Louis Marie Charles FRADIN de BELABREÂge : 81 ans18621944

Nom
Louis Marie Charles FRADIN de BELABRE
Naissance 13 mars 1862 30 25
Adresse : 50 cours Vitton
_ACT : p
Note :
État-Civil de Lyon (69) - Naissances - 13 mars 1862 Le quatorze mars mil huit cent soixante deux, à quatre heures du soir, par devant nous, Jean Marie COMBE, Chevalier de la Légion d'Honneur, adjoint au Maire du troisième arrondissement de Lyon, officier de l'état civil délégué, est comparu MrFRADIN de BELABRE, Charles Paulin, sous lieutenant au deuxième régiment des Lanciers, en garnison au même arrondissement, domicilié cours Vitton, n°50, âgé de trente ans, qui nous a présenté un enfant du sexe masculin vivant, auquel il a déclarédonner les prénoms de Louis Charles Marie, né dans son domicile hier à trois heures du soir, de son mariage avec dame Hélène Martha YORK, rentière, âgée de vingt cinq ans. Les dites présentation & déclaration faites en présence des SieursBUISSON Bruno, employé de commerce, domicilié…, âgé de vingt neuf ans, & DOMAS Antoine, mêmes qualités, domicilié même rue, n°5, âgé de trente ans, lesquels & le père ont signé avec nous après lecture, (Ont signé : Ch. de Belabre, Domas, Buisson, ?).
Naissance d’un frèreRené Jacques Olivier FRADIN de BELABRE
30 octobre 1863 (Âge 19 mois)
Naissance d’un frèreGeorges Ernest Rigobert FRADIN de BELABRE
4 février 1871 (Âge 8 ans)
Décès du grand-père paternelCharles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRE
28 décembre 1871 (Âge 9 ans)
Adresse : rue Zélu
_ACT : p
Note :
État-Civil de St-Jean-d'Angély (17) - Décès - 28 décembre 1871 L'an mil huit cent soixante et onze, le vingt huit du mois de décembre, sur les trois heures du soir, pardevant Nous Jérémie FOURESTIER, adjoint & Officier de l'État- civil de la commune de St Jean d'Angély, canton de St Jean d'Angély,département de la Charente-Inférieure, sont comparus M. Alfred AUDOUIN, âgé de trente sept ans, demeurant à Saint Jean d'Angély, profession de Négociant, qui a dit être neveu breton du défunt ; et M. Émile AUDOUIN, âgé de trente un ans,demeurant à Saint Jean d'Angély, profession de Négociant, qui a dit être neveu breton du défunt ; lesquels ont déclaré que M. Charles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELABRE, profession de propriétaire, Chevalier de la Légion d'Honneur, est décédédans cette commune, ce jourd'hui à dix heures du matin, en son domicile rue Zélu, ainsi que nous nous en sommes assuré, âgé de quatre vingt huit ans, né à Civray, dépt de la Vienne, de son vivant époux de Mme Aimée LELONG, demeurant à St Jeand'Angély, fils de feu Jacques Jean Marie FRADIN de BELABRE et de feue Jeanne Marie Louise ALBERT, et ont, les déclarants, avec nous signé le présent acte après qu'il leur en a été fait lecture, (Ont signé : Ém. Audouin, Alf. Audouin, J. Fourestier).
Enterrement d’un grand-père paternelCharles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRE
décembre 1871 (Âge 9 ans)
Note : Sur sa tombe, on pouvait encore lire dans les années 1970 : Ci-git Charles Marie Paulin Amédée Fradin de Belâbre, Chevalier de la Légion d'Honneur, décédé le 28 décembre 1871 dans sa 89ème année, issu en ligne directe d'Ambroise Fradin, Seigneurde Bessé, Maire de St-Jean-d'Angély en 1405.
Décès de la grand-mère paternelleLouise Aimée LELONG de La CROIZARDIÈRE
10 janvier 1876 (Âge 13 ans)
Adresse : rue Zélu
_ACT : p
Note :
État-Civil de St-Jean-d'Angély (17) - Décès - 10 janvier 1876 L'an mil huit cent soixante seize, le onze du mois de janvier, sur les quatre heures du soir, pardevant Nous Pascal BOURCY, Conseiller Mal Ffres, Officier de l'État-civil de la commune de St Jean d'Angély, canton de St Jean d'Angély, départementde la Charente-Inférieure, sont comparus M. Alfred AUDOUIN, âgé de quarante et un ans, demeurant St Jean d'Angély, profession de Négociant, qui a dit être neveu de la défunte ; et M. Émile AUDOUIN, âgé de trente cinq ans, demeurant à St Jeand'Angély, profession de Négociant, qui a dit être neveu de la défunte ; lesquels ont déclaré que Aimée LELONG, profession de propriétaire, est décédé dans cette commune le jour d'hier, dix courant, à huit heures du soir, en son domicile, rueZélu, ainsi que nous nous en sommes assuré, âgée de quatre vingts ans, née au Tabarit, Cne de Coivert, dépt de la Charente-Inférieure, de son vivant Vve de Charles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELABRE, demeurant à Saint Jean d'Angély, fille defeu Ollivier LELONG et de feue Marguerite Madelaine FROMY, et ont, les déclarants, avec nous signé le présent acte après qu'il leur en a été fait lecture, (Ont signé : Alf. Audouin, Ém. Audouin, P. Bourcy).
MariageJanetta Alexandra WESTAfficher cette famille
3 septembre 1889 (Âge 27 ans)

Naissance d’un fils
#1
Vyvian Montague Lys Georges FRADIN de BELABRE
11 juin 1890 (Âge 28 ans)
Naissance d’une fille
#2
Daphné Yseult Marie FRADIN de BELABRE
26 août 1893 (Âge 31 ans)
Naissance d’une fille
#3
Marguerite Héléne Marie FRADIN de BELABRE
23 juillet 1896 (Âge 34 ans)
Décès du pèreCharles Marie Paulin FRADIN de BELLABRE
22 septembre 1901 (Âge 39 ans)
Décès d’une épouseJanetta Alexandra WEST
1903 (Âge 40 ans)
Décès de la mèreEllen Martha YORKE
1918 (Âge 55 ans)

Décès d’un filsVyvian Montague Lys Georges FRADIN de BELABRE
27 avril 1921 (Âge 59 ans)
Mariage d’un enfantWilliam MITTONDaphné Yseult Marie FRADIN de BELABREAfficher cette famille
7 août 1923 (Âge 61 ans)
Décès d’un frèreGeorges Ernest Rigobert FRADIN de BELABRE
2 juillet 1935 (Âge 73 ans)
IMAGE



Décès 1944 (Âge 81 ans)
Naissance
État-Civil de Lyon (69) - Naissances - 13 mars 1862 Le quatorze mars mil huit cent soixante deux, à quatre heures du soir, par devant nous, Jean Marie COMBE, Chevalier de la Légion d'Honneur, adjoint au Maire du troisième arrondissement de Lyon, officier de l'état civil délégué, est comparu MrFRADIN de BELABRE, Charles Paulin, sous lieutenant au deuxième régiment des Lanciers, en garnison au même arrondissement, domicilié cours Vitton, n°50, âgé de trente ans, qui nous a présenté un enfant du sexe masculin vivant, auquel il a déclarédonner les prénoms de Louis Charles Marie, né dans son domicile hier à trois heures du soir, de son mariage avec dame Hélène Martha YORK, rentière, âgée de vingt cinq ans. Les dites présentation & déclaration faites en présence des SieursBUISSON Bruno, employé de commerce, domicilié…, âgé de vingt neuf ans, & DOMAS Antoine, mêmes qualités, domicilié même rue, n°5, âgé de trente ans, lesquels & le père ont signé avec nous après lecture, (Ont signé : Ch. de Belabre, Domas, Buisson, ?).
Note
Après avoir fait un stage au Ministère des Affaires Etrangères en 1882, il embrasse la carrière consulaire. Il est d'abord attaché consulaire à Shangaï (Chine) en 1883, à Londres (Angleterre) en 1886, puis gérant du consulat de Newcastle en 1888. En 1894, il est promu Vice-Consul, d'abord à Palmas des Canaries (Espagne), puis à Sierra-Leone en 1896, à Malte en 1897, à Aden (Yemen) en 1899, à Rhodes de 1901 à 1907, à Douvres (Angleterre) en 1907. Il devient ensuite Consul à Newcastle (Angleterre) de 1913 à 1920, puis à Amsterdam (Hollande) en 1920. Enfin en 1921, il est nommé Consul Général et peu après prend sa retraite sur sa demande. Il reçoit de nombreuses décorations : Chevalier puis Officier dela Légion d'Honneur, Commandeur du Medgidié, Officier de Salomon d'Abyssinie, d'Osmanie, du Nichan-el-Anouar, du Dragon d'Annam, de l'Etoile du Bénin, Officier encore de l'Instruction Publique, Chevalier de l'Ordre Royal du Cambodge, et de l'Ordre Pro-Ecclesiae et Pontificae (Vatican). Quand il est à Aden, il fait une mission en Abyssinie. A Douvres, en 1908, il reçoit le Président Fallières. Banquet, bal, etc... rien ne manque à cette réception qui lui coûte la modeste somme de 200 livres sterling, et dont il n'est jamais remboursé ! Pendant la Grande-Guerre de 1914, étant à Newcastle, il récolte plus d'un million pour la Croix-Rouge Française. Il se retire pour sa retraite à St-Omer ( 62). En 1934, pourtant, très opposé à la politique du gouvernement français, il quitte la France après avoir renvoyé sa Croix d'Officier de la Légion d'Honneur et se retire à Bridport, station balnéaire sur la côte anglaise. D'autre part, il cultive les arts, la peinture et la musique. D'après René Prades, dans un article paru le 10 octobre 1930, dans la revue " Du Vrai et du Beau " : " Louis de Belabre a fait lui- même son éducation artistique. Certes, il se souvient d'avoir connu dans sa jeunesse les peintres Besnard, Lerolle, Jacques et d'autres, amis de son père. Mais il travaille seul, faisant surtout du portrait et u nu, voyageant beaucoup.... Cet artiste acquiert une maîtrise incontestée dans le pastel qu'il manie avec infiniment d'habileté et une fraîcheur de coloris incomparable qui donne à ses oeuvres une réelle séduction. Il réussit particulièrement à rendre la transparence rosée des chairs et les tonalités claires exquisement nuancées ". Il fait paraître divers dessins dans des journaux illustrés. Mais il excelle surtout dans le pastel. Il expose ses oeuvres en Chine, à Constantinople, au Cap-d'Espérance, en France et surtout en Angleterre. Il remporte à Lille (59) en 1929 un grand succès, ainsi qu'à Newcastle en 1930 et au salon des Arts Boulonnais la même année. Il a hérité de son père du fameux Stradivarius acquis par son grand-père Jacques Marie Fradin de Belabre. Il semble que ce violon a été perdu lors d'un naufrage en mer, comme beaucoup de parchemins de la famille Fradin qui étaient en sa possession. Il compose de nombreuses oeuvres musicales qui sont, pour la plupart, éditées : des valses, des gavottes, des fox-trots, etc... Ses oeuvres sont jouées par des orchestres de théâtre, notamment par les fameux orchestres du Trocadéro, de Groot, d'Ammersmith (Londres, Angleterre). C'est, paraît-il, une musique très anglaise. Il remporte malgré tout quelques prix en France, dont un pour une chanson intitulée "Not'Jacqueline", d'après les exploits de Jacqueline Robin, une héroïne de St-Omer (62), et qui passe sur Radio-Paris le 26 octobre 1931. Il est aussi écrivain et publie un petit livre sur la Grande Canarie illustré par lui-même, un livre intitulé " Rhodes of the Knights " avec 188 illustrations, mais aussi des nouvelles et des articles, en français et en anglais. Il écrit ses mémoires, qui ne sont pas publiées. Il réalise aussi un ouvrage très complet sur la famille Fradin, sauf qu'il en a totalement occulté la branche de La Renaudière. Il porte le titre de Baron.
NaissanceActe de naissance de Louis Marie Charles Fradin de Belabre, au 50 cours Vitton, à Lyon (69003) - 13 mars 1862.Acte de naissance de Louis Marie Charles Fradin de Belabre, au 50 cours Vitton, à Lyon (69003) - 13 mars 1862.
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 1 024 × 749 pixels
Taille du fichier : 175 Ko
Type : Photo
IMAGE1867_FradinBelabre_LouisMarieCharles_Saumur.jpg
1867_FradinBelabre_LouisMarieCharles_Saumur.jpg
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 484 × 800 pixels
Taille du fichier : 73 Ko
IMAGE1897_FradinBellabre_Louis_Malte.jpg
1897_FradinBellabre_Louis_Malte.jpg
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 793 × 800 pixels
Taille du fichier : 80 Ko
IMAGE1900_vers_FradinBelabre_LouisMarieCharles.jpg
1900_vers_FradinBelabre_LouisMarieCharles.jpg
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 494 × 800 pixels
Taille du fichier : 80 Ko
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89