Emma Rich HALCOTTÂge : 56 ans18011857

Nom
Emma Rich HALCOTT
Naissance 1801 47 34
Adresse : (Cardigan en anglais)
Note : D'après l'acte de son décès, à Paris le 23 mars 1857.
Mariage d’un(e) frère/sœurCroasdaile MOLONYCharlotte HALCOTTAfficher cette famille
1816 (Âge 15 ans)

Décès de la mèreHenrietta LEWIN
21 février 1817 (Âge 16 ans)
mari : Thomas HALCOTTmari
futur gendre : Julien Bouquet COMBEbeau-fils
_ACT : p
Note :
État-Civil de Bruxelles (Belgique) - Décès - 21 février 1817 : Du vingt unième jour du mois de février, l'an dix huit cent dix sept, à onze heures, acte de décès de Dame Henriette LOWINE, décédée le même jour à six heures du matin, âgée de cinquante ans, née à Londres, Angleterre, demeurans rue de Namur, n°988, épouse de Monsieur Thomas HALCOTT, Lieutenant Colonel de la Compagnie des Indes, au service de Sa Majesté Britannique. Sur la déclaration de Monsieur Julien COMBE, rentier, âgé de vingt cinq ans, demeurant rue du Bois Sauvage, et de Modeste PIERRE, domestique, âgé de trente un ans, rue de Namur, qui ont signé. Constaté par moi, Baron Louis DEVOS, Chevalier de l'ordre du Lion Belgique, Officier de l'État-Civil, soussignés, duquel acte il a été donné lecture, [Ont signé :] J. Combe, Modeste, Baron Devos.
Profession
Rentière

ÉvènementThomas HALCOTT
8 décembre 1817 (Âge 16 ans)
Contrat de mariageJulien Bouquet COMBEAfficher cette famille
29 décembre 1817 (Âge 16 ans)
père de l'époux : Georges Christophe COMBEpèrebeau-père
mère de l'époux : Marie Anne Antoinette BOUQUETmèrebelle-mère
père de l'épouse : Thomas HALCOTTbeau-pèrepère
mère de l'épouse : Henrietta LEWINbelle-mèremère
aïeule maternelle de l'épouse : Mary Millar POLLARDbelle-mère → mèregrand-mère maternelle
oncle maternel par alliance de l'époux : Sébastien BEAUMESonclemari → oncle
tante maternelle de l'époux : Jeanne Étiennette BOUQUETtantemari → tante

Contrat du mariage entre Julien Bouquet Combe et Emma Rich Halcott, devant Me Petit notaire à Paris (75) - 29 décembre 1817 (dernière page).
Contrat du mariage entre Julien Bouquet Combe et Emma Rich Halcott, devant Me Petit notaire à Paris (75) - 29 décembre 1817 (dernière page).

Note :
Me Petit Not., Paris - Contrat de Mariage - 29 décembre 1817 (Minutier Central des Archives Nationales, côte XCVIII 872). Pardevant Me Victor PETIT et son confrère, notaires royaux à Paris, soussignés, furent présents : Julien Bouquet COMBE, ancien Capitaine de Cavalerie, Officier de la Légion d'Honneur, majeur, fils de M. Georges COMBE, propriétaire, & de Madame Marie Anne BOUQUET, son épouse, demeurant à Paris chez ledit S. son père, rue de Choiseul, n°8, contractant pour lui et en son nom, en présence et de l'agrément de sa mère ; Led. S. COMBE père, stipulant à cause de la dot qu'il va constituer aud. S. son fils, tous deux d'une part ; M. Louis CHARLES (du Luc), ex législateur, Chevalier de la Légion d'Honneur, demeurant à Paris, rue de la Michodière, n°7, au nom et comme mandataire de Thomas HALCOTT, Lieutenant-Colonel au service de S.M. Britannique, suivant sa procuration spéciale à l'effet des présentes, passée devant Jean VENN, notaire à Londres, en présence de témoins, le huit décembre mil huit cent dix sept, dont l'original légalisé, tant par le Consul Général de France en Angleterre, que par le Ministre des affaires étrangères, duement timbré & enregistré, est resté ci-joint, après avoir été de M. CHARLES (du Luc) signé et paraphé en présence du notaire soussigné. Led. S. CHARLES (du Luc) stipulant en la qualité de mandataire, pour Mademoiselle Emma-Rich HALCOTT, fille mineure dud. S. HALCOTT & de défunte Dame Henriette LEWIN, son épouse. Et lad. Demoiselle HALCOTT, demeurante à Paris, rue de Hanovre, n° 5, contractante pour elle & en son nom, sous l'assistance & autorisation dud. S. CHARLES (du Luc), ces deux derniers, d'autre part ; Lesquels ont réglé les conditions civiles du mariage convenu entre led. COMBE fils et Mlle HALCOTT, dont la célébration aura incessamment lieu, suivant la loi, ainsi qu'il suit : Art. 1er : Il n'y a aucune communauté de biens entre les futurs époux, lesquels renoncent à toute disposition contraire du code civil. Art. 2 : Toutes dettes, soit antérieures, soit postérieures, seront acquittées par leur auteur, & sur ses biens personnels. Art. 3 : En faveur du ménage, le père du futur époux lui donne & constitue en dot, en avancement sur sa succession future, la somme de quatre vingt mille francs, qu'il lui a déjà payée en espèce ayant court, ainsi que led. S. son fils le reconnaît & l'en quitte & remercie. Art. 4 : Se réserve M. COMBE père le droit de retour des quatre vingt mille francs qu'il vient de constituer en dot au futur époux dans le cas où il la prédécèderait, sans enfant ou descendance d'eux, sauf néanmoins l'effet de toutes donation sou usufruit qu'il pourra faire à la future épouse. Art. 5 : Déclare la Demoiselle future épouse que par le testament de Madame POLLART, son ayeule maternelle, il lui a été légué une somme de deux cent cinquante livres sterlings, payable par M. Walter Sterling, exécuteur testamentaire, avec les intérêts accumulés, à compter du vingt un février mil huit cent dix sept, jour du décès de Mad. HALCOTT, sa mère, à l'époque où elle aura atteint l'âge de vingt un ans. Art. 6 : Les futurs époux contribueront chacun par moitié à toutes les dépenses du ménage, sans avoir besoin de retirer des quittances l'un de l'autre & sans que le survivant ni les héritiers du prédécédé puissent respectivement exercer de recourt ni répétition les uns contre les autres. Art. 7 : Tous les meubles & objets mobiliers qui garniront les lieux occupés par les futurs époux, tant à la ville qu'à la campagne, appartiendront au futur époux seul, à l'exception 1° des vêtements, linges, effets, bijoux & diamants à l'usage corporel de la d Dlle future épouse, ou marqués à son nom. 2° des autres effets, dont elle justifierait la propriété en sa personne, par des quittances des marchands, ouvriers et fournisseurs, pourvu qu'elles soient visées du futur époux. Art. 8 : Le futur époux fait donation entrevif à la Dlle future épouse pour lui tenir lieu de douaire dans le cas où elle lui survivrait, de deux mille francs de rente annuelle & viagère, exemte de toutes retenues, dont elle sera créancière desa succession & saisie de plein droit par le seul fait du prédécès du futur époux, à compter duquel lad. rente sera payable de six en six mois. Art. 9 et dernier : La Dlle future épouse aura hypothèque sur les biens du futur, conformément au code civil. Telles sont les conventions des parties. Fait à Paris, en la demeure des parties contractantes, l'an mil huit cent dix sept, le vingt neuf décembre, & après lecture faite, elles ont signés avec les notaires, [Ont signé :] Georges Combe, Bouquet Combe, J. Combe, L. Charles (du Luc), E. R. Halcott, M. J. Arnaud, Combe Siéyes, J. Combe Siéyes, Dumas Amelot, Beaume, Amelot, veuve Bergeyron Madier, [?] , [?]. Enregistré à Paris le trois janvier 1818...

MariageJulien Bouquet COMBEAfficher cette famille
après 29 décembre 1817 (Âge 16 ans)
Note : D'après le contrat de mariage en date du 29 décembre 1817.
Mariage d’un(e) frère/sœurMathew Charles HALCOTTMarie Françoise de PAULA-VALENTINEAfficher cette famille
19 avril 1824 (Âge 23 ans)
Adresse : British-Embassy-Chapel
Décès du pèreThomas HALCOTT
27 novembre 1826 (Âge 25 ans)
Adresse : 7 place d'Armes
Épouse : Henrietta LEWINépouse
_ACT : p
Note :
État-Civil de Versailles (78) - Décès - 27 novembre 1826 Du mardi vingt huit novembre mil huit cent vingt six, heure de midi. Acte de décès de Mr Thomas HALCOTT, Lieutenant Colonel au service de la Compagnie des Indes, âgé de soixante treize ans et dix mois, né en la province de Norfolck, enAngleterre, décédé d'hier, une heure du soir, en sa demeure, place d'Armes, n°7, veuf de De Henrietta LEWIN. Les témoins sont les Sieurs Marie François HERVÉ, âgé de quarante ans, dessinateur, susdite demeure, & Adolphe Joseph BY, âgé de vingtneuf ans, valet de chambre du défunt, même domicile, lesquels ont signé avec nous, Adjoint au Maire de Versailles, Chevalier de St Louis et de la Légion d'honneur, fésant par délégation les fonctions d'officier public de l'État Civil, aprèslecture faite et le décès constaté par nous soussigné, (Ont signé : Hervé, By, ?).
Naissance d’une fille
#1
Marie Henriette COMBE
25 novembre 1829 (Âge 28 ans)
Adresse : 18 rue de l'Orangerie
_ACT : p
Source : 09/10/1856
Note :
État-Civil de Versailles (78) - Naissances - 25 novembre 1829 Extrait du Registre des Actes de Naissances de la ville de Versailles pour l'année 1829. Du vendredi vingt sept novembre mil huit cent vingt neuf, deux heures du soir, Acte de Naissance de Marie Henriette COMBE, du sexe féminin, née le vingtcinq de ce mois à quatre heures du matin chez ses père et mère rue de l'Orangerie, 18, fille légitime de Julien Bouquet COMBE, Propriétaire, Officier de l'ordre Royal de la Légion d'honneur, et de Emma Rich HALCOTT. Les témoins sont JeanBaptiste VOISIN, âgé de cinquante ans, Docteur médecin, rue des Réservoirs, 2, et Jean Baptiste Marie BAUDRY de BALZAC, âgé de trente trois ans, aussi Docteur en médecine, rue Montbauron, n°18, sur la présentation de l'enfant et la déclarationde son père qui, après lecture faite, a signé avec les témoins et nous adjoint au Maire de Versailles faisant par délégation les fonctions d'officier public de l'État Civil. Signé : Combe, Voisin, Baudry de Balzac et Taphinon adjoint. Pour extrait conforme délivré le 6 juin 1884, sur papier libre, pour obtenir une pension de veuve de Militaire. Le Maire.
Mariage d’un enfantCamille Louis Charles COMBEEugénie Marie Georgette COMBEAfficher cette famille
novembre 1844 (Âge 43 ans)

Source:
04/10/1856
Mariage d’un enfantFortuné Marie Jean Baptiste de VENELMarie Henriette COMBEAfficher cette famille
9 octobre 1856 (Âge 55 ans)
père de l'époux : Jules Toussaint de VENELpèrebeau-père
père de l'épouse : Julien Bouquet COMBEbeau-pèrepère
mère de l'épouse : Emma Rich HALCOTTbelle-mèremère
_ACT : p
Source : 04/10/1856
Note :
État-Civil de Paris (75) 1er ar. - Mariages - 9 octobre 1856 Reconstitution des actes de l'Ètat-civil. Acte de Mariage. Extrait du Registre des Actes de Mariage du 1er arrond. de Paris. Année 1856. Le neuf octobre mil huit cent cinquante six, à onze heures du matin. Acte de Mariage de Fortuné Marie Jean Baptiste, Baron de VENEL, Lieutenant au huitième régiment de Ligne, né à Toulon (Var), le trente janvier mil huit cent vingt huit, engarnison à Clermont-Ferrand (Puy de Dôme), fils majeur de Jules Toussaint, Vicomte de VENEL, et de Marie Alexandrine Louise ROUX, son épouse, propriétaires, demeurant au château de Grand Canadeau, Commune de Beausset (Var) ; et de MarieHenriette COMBE, sans profession, née à Versailles (Seine et Oise) le vingt cinq novembre mil huit cent vingt neuf, demeurant à Paris, avec ses père et mère, rue de l'Oratoire du Roule, 128, en cet arrondissement, fille majeure de Julien BouquetCOMBE, colonel de cavalerie en retraite, officier de la légion d'honneur, âgé de soixante six ans, et de Emma Rich HALCOTT, son épouse, âgée de cinquante cinq ans, tous deux présents et consentants. Les actes préliminaires sont la publication duprésent mariage faite en cette mairie les dimanches vingt huit septembre dernier et cinq octobre courant, et celle de Clermont Ferrand, les dimanches vingt un et vingt huit septembre aussi dernier, affichée sans opposition, les actes denaissance des époux, le consentement des père et mère de l'époux reçu par Me GUES, Notaire audit le Beausset, le vingt sept juillet dernier, l'acte de mariage des père et mère de l'époux, la permission en date du six septembre dernier accordée àl'époux par S. E. le Ministre de la Guerre, lesquelles sont paraphées aux termes de la loi qui demeureront annexées aux registres ; il a été fait lecture (?) du chapitre du Code Napoléon des droits et devoirs respectifs des époux. Les Èpoux etles père et mère de l'épouse, interpellés par nous conformément à la loi du 10 juillet 1850, nous ont déclaré qu'il a été fait un contrat de mariage reçu par Me Pinçon de Valpinçon, Notaire à Paris, le quatre octobre courant ainsi qu'il résulted'un certificat par lui délivré ; et de suite, lesdits époux ont aussi alternativement déclaré prendre en mariage, l'un Marie Henriette COMBE, l'autre Fortuné Marie Jean Baptiste, Baron de VENEL. Après que nous, Frédéric Charles DETHAU, Adjointau Maire du premier arrondissement de Paris, officier de l'Ètat Civil, avons prononcé au nom de la loi que les dits époux sont unis en mariage ; le tout fait publiquement en l'hôtel de la Mairie, en présence de Franck, Comte d'ORAISON,Inspecteur Général des Gendarmes, Général de Brigade, âgé de cinquante huit ans, demeurant rue de l'Université, n°89, Hilaire, Vicomte de COURCEY, Capitaine de Chasseurs à pied, âgé de vingt neuf ans, en garnison à Toulouse (Haute Garonne),Gaston, Marquis d'AUDIFFRET, Sénateur, Président de la Cour des Comptes, membre de l'Institut, âgé de soixante cinq ans, demeurant à Paris, rue St Honoré, n°81, Jean Louis HILLION, Lieutenant Colonel du Génie, en retraite, âgé de soixante septans, demeurant rue St Hyacinthe (?) les époux, les père et mère de l'épouse et les témoins signé avec nous après lecture. Bon de Venel, M. H. Combe, J. Combe, E. R. Halcott, Gal Cte d'Oraison, Vte de Courcey, le Mis G. d'Audiffret, Hillion et C. Dethau adjt. Pour extrait conforme, Paris le 21 juin 1869.
Décès 23 mars 185704:00 (Âge 56 ans)
Adresse : 28 rue de l'Oratoire
Note :
État-Civil de Paris (75) 1er ar. - Décès - 23 mars 1857 Du vingt trois mars mil huit cent cinquante sept, à une heure et demie du soir, Acte de décès de Emma Rich HALCOTT, rentière, âgée de cinquante six ans, mariée à Julien Bouquet COMBES, Colonel en retraite, officier de la légion d'honneur, âgé de soixante six ans, fille de Thomas HALCOTT et de Henriette LOWINE, son épouse, tous deux décédés. Ladite défunte née à Cardigan, Pays de Galles, Angleterre, est décédée à Paris en son domicile, rue de l'Oratoire, n°28, aujourd'hui à quatre heures du matin. Constaté par nous, maire, officier de l'état civil du premier arrondissement de Paris. Sur la déclaration du mari de la défunte, demeure susdite, et de Fortuné Marie Jean Baptiste de VENEL, Lieutenant au 100ème régiment d'infanterie,âgé de vingt neuf ans, en garnison à Clermont Ferrand, Puy de Dôme, gendre de la défunte, lesquels ont signé avec nous après lecture faite...
DécèsJulien Bouquet COMBE
10 mars 1869 (Âge 68 ans)
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 9 octobre 1786Londres, Angleterre, Royaume-Uni
5 ans
sœur plus âgée
sœur plus âgée
4 ans
sœur plus âgée
frère
sœur
elle
Famille avec Julien Bouquet COMBE - Afficher cette famille
mari
elle
Mariage : après 29 décembre 1817, Paris, Ile-de-France, France
fille
fille

Naissance
D'après l'acte de son décès, à Paris le 23 mars 1857.
Mariage
D'après le contrat de mariage en date du 29 décembre 1817.
Décès
État-Civil de Paris (75) 1er ar. - Décès - 23 mars 1857 Du vingt trois mars mil huit cent cinquante sept, à une heure et demie du soir, Acte de décès de Emma Rich HALCOTT, rentière, âgée de cinquante six ans, mariée à Julien Bouquet COMBES, Colonel en retraite, officier de la légion d'honneur, âgé de soixante six ans, fille de Thomas HALCOTT et de Henriette LOWINE, son épouse, tous deux décédés. Ladite défunte née à Cardigan, Pays de Galles, Angleterre, est décédée à Paris en son domicile, rue de l'Oratoire, n°28, aujourd'hui à quatre heures du matin. Constaté par nous, maire, officier de l'état civil du premier arrondissement de Paris. Sur la déclaration du mari de la défunte, demeure susdite, et de Fortuné Marie Jean Baptiste de VENEL, Lieutenant au 100ème régiment d'infanterie,âgé de vingt neuf ans, en garnison à Clermont Ferrand, Puy de Dôme, gendre de la défunte, lesquels ont signé avec nous après lecture faite...
Note
#Générale# Le décès de sa mère la rend héritière de sa grand- mère maternelle, Ma dame Pollart (source : son contrat de mariage). Elle est qualifiée " Rentière ". La famille Halcott est originaire d'Angleterre (Litch am et Hoe, Norfolk). Elle a pour armes : " losangé d'argent (d'or ?) et de gueules à une bordure d'azur ". La cime est : " un faucon jaill issant et criant ".
Contrat de mariageContrat du mariage entre Julien Bouquet Combe et Emma Rich Halcott, devant Me Petit notaire à Paris (75) - 29 décembre 1817 (dernière page).Contrat du mariage entre Julien Bouquet Combe et Emma Rich Halcott, devant Me Petit notaire à Paris (75) - 29 décembre 1817 (dernière page).
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 572 × 800 pixels
Taille du fichier : 83 Ko
Type : Photo
Note :
Me Petit Not., Paris - Contrat de Mariage - 29 décembre 1817 (Minutier Central des Archives Nationales, côte XCVIII 872). Pardevant Me Victor PETIT et son confrère, notaires royaux à Paris, soussignés, furent présents : Julien Bouquet COMBE, ancien Capitaine de Cavalerie, Officier de la Légion d'Honneur, majeur, fils de M. Georges COMBE, propriétaire, & de Madame Marie Anne BOUQUET, son épouse, demeurant à Paris chez ledit S. son père, rue de Choiseul, n°8, contractant pour lui et en son nom, en présence et de l'agrément de sa mère ; Led. S. COMBE père, stipulant à cause de la dot qu'il va constituer aud. S. son fils, tous deux d'une part ; M. Louis CHARLES (du Luc), ex législateur, Chevalier de la Légion d'Honneur, demeurant à Paris, rue de la Michodière, n°7, au nom et comme mandataire de Thomas HALCOTT, Lieutenant-Colonel au service de S.M. Britannique, suivant sa procuration spéciale à l'effet des présentes, passée devant Jean VENN, notaire à Londres, en présence de témoins, le huit décembre mil huit cent dix sept, dont l'original légalisé, tant par le Consul Général de France en Angleterre, que par le Ministre des affaires étrangères, duement timbré & enregistré, est resté ci-joint, après avoir été de M. CHARLES (du Luc) signé et paraphé en présence du notaire soussigné. Led. S. CHARLES (du Luc) stipulant en la qualité de mandataire, pour Mademoiselle Emma-Rich HALCOTT, fille mineure dud. S. HALCOTT & de défunte Dame Henriette LEWIN, son épouse. Et lad. Demoiselle HALCOTT, demeurante à Paris, rue de Hanovre, n° 5, contractante pour elle & en son nom, sous l'assistance & autorisation dud. S. CHARLES (du Luc), ces deux derniers, d'autre part ; Lesquels ont réglé les conditions civiles du mariage convenu entre led. COMBE fils et Mlle HALCOTT, dont la célébration aura incessamment lieu, suivant la loi, ainsi qu'il suit : Art. 1er : Il n'y a aucune communauté de biens entre les futurs époux, lesquels renoncent à toute disposition contraire du code civil. Art. 2 : Toutes dettes, soit antérieures, soit postérieures, seront acquittées par leur auteur, & sur ses biens personnels. Art. 3 : En faveur du ménage, le père du futur époux lui donne & constitue en dot, en avancement sur sa succession future, la somme de quatre vingt mille francs, qu'il lui a déjà payée en espèce ayant court, ainsi que led. S. son fils le reconnaît & l'en quitte & remercie. Art. 4 : Se réserve M. COMBE père le droit de retour des quatre vingt mille francs qu'il vient de constituer en dot au futur époux dans le cas où il la prédécèderait, sans enfant ou descendance d'eux, sauf néanmoins l'effet de toutes donation sou usufruit qu'il pourra faire à la future épouse. Art. 5 : Déclare la Demoiselle future épouse que par le testament de Madame POLLART, son ayeule maternelle, il lui a été légué une somme de deux cent cinquante livres sterlings, payable par M. Walter Sterling, exécuteur testamentaire, avec les intérêts accumulés, à compter du vingt un février mil huit cent dix sept, jour du décès de Mad. HALCOTT, sa mère, à l'époque où elle aura atteint l'âge de vingt un ans. Art. 6 : Les futurs époux contribueront chacun par moitié à toutes les dépenses du ménage, sans avoir besoin de retirer des quittances l'un de l'autre & sans que le survivant ni les héritiers du prédécédé puissent respectivement exercer de recourt ni répétition les uns contre les autres. Art. 7 : Tous les meubles & objets mobiliers qui garniront les lieux occupés par les futurs époux, tant à la ville qu'à la campagne, appartiendront au futur époux seul, à l'exception 1° des vêtements, linges, effets, bijoux & diamants à l'usage corporel de la d Dlle future épouse, ou marqués à son nom. 2° des autres effets, dont elle justifierait la propriété en sa personne, par des quittances des marchands, ouvriers et fournisseurs, pourvu qu'elles soient visées du futur époux. Art. 8 : Le futur époux fait donation entrevif à la Dlle future épouse pour lui tenir lieu de douaire dans le cas où elle lui survivrait, de deux mille francs de rente annuelle & viagère, exemte de toutes retenues, dont elle sera créancière desa succession & saisie de plein droit par le seul fait du prédécès du futur époux, à compter duquel lad. rente sera payable de six en six mois. Art. 9 et dernier : La Dlle future épouse aura hypothèque sur les biens du futur, conformément au code civil. Telles sont les conventions des parties. Fait à Paris, en la demeure des parties contractantes, l'an mil huit cent dix sept, le vingt neuf décembre, & après lecture faite, elles ont signés avec les notaires, [Ont signé :] Georges Combe, Bouquet Combe, J. Combe, L. Charles (du Luc), E. R. Halcott, M. J. Arnaud, Combe Siéyes, J. Combe Siéyes, Dumas Amelot, Beaume, Amelot, veuve Bergeyron Madier, [?] , [?]. Enregistré à Paris le trois janvier 1818...
Objet médiaEmma Rich Halcott - vers 1850.Emma Rich Halcott - vers 1850.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 569 × 800 pixels
Taille du fichier : 94 Ko
Type : Photo
Image principale : non
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89