Charles Casimir d'IZARN de FRAISSINET de VALADYÂge : 78 ans17851863

Nom
Charles Casimir d'IZARN de FRAISSINET de VALADY
Naissance 1785

Décès 14 juin 1863 (Âge 78 ans)
Adresse : La Mothe
Note :
État-Civil de Banassac (48) - Décès - 14 juin 1863 (Extrait des registres paroissiaux de Banassac, aux archives du diocèse de Mende) Sépulture de Monsieur le Comte de FRAISSINET, décédé à la Mothe. L'an mil huit cent soixante trois, le quinzième jour du mois de juin, Monsieur le Comte de FRAISSINET, décédé le quatorze à une heure du matin, de la paroisse de Saint Saturnin, aété transporté de l'église de Banassac en celle de Saint Saturnin, le convoi funèbre étant conduit par le vicaire de Banassac soussigné...
Sépulture 15 juin 1863 (1 jour après le décès)
Note :
État-Civil de St-Saturnin-de-Tartaronne (48) - Décès - 14 juin 1863 (Extrait des registres paroissiaux de St-Saturnin-de-Tartaronne, aux archives du diocèse de Mende) L'an mil huit cent soixante trois, et le quinze juin, le corps de Monsieur Charles Casimir d'IZARN, Comte de FRAISSINET, âgé de soixante dix huit ans, décédé le treize juin, a été apporté de la paroisse de Banassac, présenté par Monsieur leVicomte d'IZARN de FRAISSINET, propriétaire, domicilié à Rodez, Aveyron, et enterré au cimetière de la paroisse, en présence de...
Décès
État-Civil de Banassac (48) - Décès - 14 juin 1863 (Extrait des registres paroissiaux de Banassac, aux archives du diocèse de Mende) Sépulture de Monsieur le Comte de FRAISSINET, décédé à la Mothe. L'an mil huit cent soixante trois, le quinzième jour du mois de juin, Monsieur le Comte de FRAISSINET, décédé le quatorze à une heure du matin, de la paroisse de Saint Saturnin, aété transporté de l'église de Banassac en celle de Saint Saturnin, le convoi funèbre étant conduit par le vicaire de Banassac soussigné...
Sépulture
État-Civil de St-Saturnin-de-Tartaronne (48) - Décès - 14 juin 1863 (Extrait des registres paroissiaux de St-Saturnin-de-Tartaronne, aux archives du diocèse de Mende) L'an mil huit cent soixante trois, et le quinze juin, le corps de Monsieur Charles Casimir d'IZARN, Comte de FRAISSINET, âgé de soixante dix huit ans, décédé le treize juin, a été apporté de la paroisse de Banassac, présenté par Monsieur leVicomte d'IZARN de FRAISSINET, propriétaire, domicilié à Rodez, Aveyron, et enterré au cimetière de la paroisse, en présence de...
Note
Il porte le titre de Comte de Fraissinet et réside au château de St-Saturnin-de-Tartaronne (48). Il est le dernier des châtelains de St-Saturnin-de-Tartaronne : "C'était un grand vieillard à barbe blanche dont la conduite bizarre était un sujet d'étonnement pour tout le monde. Il vivait seul comme un simple gueux. Il employait son existence chagrine à couvrir les murs de son manoir d'inscriptions mystérieuses ou de dessins allégoriques, comme celle qu'on lisait au linteau d'une fenêtre : 'Voyez ce grand château est un grand tombeau'. Il couchait sur un lit de cordes, recouvert d'un linceul et annotait les livres de sa bibliothèque d'inscriptions macabres écrites avec le sang. On le voyait vêtu de deuil, traîner sur la montagne, un sac rempli de pierres. Il le vidait au sommet et redescendait pour le charger encore, ou bien il s'enfermait dans le cimetière et poussait des gémissements qui effrayèrent plus d'une fois le voyageur attardé. Nul ne connut le secret d'une vie si pénitente." (par Mgr Foulquier, évêque de Mende). On dit dans le village que sa femme, morte d'un accident de chasse, avait peut-être été tuée par son mari... On dit aussi que lui-même serait mort au relais de Poste, maintenant hôtel Menestrel, et non pas à la Mothe. Le 26 août 1815 : Devant Me Badarous, notaire à Banassac (48), Charles Casimir de Fraissinet est dit propriétaire du château de Sallèles, situé sur la commune de Banassac et passe un accord avec Pierre Paul Bonneterre, curé de St-Saturnin-de-Tartaronne. Cet acte porte la mention d'un don fait devant feu Me Quarante, notaire, par Louis de Loubeyrac, écuyer et seigneur de Muret, et par Marthe de Soulasges, mariés, habitant en leur château de St-Saturnin, auteurs dudit Sieur de Fraissinet. Ils établissent une rente annuelle et perpétuelle de 10 francs argent et de 6 kgs d'huile de noix à la paroisse de St-Saturnin, à charge de M. le curé de chanter complies annuellement et à perpétuité la veille des 4 festes de l'année. Charles Casimir avait fait construire en face du village de Rocaison (sur St-Saturnin-de-Tartaronne) sur un terrain appelé Fomon-de-Vals et qui ne lui appartenait pas, une petite maison et un oratoire où il avait coutume de se retirer pour aller prier. Il y a à la bibliothèque du grand séminaire de Mende (en 1981) des manuscrits de Charles Casimir dans lesquels il donne ses volontés pour ses obsèques : messe chantée, de telle et telle façon très précisément. Dans les marges, il a fait des dessins et des inscriptions morbides (genre tête de mort...). Le château de St-Saturnin quitte la famille d'Izarn de la façon suivante : L'an 1856, le 23 février, le Comte de Fraissinet vend devant Badaroux, notaire à la Canourgue, à Jean Marc Fages, la tour carrée, la cuisine ancienne, une petite basse-cour et une partie du jardin du château, pour la somme de 1300 francs. Le 7 février 1862 : Charles Casimir vend devant Me Lucien Badarous, notaire à la Canourgue (48), à Jean Marc Fages, cultivateur de St-Saturnin, différents terrains et bâtiments (qui complètent les ventes déjà faites précédemment) : Une partie de jardin, une partie de basse-cour, une aire à battre le blé, une écurie avec grange, un petit bout de terre et un droit de passage... Le 24 juillet 1863 : La belle-sœur de Charles Casimir, Comtesse de Valady née de Gruze, dans une lettre à Mgr Foulquier lui demande "qu'on veuille bien enlever les inscriptions sur les portes et les murs" [sans doute les inscriptions qu'il y avait faites avec du sang...]. "Il règne dans les pièces d'habitation une grande puanteur, une saleté révoltante, un désordre complet". D'après d'autres lettres des curés de Banassac et de St-Saturnin, les neveux de Charles Casimir seraient prêts à reprendre le château que leur offrait à ce moment Mgr Foulquier. Le 18 novembre 1868 : Jean Marc Fages vend devant Me Badaroux, notaire à la Canourgue, à Mgr Foulquier tout ce qu'il a acquis de M. le Comte de Fraissinet pour la somme de 3000 francs. Le 19 mars 1869 : Devant Louis François Émile Barbot, notaire à Mende, a comparu Mgr Jean Antoine Marie Foulquier, évêque de Mende, qui fait don à l'évêché de Mende du château de St-Saturnin-de-Tartaronne, en très mauvais état, des cours et jardins. Le tout provenant de la succession de M. le Comte Charles Casimir de Fraissinet aîné, suivant le testament olographe du 6 août 1852 devant Me Badaroux, notaire à la Canourgue et en vertu d'une ordonnance du Président du Tribunal de Marvejols du 15 juillet 1863, et le surplus l'ayant acquis de Jean Marc Fages, cultivateur, par acte devant Me Badaroux, le 18 novembre 1868. Mgr Foulquier, originaire de Valady, dans l'Aveyron, était peut-être apparenté à Charles Casimir. Le 10 avril 1874 : Le Président de la République décrète l'acceptation du don fait par Jean Antoine Marie Foulquier à l'évêché de Mende du château de St-Saturnin-de-Tartaronne, suivant l'acte notarié du 19 mars 1869, estimé à 10000 francs. En 1879, Me Privat, notaire à la Canourgue, fait une estimation du château. Seuls les murs et la charpente sont en état. Les planchers et les portes sont perdus ; c'est triste à voir". Le 7 août 1905 : Le Préfet demande la mise à disposition du produit de la vente du château (pour 1040 francs et qui a eu lieu le 3 mars 1905) pour la réparation du portail de la cathédrale de Mende. En 1981, le château (qui à été classé monument historique en 1942, puis site classé avec ses abords en 1962) appartient à un chauffeur de taxi de Mende qui y travaille seul. Malgré son énergie, le manoir continue à s'effondrer petit à petit.
SépultureTombe de Charles Casimir d'Izarn de Fraissinet de Valady à Saint-Saturnin-de-Tartaronne (48) (Guillaume de Bellabre - 1987).Tombe de Charles Casimir d'Izarn de Fraissinet de Valady à Saint-Saturnin-de-Tartaronne (48) (Guillaume de Bellabre - 1987).
Format : image/jpeg
Dimensions de l’image : 510 × 800 pixels
Taille du fichier : 88 Ko
Type : Photo
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89