Magdelaine ALLEMAND

Name
Magdelaine ALLEMAND
Given names
Magdelaine
Surname
ALLEMAND
Married name
Magdelaine Tron
Birthyes

Marriage of a siblingAntoine ALLEMANDMagdelaine MAURINView this family
December 15, 1720
Death of a brotherAntoine ALLEMAND
before 1727

Marriage contractJoseph TRONView this family
June 1, 1727
père de l'époux: François TRONfatherfather-in-law
père de l'épouse: Jean ALLEMANDfather-in-lawfather
mère de l'époux: Marie DONNADIEUmothermother-in-law
oncle paternel de l'époux: Jean Antoine TRONRelationshipRelationship
mère de l'épouse: Jeanne MAURINmother-in-lawmother
aïeul paternel de l'épouse: Antoine ALLEMANDfather-in-law’s fatherpaternal grandfather
aïeul maternel de l'épouse: Jean MAURINmother-in-law’s fathermaternal grandfather
Source: 04_AD_DIVERS
Publication: Documents divers provenant des Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence.
Citation details: Minutes de Me Antoine Maurin, notaire à Revel (04).
Text:
Recherches menées en janvier 1980. Photocopie complète au dossier de la famiile Allemand, pièce 15-A.
Contrat du mariage entre Joseph Tron et Magdelaine Allemand, devant Me Maurin, notaire à Revel (04) - 1er juin 1727.
Contrat du mariage entre Joseph Tron et Magdelaine Allemand, devant Me Maurin, notaire à Revel (04) - 1er juin 1727.

Note:
Revel (04) Maurin, notaire - Contrat de Mariage - 1er juin 1727 : Mariage entre Joseph TRON, feu François et Magdeleine ALLEMAND, fille de Jean, tous de Revel. Résumé : Elle reçoit 550 livres dont 100 en meubles et fardeau, plus 30 livres de sa mère. 100 livres tout de suite en louis d'or de la dernière marque de France et le reste en payes annuelles de 30 livres. Elle renonce à la succession future de ses parents. Texte intégral : L'an mil sept cents vint sept et le premier jour de juin, à Revel, pard. Nous Antoine Maurin, Not. Royal du présent lieu soubsigné et en présence des témoins que cy-après, sont estés establis en leur personne Joseph TRON feu François et Magdeleine ALLEMAND, fille de Jean, du présent lieu, lesquels agréablement pour eux tant seulement, de l'avis et consentement, led. TRON de Marie DONNADIEU sa mère, Jean Antoine TRON, Joseph DONADIEU et Julian ALLEMAND, ses oncles et beau-frère, Joseph COLOMB son beau père et lad. ALLEMAND dud. Jean son père, Jeanne MAURINE sa mère et autres leurs communs parents et amis icy présents et consentants, se sont réciproquement promis de se prendre en vrays et légitime mariés et s'espouser en face de nostre Ste mère Église à la première réquisition que par une des parties en sera faicte à l'autre précédante, les solemnités requises et nécessaires, tout légitime et canonique empéchement cessant et avec autre ne contracter mariage leur vie mutuelle durant, ainsy l'ont promis avec leur jurement imprescrit réitéré ; Après quoy a esté establi en sa personne le pronomé Jean ALLEMAND, feu Antoine, père de lad. future espouse, lequel lui a constitué et assigné en doctt et pour cause de doct à lad. Magdeleine sa fille et pour elle aud. TRON son futur espoux, tous deux icy présents acceptants et stipullant et lequel a constitué et constitue pour l'érection, recouvrement et acquitement du tout pour son procureur spécial et général irrévocable, une qualité ne dérogeant à l'autre ny au contraire, avec pouvoir d'en concéder les deux quittances la somme de cinq cents cinquante livres tournois, cent d'icelles en tant de meubles et fardeau de lad. future espouse et les quatre cents cinquante restantes en argent ; a esté establi encore en sa personne la pronommée Jeanne MAURINE, feu Jean, laquelle du consentement dud. ALLEMAND son mary, a donné et donne à lad. Magdne sa fille en augment de doct trente mesmes livres à prendre sur ses droicts après sa fin seulement ; et seront lad. constitution et augment pour tous les droicts que lad. Magdeleine peut avoir, espérer, prétendre en et sur les héritages et futures successions de sesd. père et mère auxquels du consentement de sond. Futur espoux elle a renoncé et renonce ; À compte de laquelle constitution led. Joseph TRON futur espoux a dict et déclaré avoir eu et receu dud. Jean ALLEMAND son futur beau père icy présent les susd. cent livres à quoy ont esté aimablement estimés les meubles de sad. future espouse et cent et vint livres en argent icy tout présentement icellement voyant led. Not. et témoins en louis d'or et écus de la dernière marque de France par led. ALLEMAND exboursés et par led. TRON à notre présence et des témoins réitérés, et contant en a quitté led. ALLEMAND, renonçant à toute exception à ce contraire et les trois cents trente livres restantes de lad. constitution aussy bien que les trente livres données en augment par lad. MAURINE, led. Jean ALLEMAND promet et s'oblige les payer aud. TRON en payes de trente mesmes livres, à faire la première du jour d'huy à un an, l'autre un an après et ainsy d'an en an successives jusques à l'entier payement ; Et à led. TRON futur espoux recogneu et assuré en faveur de lad. future espouse pnte, acceptante et stipullante non seulement les susd. deux cents vint livres cy dessus receues en argent ou meubles, mais encore a promis de recognoitre et asseurer comme dès à présent il recognoit et asseure tout ce qu'il exigera de la susd. constitution et augment sur tous et chacuns ses biens présents et futurs avec la clause du constitut soulz la deu promesse de restitution, le cas d'icelle arrivant, à elle ou à qui de droict appartiendra sans difficulté, lesd. futurs mariée se sont faicts et font la donation obnuptiale suivante, scavoir l'espoux à l'espouse de soixante mesmes livres et icelle à son espoux de trente pareils livres à prendre et lever sur les biens du prémourant par le survivant d'iceux ; et pour fin lesd. parties ont promis avoir le présent acte agréable, formé et stable et n'y contravenir en jugement ny dehors soulz obligation de leurs biens présents et à venir avec la susd. clause du constitut ainsy l'ont promis et juré les escriptures touchées entre les mains de nousd. Not. doublement par lesd. mariés de quoy tout à l'heure requis, en avoir concéder acte lequel a esté faict, leu et publié aud. Revel, dans la maison dud. ALLEMAND, en présence de Jean COLOMB feu Antoine et Joseph EYSSAUTIER fils de Pierre dud. lieu, témoins à ce requis appelés et avec les parties soubsignées à la réserve de l'espouse et lad. MAURINE qui ont déclaré ne scavoir escrire de ce enquises et requises suivant l'ordonace, [Ont signé :] Joseph Tron, Jan Allemand, Jean Colomb prsnt, Joseph Eyssautier, présent avec le ratures, et de nous Maurin, not. Controllé et insinué au Lauzet le pmier juin 1727 à fol. 91, verso, art. 7, receu huit livres huit sols, J. Vigne.

MarriageJoseph TRONView this family
June 1, 1727

Death of a motherJeanne MAURIN
after 1727

Marriage of a siblingJean Baptiste ALLEMANDMarie BLANCView this family
March 1729
Death of a brotherJean Baptiste ALLEMAND
before 1762

Deathyes

Family with parents - View this family
father
mother
brother
herself
sister
brother
brother
Family with Joseph TRON - View this family
husband
herself
Marriage: June 1, 1727

Marriage contract04_AD_DIVERS
Publication: Documents divers provenant des Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence.
Citation details: Minutes de Me Antoine Maurin, notaire à Revel (04).
Text:
Recherches menées en janvier 1980. Photocopie complète au dossier de la famiile Allemand, pièce 15-A.
Note
#Générale# Elle est de Revel (04).
Marriage contractContrat du mariage entre Joseph Tron et Magdelaine Allemand, devant Me Maurin, notaire à Revel (04) - 1er juin 1727.Contrat du mariage entre Joseph Tron et Magdelaine Allemand, devant Me Maurin, notaire à Revel (04) - 1er juin 1727.
Format: image/jpeg
Image dimensions: 1,024 × 387 pixels
File size: 132 KB
Type: Photo
Note:
Revel (04) Maurin, notaire - Contrat de Mariage - 1er juin 1727 : Mariage entre Joseph TRON, feu François et Magdeleine ALLEMAND, fille de Jean, tous de Revel. Résumé : Elle reçoit 550 livres dont 100 en meubles et fardeau, plus 30 livres de sa mère. 100 livres tout de suite en louis d'or de la dernière marque de France et le reste en payes annuelles de 30 livres. Elle renonce à la succession future de ses parents. Texte intégral : L'an mil sept cents vint sept et le premier jour de juin, à Revel, pard. Nous Antoine Maurin, Not. Royal du présent lieu soubsigné et en présence des témoins que cy-après, sont estés establis en leur personne Joseph TRON feu François et Magdeleine ALLEMAND, fille de Jean, du présent lieu, lesquels agréablement pour eux tant seulement, de l'avis et consentement, led. TRON de Marie DONNADIEU sa mère, Jean Antoine TRON, Joseph DONADIEU et Julian ALLEMAND, ses oncles et beau-frère, Joseph COLOMB son beau père et lad. ALLEMAND dud. Jean son père, Jeanne MAURINE sa mère et autres leurs communs parents et amis icy présents et consentants, se sont réciproquement promis de se prendre en vrays et légitime mariés et s'espouser en face de nostre Ste mère Église à la première réquisition que par une des parties en sera faicte à l'autre précédante, les solemnités requises et nécessaires, tout légitime et canonique empéchement cessant et avec autre ne contracter mariage leur vie mutuelle durant, ainsy l'ont promis avec leur jurement imprescrit réitéré ; Après quoy a esté establi en sa personne le pronomé Jean ALLEMAND, feu Antoine, père de lad. future espouse, lequel lui a constitué et assigné en doctt et pour cause de doct à lad. Magdeleine sa fille et pour elle aud. TRON son futur espoux, tous deux icy présents acceptants et stipullant et lequel a constitué et constitue pour l'érection, recouvrement et acquitement du tout pour son procureur spécial et général irrévocable, une qualité ne dérogeant à l'autre ny au contraire, avec pouvoir d'en concéder les deux quittances la somme de cinq cents cinquante livres tournois, cent d'icelles en tant de meubles et fardeau de lad. future espouse et les quatre cents cinquante restantes en argent ; a esté establi encore en sa personne la pronommée Jeanne MAURINE, feu Jean, laquelle du consentement dud. ALLEMAND son mary, a donné et donne à lad. Magdne sa fille en augment de doct trente mesmes livres à prendre sur ses droicts après sa fin seulement ; et seront lad. constitution et augment pour tous les droicts que lad. Magdeleine peut avoir, espérer, prétendre en et sur les héritages et futures successions de sesd. père et mère auxquels du consentement de sond. Futur espoux elle a renoncé et renonce ; À compte de laquelle constitution led. Joseph TRON futur espoux a dict et déclaré avoir eu et receu dud. Jean ALLEMAND son futur beau père icy présent les susd. cent livres à quoy ont esté aimablement estimés les meubles de sad. future espouse et cent et vint livres en argent icy tout présentement icellement voyant led. Not. et témoins en louis d'or et écus de la dernière marque de France par led. ALLEMAND exboursés et par led. TRON à notre présence et des témoins réitérés, et contant en a quitté led. ALLEMAND, renonçant à toute exception à ce contraire et les trois cents trente livres restantes de lad. constitution aussy bien que les trente livres données en augment par lad. MAURINE, led. Jean ALLEMAND promet et s'oblige les payer aud. TRON en payes de trente mesmes livres, à faire la première du jour d'huy à un an, l'autre un an après et ainsy d'an en an successives jusques à l'entier payement ; Et à led. TRON futur espoux recogneu et assuré en faveur de lad. future espouse pnte, acceptante et stipullante non seulement les susd. deux cents vint livres cy dessus receues en argent ou meubles, mais encore a promis de recognoitre et asseurer comme dès à présent il recognoit et asseure tout ce qu'il exigera de la susd. constitution et augment sur tous et chacuns ses biens présents et futurs avec la clause du constitut soulz la deu promesse de restitution, le cas d'icelle arrivant, à elle ou à qui de droict appartiendra sans difficulté, lesd. futurs mariée se sont faicts et font la donation obnuptiale suivante, scavoir l'espoux à l'espouse de soixante mesmes livres et icelle à son espoux de trente pareils livres à prendre et lever sur les biens du prémourant par le survivant d'iceux ; et pour fin lesd. parties ont promis avoir le présent acte agréable, formé et stable et n'y contravenir en jugement ny dehors soulz obligation de leurs biens présents et à venir avec la susd. clause du constitut ainsy l'ont promis et juré les escriptures touchées entre les mains de nousd. Not. doublement par lesd. mariés de quoy tout à l'heure requis, en avoir concéder acte lequel a esté faict, leu et publié aud. Revel, dans la maison dud. ALLEMAND, en présence de Jean COLOMB feu Antoine et Joseph EYSSAUTIER fils de Pierre dud. lieu, témoins à ce requis appelés et avec les parties soubsignées à la réserve de l'espouse et lad. MAURINE qui ont déclaré ne scavoir escrire de ce enquises et requises suivant l'ordonace, [Ont signé :] Joseph Tron, Jan Allemand, Jean Colomb prsnt, Joseph Eyssautier, présent avec le ratures, et de nous Maurin, not. Controllé et insinué au Lauzet le pmier juin 1727 à fol. 91, verso, art. 7, receu huit livres huit sols, J. Vigne.
Publication: Actes notariés (donations, partage, procurations, successions...), originaux et photocopies faisant partie de la collection de Guillaume de Bellabre.
Citation details: Photocopie complète au dossier de la famiile Allemand, pièce 15-A.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89