, après avoir donné lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées, et du Chapitre VI du titre du Code Civil, intitulé : du Mariage, avons demandéaux futurs époux s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme ; chacun d'eux ayant répondu affirmativement, déclarons au nom de la Loi, que Monsieur Charles Marie Paulin Amédée FRADIN et Demoiselle Aimée LELONG, sont unis par le mariage. Detout quoi nous avons dressé acte, en présence de Monsieur René Jean GRANIER, âgé de quarante quatre ans, propriétaire, demeurant à Chizé, département des Deux Sèvres, oncle de l'épouse par alliance ; de Constant Xavier FRADIN, Avocat à la CourRoyale de Poitiers, y demeurant, âgé de vingt six ans, frerre de l'époux ; de Marie Valentin FRADIN, propriétaire, âgé de vingt six ans, demeurant à Gençay ; et de François Marie FROMY, Négociant, âgé de vingt six ans, demeurant au Tabarit,Commune de Coivert, oncle de l'épouse du côté maternel…
Décès d’une épouseJeanne Marie Louise ALBERT de BELLEVUE
20 février 1815 (Âge 68 ans)

Décès 22 mai 1825 (Âge 79 ans)
Adresse : Bagoire

Acte de décès de Jacques Jean Marie Fradin de Belabre, à Bagoire, Civray (86) - 22 mai 1825.
Acte de décès de Jacques Jean Marie Fradin de Belabre, à Bagoire, Civray (86) - 22 mai 1825.

Note :
État-Civil de Civray (86) - Décès - 22 mai 1825 [Extrait du 16 juin 1825 :] L'an mil huit cent vingt cinq, le vingt deux mai, sur les deux heures après midi, pardevant nous Pierre BROTHIER, maire officier de l'état civil de la commune de Civray, département de la Vienne, sont comparus les nommés François GUINOT, cultivateur, âgé de cinquante cinq ans, et Jean GUINOT, aussi cultivateur, âgé de vingt quatre ans, tous les deux demeurant au hameau de Bagoire en cette commune, voisins du décédé, lesquels nous ont déclaré que Monsieur Jacques Jean Marie FRADIN de BELÂBRE, ancien magistrat, natif de cette ville, âgé de soixant dix neuf ans, veuf de dame Jeanne Marie Louise ALBERT, et fils de fû Monsieur Charles François Marie FRADIN de BELÂBRE et de dame Françoise Denise PRESLE-DUPLESSIS, est décédé ce jour à cinq heures du matin en sa maison, sise en cette commune, audit lieu de Bagoire. Après nous être assuré par certificat d'officier de santé du décès dudit Sieur FRADIN de BELÂBRE, nous avons rédigé le présent acte dont il a été donné lecture aux comparans qui ont déclaré ne savoir signer, de ce enquis ; [signé] Brothier Maire. Pour extrait conforme au registre. Délivré à la mairie de Civray le seize juin mil huit cent vingt cinq par nous Maire soussigné, le Maire de Civray. [signé] Brothier.

Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 27 septembre 1740Lusignan, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
10 mois
sœur plus âgée
Marguerite Marie Dorothée FRADIN de BELABRE
Naissance : 6 août 1741 26 26Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 1 janvier 1748Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
11 mois
sœur plus âgée
Marie Madeleine Adélaïde FRADIN de BELABRE
Baptême religieux : 14 juillet 1742 27 27Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : avant 17 octobre 1776
13 mois
sœur plus âgée
19 mois
sœur plus âgée
Marie Marguerite Louise Luce FRADIN de BELABRE
Naissance : 24 mars 1745 29 30Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 13 mai 1750Lusignan, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
1 an
lui
21 mois
frère plus jeune
N. FRADIN de BELABRE
Naissance : 1747 31 32
Décès : 15 juillet 1748Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
4 ans
frère plus jeune
20 mois
frère plus jeune
Charles Marie FRADIN de BELABRE
Baptême religieux : 13 mai 1752 36 37Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 7 février 1795
20 mois
sœur plus jeune
Marguerite Fabienne Marie FRADIN de BELABRE
Baptême religieux : 20 janvier 1754 38 39Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : avant 17 octobre 1776
14 mois
sœur plus jeune
13 mois
frère plus jeune
Auguste Jean Marie FRADIN de BELABRE
Baptême religieux : 4 avril 1756 40 41Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 28 avril 1765
13 mois
frère plus jeune
Andéol Louis Marie FRADIN de BELABRE
Baptême religieux : 5 mai 1757 41 42Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 25 mai 1757Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
La famille de la mère avec Jean Marie LÉVESQUE - Afficher cette famille
beau-père
mère
Famille avec Jeanne Marie Louise ALBERT de BELLEVUE - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : 27 novembre 1777Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
7 mois
fille
Julie Émérentienne FRADIN
Baptême religieux : 30 juin 1778 32 21Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 1 septembre 1834Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
9 mois
fille
Constante Parfaite FRADIN
Baptême religieux : 8 avril 1779 33 22Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 11 avril 1782Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
4 ans
fils
3 ans
fils
Jules François Simon FRADIN de BELABRE
Naissance : 19 novembre 1785 39 28Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès : 8 février 1807Bagrationovsk, Oblast de Kaliningrad, Russie
5 ans
fils
Joseph Marie FRADIN de BELABRE
Baptême religieux : 25 octobre 1790 44 33Civray, Vienne, Nouvelle-Aquitaine, France
Décès :

Naissance
D'après l'acte de son décès, à Civray (86) le 22/05/1825.
Note
#Générale# Écuyer et Seigneur de Belâbre, il est qualifié " Monsieur ". Il est Av ocat au Conseil Supérieur de Poitiers (86) le 24 juillet 1771. Puis il est Lieutenant Général Civil, Enquêteur et Commissaire Examinateur, Conseiller de laSénéchaussée au Siège Royal de Civray le 9 décembre 1 772 à la suite de son père. Enfin, Conseiller à la Cour de Cassation. Il hérite de ses parents la terre de Belabre (avec celle de la Glaciè re), de l'Office de son père et de la métairie deBagoire (à St-Clémen tin - 86). Extrait des " Affiches du Poitou " du 1er avril 1773 : " O n remarque dans ce siège un fait peut-être unique. La charge de Lieute nant Général est remplie par M. Fradin, le huitième de son nom de pèr e en fils dans la même charge ". D'après "les Affiches du Poitou " de 1781, il devait être un magistrat éloquent : " Il a dernièrement fait un compliment très intéressant à Monsieur Elie de Beaumont, Intendan t des Finances de Monseigneur le Comte d'Artois, lors de son passage e ncette ville. Ce discours a mérité les éloges, non seulement de ses confrères, dont il peignait si bien les sentiments qui leur étaient co mmuns, mais a encore paru digne de l'approbation de l'homme éloquent et vertueux à qui il était adresséet dont on peut dire que le suffrag e est d'un grand prix ." Il procède le 28 juin 1776 à l'installation d e Gilbert de Véronne, Comte de Lohéac, comme Sénéchal de Civray et te rmina l'installation par un banquet de 30 couverts en son hôtel. Ilra ccompagna le nouveau Sénéchal le lendemain jusqu'à Couhé (86). Il est parmi les animateurs de la ville de Civray où il donne des fêtes pour la société et où on s'amuse bien, même s'il trouve parfois que l'on n 'invite pas assez ses fillesà danser... Il est émancipé le 24 mai 17 76 (comme son frère Jean Charles Marie Maurice Rigobert et sa soeur Ma rie Constance Bégnine) par sentence du siège de Civray (86). Il achèt e un terrain de deux boisselées et demie au pied du vieuxchâteau. Il dresse un procès-verbal le 22 décembre 1780 contre les Officiers du si ège qui ne se sont pas rendus à l'audience par nonchalance. En 1785, il fait une enquête pour le maintien des Capucins dans la ville (une s eule paroisse àCivray, à laquelle est annexée celle de St-Pierre-d'E xideuil, église de St-Nicolas innondable...) pour assurer le service d ivin. Il est désigné le 4 mars 1789 comme Député du Tiers-Etat à l'As semblée Provinciale du Poitou, qui s'est tenue àPoitiers au collège S te-Marthe le 17 mars 1789 pour élire les Députés aux Etats Généraux. I l épousa, comme ses frères et le reste de la famille Fradin, les idée s nouvelles qui allaient vers une monarchie constitutionnelle. Il quit te sonposte (supprimé par la Révolution) en 1790 et est élu le 27 ju in 1790 Procureur Syndic du District de Civray (il est toujours à cett e charge le 3 juillet 1792). En 1793, il est élu Juge au Tribunal de C assation. Effrayé par les excès de laRévolution, il quitte la France pour Port-au-Prince, à Haïti, terre française (le grand-père maternel de sa femme avait été Trésorier Royal de la Marine au Cap- Français, à St-Domingue). En 1796, il est nommé Accusateur Public, puis Juge auprès du Tribunal de Port-au-Prince (occupé alors par les Anglais ?). Il aurait acquis en Haïti de nombreux biens (en fait, il a dû plutôt s' occuper des biens de la famille de sa femme, biens situés sur la paroi sse de Plaisance et Pilate, dansle département du Nord) et son fils Charles Marie Paulin touchait encore sous le second empire les indemni tés payées par Haïti aux anciens colons (dite "Dette de l'Indépendance "). Il décide de rentrer en France sous l'Empire, mais le bateausur lequel il se trouve est capturé par les Anglais et emmené à Plymouth e t il reste plus d'un an prisonnier sur les pontons de cette ville. En France, il est nommé Juge au Tribunal des Deux-Nèthes, près d'Auvers. Il séjourne ensuite àParis ou il est nommé Conseiller à la Cour de Cassation. Presque tout son patrimoine avait été vendu en son absence comme bien national. Il vend avec sa femme le 20 fructidor, an XI (7 s eptembre 1803) à Me Houdart, Notaire, la souche etemplacement du vie ux château sise au bout du Pont-Neuf avec tous les gros murs qui l'ent ourent, les rochers sur lesquels ils s'appuient et une portion de dou ve. Après la mort de sa femme, il prend sa retraite avec sa fille Juli e Aimée prèsde Civray où il habite le domaine familial de Bagouère. I l y fait construire un pavillon moderne où il meurt.
ÉvènementDispense d'âge à Jacques Jean Marie FRADIN de Bellabre pour être pourvu des Offices de Lieutenant Général Civil examinateur de la Sénéchaussée de Civray (86). - 6 novembre 1772.Dispense d'âge à Jacques Jean Marie FRADIN de Bellabre pour être pourvu des Offices de Lieutenant Général Civil examinateur de la Sénéchaussée de Civray (86). - 6 novembre 1772.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 1 024 × 656 pixels
Taille du fichier : 150 Ko
Type : Photo
Note :
Copie d'un parchemin signé du roi Louis XV. 6 Novembre 1772, Dispense d'âge à Jacques Jean Marie FRADIN de Bellabre pour être pourvu des Offices de Lieutenant Général Civil examinateur de la Sénéchaussée de Civray. Louis par la grâce de Dieu, Roy de France et de Navarre, à nos amis et féaux conseillers les gens tenant notre Conseil Supérieur à Poitiers, Salut. Notre cher et bien ami le Sr Jacques Jean Marie FRADIN, avocat en notre dit Conseil Supérieur,nous a fait représenter qu'il désireroit se faire pourvoir des Offices de notre Conseiller Lieutenant Général Civil Enquesteur Commissaire Examinateur au Siège Royal de la Sénéchaussée de Civray dont il désireroit se faire pourvoir sur la désignation du Sr. Charles François Marie FRADIN son père, mais n'étant que dans sa vingt septième année, suivant son extrait Baptistaire du trente may mil sept cent quarante six, justificatif qu'il est né le sept avril précédent, il a besoin de nos Lettres de Dispense qu'il nous a très humblement fait supplier de lui accorder. À ces causes, voulant favorablement traiter l'exposant, et reconnaître en sa personne les services distingués du Sr FRADIN son père pendant plus de trente ans dans la dite charge dont il étoit le septième titulaire de père en fils, et qu'il n'a quittée que pour passer à celle de conseiller en notre Conseil Supérieur à Poitiers ; Nous Vous mandons et enjoignons par ces présentes signées de notre main, que vous étant apparu de nos lettres de provisions des dits Offices de Notre Conseiller Lieutenant Général Civil Enquesteur et Examinateur au Siège Royal de la Sénéchaussée de Civray, duement expédiées au nom du dit Sr. FRADIN fils, vous avez à procéder à sa réception sans y apporter aucune difficulté, à cause des quatre mois et quelques jours qui lui manquent de l'âge de vingt sept ans accomplis requis par ordonnances, duquel deffaut d'âge nous l'avons, de notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité Royalle relevé et dispensé, relevons et dispensons par ces présentes, dérogeant à ce qui et porté au contraire par nos dites ordonnances en sa faveur et sans tirer à conséquence, car tel est notre plaisir. Donné à Fontainebleau le sixième jour de novembre l'an de grâce mil sept cent soixante douze et de notre règne le cinquante huitième, LOUIS par le Roy, PHELIPPEAUX.
MariageActe du mariage entre Jacques Jean Marie Fradin de Belabre et Jeanne Marie Louise Albert de Bellevue - paroisse Saint-Nicolas de Civray (86) - 27 novembre 1777.Acte du mariage entre Jacques Jean Marie Fradin de Belabre et Jeanne Marie Louise Albert de Bellevue - paroisse Saint-Nicolas de Civray (86) - 27 novembre 1777.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 568 × 800 pixels
Taille du fichier : 130 Ko
Type : Photo
Note :
État-Civil de Civray (86) St-Nicolas - Mariages - 27 novembre 1777 L'an mil sept cent soixante du sept, le vingt septième jour de novembre, après la publication des bans du futur mariage entre Messire Jacques Jean FRADIN, Écuyer, Seigneur de BELABRE, conseiller du roy, son Lieutenant général, Commissaire enquêteur examinateur d'ancienne et nouvelle création en Compté et Sénéchaussée de Civray, fils majeur et légitime de Messire Charles François Marie FRADIN, Écuyer, Seigneur de BELABRE, pensionnaire du Roy, et de défunte dame Françoise Denise PRESLE du PLESSIS, d'une part, et demoiselle Jeanne Marie Louise ALBERT, fille mineure et légitime de Monsieur Maître Jean François Claude Louis ALBERT, conseiller du roy, Juge magistrat du dit compté et sénéchaussée de Civray, premier échevin de la dite ville, et de Dame Marie Anne Christine RIVAUD, d'autre part, tous les deux de cette paroisse, faitte au prône de notre messe paroissiale le vingtroisième de ce mois pour première et dernière publication, sans qu'il se soit trouvé aucuns empêchements, ni oppositions, Monsieur de RABEREUIL, vicaire général de Monseigneur l'Évêque de Poitiers, ayant dispensé des deux autres publications, acte du vingt quatre du dit mois de novembre, signé O. de Rabereuil Chne Vic. Gratis, contresigné Jolivard canonier serveur : confirmé le même jour à Poitiers par BAHINE, je soussigné Prêtre Vicaire de cette paroisse, ai reçu en cette église le mutuel consentement de mariage des dites parties et leur ay donné la bénédiction nuptiale avec les cérémonies prescrites par la Sainte Église, présents et consentants, Monsieur ALBERT, père de l'épouse, Messieurs André Claude ALBERT de VOUILLÉ, Charles Jean Louis ALBERT de FRÉVEIL, avocat, frères germains et consanguins de l'épouse, Messire Charles Marie FRADIN, écuyer, Marie Bénigne Constance et Marie Marguerite Charlotte FRADIN, demoiselles, frère et sœurs de l'époux, lesquels nous ont déclaré et attesté ce que dessus sur l'âge, qualité et domicile des susdites parties et ont signé ainsy que l'époux et l'épouse, [Ont signé :] Fradin de Belabre, Albert, Albert de Préveil, Rivaud Albert, le Chv de Belabre, Constance Fradin, Charlotte Fradin, Jeanne Pressac, Rivaud Albert, Albert de Vouillé, Albert de la Mine frère, Albert de Paladé, Joseph Albert, Serphvic. de Civray.
DécèsActe de décès de Jacques Jean Marie Fradin de Belabre, à Bagoire, Civray (86) - 22 mai 1825.Acte de décès de Jacques Jean Marie Fradin de Belabre, à Bagoire, Civray (86) - 22 mai 1825.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 391 × 800 pixels
Taille du fichier : 77 Ko
Type : Photo
Note :
État-Civil de Civray (86) - Décès - 22 mai 1825 [Extrait du 16 juin 1825 :] L'an mil huit cent vingt cinq, le vingt deux mai, sur les deux heures après midi, pardevant nous Pierre BROTHIER, maire officier de l'état civil de la commune de Civray, département de la Vienne, sont comparus les nommés François GUINOT, cultivateur, âgé de cinquante cinq ans, et Jean GUINOT, aussi cultivateur, âgé de vingt quatre ans, tous les deux demeurant au hameau de Bagoire en cette commune, voisins du décédé, lesquels nous ont déclaré que Monsieur Jacques Jean Marie FRADIN de BELÂBRE, ancien magistrat, natif de cette ville, âgé de soixant dix neuf ans, veuf de dame Jeanne Marie Louise ALBERT, et fils de fû Monsieur Charles François Marie FRADIN de BELÂBRE et de dame Françoise Denise PRESLE-DUPLESSIS, est décédé ce jour à cinq heures du matin en sa maison, sise en cette commune, audit lieu de Bagoire. Après nous être assuré par certificat d'officier de santé du décès dudit Sieur FRADIN de BELÂBRE, nous avons rédigé le présent acte dont il a été donné lecture aux comparans qui ont déclaré ne savoir signer, de ce enquis ; [signé] Brothier Maire. Pour extrait conforme au registre. Délivré à la mairie de Civray le seize juin mil huit cent vingt cinq par nous Maire soussigné, le Maire de Civray. [signé] Brothier.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89