Marie Angélique de SCORAILLES de FONTANGESÂge : 20 ans16611681

Nom
Marie Angélique de SCORAILLES de FONTANGES
Naissance 1661 39
Adresse : Château de Cropières
Note : Ou à Saint-Juéry, qui faisait partie autrefois de la paroisse de Fournels (Lozère).
Mariage d’un(e) frère/sœurAnnet Joseph de SCORAILLES de FONTANGESMarie Charlotte de TUBIÈRES de LÉVIS de CAYLUSAfficher cette famille
7 janvier 1677 (Âge 16 ans)

Décès 28 juin 1681 (Âge 20 ans)
Adresse : Port-Royal des Champs
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 27 janvier 1640
19 ans
frère plus âgé
4 ans
elle
Marie Angélique de SCORAILLES de FONTANGES
Naissance : 1661 39Raulhac, Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes, France
Décès : 28 juin 1681Magny-les-Hameaux, Yvelines, Ile-de-France, France
sœur
sœur
sœur

SourceBIB_BARRAU_ROUERGUE
Publication : Documents Historiques sur les Familles du Rouergue.
Naissance
Ou à Saint-Juéry, qui faisait partie autrefois de la paroisse de Fournels (Lozère).
Note
Duchesse de Fontanges. Elle est présentée très jeune à la Cour par son parent, le Prince de Marsillac (de la maison de La Rochefoucauld). En 1678, elle est attachée à la Cour comme demoiselle d'honneur de la seconde fille du Duc d'Orléans. Elle plut beaucoup à Louis XIV qui, lassé de Madame de Montespan, en fit ensuite sa favorite. Il la titra Duchesse de Fontanges. Elle était, d'après ses mémoires du temps, aussi belle que bête. D'après l'abbé de Choisi : " Belle comme un ange, mais sotte comme un panier." Quoique morte très jeune, elle avait assez vécu pour se rendre la dispensatrice des grâces, non seulement de la Cour, mais encore d'une grande partie de l'Europe. Belle et frivole, dit l'auteur de la Statistique du Cantal, il n'est resté d'elle que ce qui pouvait en rester : une mode. Un jour, dans quelque partie de chasse, pendant qu'elle galopait au milieu des bois, le vent dérangea sa coiffure et la fit tomber. Un valet se précipita et la folle Duchesse, sans s'arrêter, reprit vivement sa coiffure des mains de cet homme et la posa sur sa tête au hasard. Or, le bonnet de malines se trouva tourné devant derrière, de telle sorte que le ruban qui devait onduler sur ses épaules, s'en vint flotter sur le front. Elle était si belle ainsi que le Roi, l'ayant rejointe, lui adressa quelques paroles d'admiration passionnée. Dès ce moment, les 'Fontanges' firent fureur à la Cour et bientôt toute l'Europe les adopta. (Hippolyte de Barrau, Documents Historiques sur les Familles du Rouergue). On peut lire également sur la Duchesse de Fontanges : Pierre Balme : Dames d'Auvergne, page 105 et suite. Elle fut tellement éblouie de la faveur royale qu'elle passait devant la Reine sans même la saluer. D'importantes restaurations ont alors lieu à Cropières. Elle habitait parfois le château de L'Isle, près de St-Juéry. Abandonnée des faveurs royales, elle s'était retirée à l'Abbaye-aux-Bois. Elle mourut d'une pleuro-pneumonie tuberculeuse, ou bien des suites de couches (son fils était mort en venant au monde). On a même dit qu'elle avait été empoisonnée.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89