Adeline Chérie LELONG de La CROIZARDIÈREAge: 74 years18001874

Name
Adeline Chérie LELONG de La CROIZARDIÈRE
Given names
Adeline Chérie
Surname
LELONG de La CROIZARDIÈRE
Married name
Adeline Chérie Mérigeaud de La Touche
Birth 1800 24 25

Birth of a sisterHenriette Caroline LELONG de La CROIZARDIÈRE
1803 (Age 3 years)

Birth of a sisterAnaïs LELONG de La CROIZARDIÈRE
1807 (Age 7 years)

Death of a sisterAnaïs LELONG de La CROIZARDIÈRE
1811 (Age 11 years)

Birth of a sisterCélina Adèle LELONG de La CROIZARDIÈRE
1812 (Age 12 years)

Marriage of a siblingCharles Marie Paulin Amédée FRADIN de BELLABRELouise Aimée LELONG de La CROIZARDIÈREView this family
September 14, 1814 (Age 14 years)
oncle de l'épouse: René Jean GRANIERwife’s uncleuncle
oncle de l'épouse: François Marie FROMYwife’s uncleuncle
Publication: État-civil de la Mairie de Blanzay-sur-Boutonne (17).
Citation details: Mariages - 1814.
Note:
État-Civil de Blanzay-sur-Boutonne (17) - Mariages - 14 septembre 1814 L'an mil huit cent quatorze, le quatorze du mois de septembre, sur les onze heures du matin, Par devant nous, François GUIBERT, Adjoint du maire de cette Commune, délégué pour remplir les fonctions d'Officier de l'État Civil de la Commune de Blanzay, canton d'Aulnay, département de la Charente Inférieure, sont comparus pour contracter mariage, D'une part, Monsieur Charles Marie Paulin Amédée FRADIN, Écuyer, Propriétaire, domicillié dans la ville de Bordeaux, département de la Gironde, âgé de trente et un ans, ainsi qu'il est constaté par son acte de naissance en date du douze janvier mil sept cent quatre vingt trois, extrait du Registre de la Commune de Civray, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, fils légitime de Monsieur Jacques Jean Marie FRADIN, écuyer, ancien Lieutenant général de la Sénéchaussée siège Royal de Civray, et de Dame Jeanne Marie Louise ALBERT, demeurant ensemble dans la Commune de St Clémentin, ici présents consentants ; D'autre part, Demoiselle Aimée LELONG, âgée de dix neuf ans, ainsi qu'il est constaté par son acte de naissance en date du vingt Germinal, an trois, ou neuf avril mil sept cent quatre vingt quinze, extrait du Registre de la Commune de Coivert, domiciliée à Blanzay, fille légitime de Monsieur Olivier LELONG, maire de cette Commune, et de Dame Marguerite Madelaine FROMY, demeurant ensemble à Blanzay, ici présents consentants au mariage ; Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entr'eux, et dont les publications ont été faites devant la principale porte de notre Maison commune, les quatre et onze du présent mois de septembre mil huit cent quatorze, jour de dimanche, dix heures du matin, et de celle de la ville de Bordeaux, département de la Gironde, les vingt un et vingt huit du mois d'août mil huit cent quatorze, sur l'heure de midi, suivant qu'il est constaté par le Certificat délivré par le Maire de laditte ville de Bordeaux, sous la datte du trente un août mil huit cent quatorze, signé Arnoux fils, duement légalisé par Monsieur le Président du Tribunal Civil de Première instance de l'arrondissement de la ville de Bordeaux, le même jour, signé Barreau. Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition, après avoir donné lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées, et du Chapitre VI du titre du Code Civil, intitulé : du Mariage, avons demandé aux futurs époux s'ils veulent se prendre pour mari et poour femme ; chacun d'eux ayant répondu affirmativement, déclarons au nom de la Loi, que Monsieur Charles Marie Paulin Amédée FRADIN et Demoiselle Aimée LELONG, sont unis par le mariage. De tout quoi nous avons dressé acte, en présence de Monsieur René Jean GRANIER, âgé de quarante quatre ans, propriétaire, demeurant à Chizé, département des Deux Sèvres, oncle de l'épouse par alliance ; de Constant Xavier FRADIN, Avocat à la Cour Royale de Poitiers, y demeurant, âgé de vingt six ans, frerre de l'époux ; de Marie Valentin FRADIN, propriétaire, âgé de vingt six ans, demeurant à Gençay ; et de François Marie FROMY, Négociant, âgé de vingt six ans, demeurant au Tabarit, Commune de Coivert, oncle de l'épouse du côté maternel…
Birth of a sisterJulie Laurence Léonie LELONG de La CROIZARDIÈRE
1815 (Age 15 years)

MarriagePierre Louis MÉRIGEAUD de La TOUCHEView this family
1821 (Age 21 years)
Birth of a daughter
#1
Amélie MÉRIGEAUD de La TOUCHE
1822 (Age 22 years)

Marriage of a siblingHenri Emmanuel “Nestor” PERTHUIS de La SALLEHenriette Caroline LELONG de La CROIZARDIÈREView this family
1822 (Age 22 years)

Birth of a daughter
#2
Marie Madeleine Eudoxie MÉRIGEAUD de La TOUCHE
1824 (Age 24 years)

Birth of a son
#3
Pierre Chéri MÉRIGEAUD de La TOUCHE
1829 (Age 29 years)

Death of a motherMarguerite Madeleine Julie FROMY
after 1835 (Age 35 years)

Death of a husbandPierre Louis MÉRIGEAUD de La TOUCHE
February 11, 1836 (Age 36 years)
Address: 41bis rue de Vaugirard
Burial of a husbandPierre Louis MÉRIGEAUD de La TOUCHE
February 1836 (Age 36 years)
Address: Cimetière Montparnasse
Note: Son corps fut exhumé le 13/02/1841 par le mari de sa fille Marie Eudoxie pour être translaté à Champagne-Mouton et enterré le 15 dans la chapelle construite par Adeline Chérie Lelong de La Croizardière.
Death of a daughterAmélie MÉRIGEAUD de La TOUCHE
October 1836 (Age 36 years)
Burial of a daughterAmélie MÉRIGEAUD de La TOUCHE
October 1836 (Age 36 years)
Address: Maison de la Légion d'Honneur
Note: Son corps fut exhumé le 13/02/1841 par le mari de sa soeur Marie Eudoxie pour être translaté à Champagne-Mouton et enterré le 15 dans la chapelle construite par Adeline Chérie Lelong de La Croizardière, sa mère.
Death of a fatherOlivier Jean Philippe LELONG de La CROIZARDIÈRE
1837 (Age 37 years)

Death of a sisterCélina Adèle LELONG de La CROIZARDIÈRE
1838 (Age 38 years)

Marriage of a childPhilippe Ambroise REMPNOULX du VIGNAUDMarie Madeleine Eudoxie MÉRIGEAUD de La TOUCHEView this family
1840 (Age 40 years)

Death of a sisterJulie Laurence Léonie LELONG de La CROIZARDIÈRE
1843 (Age 43 years)

Death of a sonPierre Chéri MÉRIGEAUD de La TOUCHE
1851 (Age 51 years)

Death 1874 (Age 74 years)

Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: May 12, 1794Coivert, Charente-Maritime, Nouvelle-Aquitaine, France
11 months
elder sister
6 years
herself
4 years
younger sister
5 years
younger sister
6 years
younger sister
4 years
younger sister
Family with Pierre Louis MÉRIGEAUD de La TOUCHE - View this family
husband
herself
Marriage: 1821Blanzay-sur-Boutonne, Charente-Maritime, Nouvelle-Aquitaine, France
2 years
daughter
3 years
daughter
6 years
son

SourceDOC_VIGNAUD_SOUVENIRS
Publication: Souvenirs d'André Rempnoulx du Vignaud, 1848-1923.
Note
Adeline Chérie LELONG de La CROIZARDIÈRE est qualifiée 'Demoiselle'. Elle est marraine de la cloche de l'église de Champagne-Mouton. "Née en 1800, elle était le troisième enfant, et la troisième fille de ses parents, et… la troisième déception de son grand-père (paternel) qui ne rêvait qu'un petit-fils, et, à bout de patience, l'emporta à cheval à son logis de Montazay près Civray, l'y mit en nourrice et l'éleva ensuite à sa guise, en garçon, c'est-à-dire fort mal : lui apprenant à monter et conduire des chevaux, tirer au pistolet et pour le surplus à faire toutes ses volontés.... Le Concordat de 1801-1802 fit un peu long feu sans doute dans ce coin de Poitou, car elle ne fut baptisée qu'à sept ans. Mais en arrivant à l'église, elle fit sa révérence au curé, lui débita un compliment et lui offrit des fleurs ; son éducation ne l'inclinait pas à la timidité. On l'adorait du reste dans le village de Montazay, et le dimanche, au départ pour la messe, quand, jetant un coup d'œil autour d'elle sur la place, elle disait de sa petite voix brève : « Qui me porte aujourdhui ? » Toujours deux épaules étaient prêtes à lui servir de monture jusqu'à l'église de Savigné, la paroisse à près d'une demi-lieue... ..." "Quelques années au couvent des Dames de Chavagnes, à Charroux, corrigèrent plus tard ce que cette éducation avait eu d'un peu trop garçonnière, il lui en resta beaucoup de volonté, d'intelligence et de bonté, une complète indépendance de caractère, du sens pratique et un rare don de commandement, qualités qui lui furent plus tard fort utiles..." Sa "main avait été fort recherchée. On disait même, la veille du [de son] mariage, qu'un soupirant éconduit, M. T… ( de Poitiers ) avait été vu dans les environs, et, pendant la cérémonie, le bruit de quelques chaises renversées ayant causé un peu de désordre à la porte de l'église, mon grand-père se retourna brusquement en portant la main à sa poche, d'où l'on vit, paraît-il, sortir à moitié la crosse d'un pistolet... Ma grand-mère apportait dans la maison : Montazay, La Baronière (domaine et moulin), La Cauvellerie et les Bois des Dames. ..." La mort de son mari, "laissant ma grand mère veuve à 36 ans avec deux enfants (ma mère douze ans et mon oncle 7 ans), des comptes en bourse à liquider et de grandes propriétés assez en désordre par suite de son éloignement. Elle nous racontait qu'au lendemain de son veuvage, bourrelée par le souvenir de quelque mauvaise opération de bourse qui avait chagriné mon grand-père, elle avait, dans un moment d'humeur, jeté au feu sans même les regarder, un ou deux paquets de titres qui lui étaient tombés sous la main : « Mes pauvres enfants, disait- elle en souriant, je vous ai peut-être ce jour-là brûlé une fortune. » Elle n'ajoutait pas que, par son intelligence, son activité, la remise en état des propriétés, et leur bonne gestion, elle nous en avait reconstitué une autre sans doute plus réelle..." "Quand ma grand mère allait en 1837 de Champagne[Mouton] à Blanzay, remplacer ses sœurs auprès de leur mère malade, c'était à cheval qu'elle faisait la route, suivie d'un domestique également monté et vingt pas derrière : 75 km. avec une halte d'une heure au milieu." (Souvenirs de André Rempnoulx du Vignaud, 1848-1923).
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89