Claude de La BONNINIÈRE des CHASTELLIERS + Anne du BOIS de COURCERIERS

9 enfants

Parents Grands-parents

Informations sur la famille
Contrat de mariage 10 juillet 1669
frère de l'épouse : André du BOIS des BORDEAUXbeau-frèrefrère
soeur de l'épouse : Renée du BOISbelle-sœursœur
soeur de l'épouse : Marie du BOISbelle-sœursœur
_ACT : c
Note :
Saint-Thomas-de-Courceriers (53) - Jacques Vincent Not. - Contrat de Mariage - 10 juillet 1669 (L'original est composé de deux parchemins, sceau plaqué de la seigneurie du Gué de Maulny, 1623, Archives de la famille de Beaumont). Le dixiesme jour de juillet aprèsl'an mil six cent soixante et neuf, par devant nous, Jacques Vincent, notaire royal au pays et comté du Mayne, réservé par Sa Majesté en la résidence de Sainct Thomas de Courceriers, furent présents en leurspersonnes chacuns, de messire Claude de La BONNINIÈRE, chevalier, seigneur du Fresne Savary et autres lieux, fils aisné et principal héritier de messire Anne de La BONNINIÈRE, chevalier, seigneur des Chasteliers et des chastelenies duFresne-Savary et de Rortres, et de dame Catherine ODARD, son espouze, assisté dudict seigneur des Chasteliers et, de ladicte dame Odard, ses père et mère. Ledict seigneur Claude de La BONNINIÈRE demeurant avec ledict seigneur et dame desChasteliers, ses père et mère, en leur maison seigneurialle des Chasteliers, paroisse de Beaumont la Ronse en Touraine, d'une part. Et damoiselle Anne du BOIS, fille de deffunct messire Guillaume du BOIS, vivant chevalier, seigneur des Bordeaux,des terres et chastelenies de Longué, Lavalle Plessis, le Chasteau, Courceriers, Izé et, autres terres, et de dame Nicole du PLESSIS à présent sa veufue, assistée de ladicte dame sa mère, et par l'advis de messire André du BOIS, chevalier,seigneur des Bordeaux, Courceriers et autres terres, conseiller du Roy en son Grand Conseil, et de dame Marie de LAPORTE, sa femme, et de messire René de COUTERNE, chevalier, seigr de la Bare du Horp, dit Bois de Maquillé, et dame Anne deMOULINS, femme dudict seigneur de la Bare du Horp, lequel seigneur de la Bare du Horp est cousin de lade damoiselle Anne du BOS, qui ont signé les articles du mariage aresté le vingt huictiesme may dernier. Et encore assistés de messire CharlesGALOIS LABÉ, chevalier, seigneur de Champaignettes, y demeurant, mary de dame Renée du BOIS, sœur de ladicte demoiselle Anne du BOIS ; et de messire Pierre de CAREY, chevalier, seigneur de Bellemare et autres terres, mary de dame Mary du BOIS,sœur de lad. damoiselle Anne du BOIS ; lade damoiselle, demeurant avec lad. dame sa mère, au chasteau de Courceriers, dicte paroisse de St Thomas de Courceriers, d'autre part. Lesquelles partyes deuement submises au pouvoir de lad. Cour ont faict le traicté de mariage qui ensuit. C'est asçavoir que led. seigr Claude de La BONNINIÈRE et ladicte damoiselle Anne du BOIS, par le consentement de leursdicts père et mère et des dessusdicts, se sont promis espouzer l'un l'autre,l'unziesme jour du présent mois qui est demain, en face de notre Mère Ste Église catholique, apostolique et romaine. En considération duquel mariage lesd. seigneur et dame des Chasteliers marient ledict seigr leur fils comme leur fils aisné etprincipal héritier, promettent et s'obligent luy conserver tous les droicts qui apartiennent à un fils aisné noble, suivant les coustumes des lieux où leurs biens sont situés, sans pouvoir doresnavant aliéner ou hypotéquer leurs biens aupréjudice dud. seigneur leur fils aisné. Et pour luy donner moyen de subsister en atendant leurs successions advenir, ont donné audict seigr leur fils, les terres, fiefs et seigneuries du Fresne-Savary et de Rortres, avec les bois tant taillisque de haulte fustaye, et tout ainsy que lesdictes terres se poursuivent et comportent, et sont situées et s'estendent ès paroisses de Beaumont la Chartre, Rortres, Chemillé et autres lieux, soit en Touraine, Vendommois ou autres provinces,avec toutes les dépendances d'ice lles et acquests y annexés par lesd. seigr et dame des Chasteliers, e t les bestiaux et semences qui sont sur lesdictes terres, dont lesd, futurs pouront disposer, ensemble des fruicts et levées desdictesterres, à commencer du vingt huictiesme may dernier, que les articles ont esté arrêtés. Et en outre, lesdicts seigr et dame des Chasteliers ont donné aud. seigr leur fils, la somme de quatorze mil livres en principal à eux deüe par messireJacques Le CLERC, chevalier marquis de Juigné, et dame Henriette de MASCOU, son espouze, par contract de constitution passé par Le Vacher et Gobelin, notaires royaux à Tours, l'unziesme apvril mil six cent soixante six, avec trois annéesd'arrérages de sept cent livres par chacun an, escheüe du mois d'apvril dernier, et le courant de lad. rente. Et ont promis mettre toutesfois et quantes, la grosse du contrat entre les mains dud. futur, pour se faire obéyr de lad. rente ; pluscent livres de rente à prendre sur le sr chevalier de Broc chargé de le payer, et l'acquict de la dame de la Roche du Pont, débitrice originaire de lad. rente, avec une année d'arérage d'icelle, escheüe du mois de janvier dernier, et le cour antde lad. rente ; lesquels contracts et rentes lesd. seigr et dame des Chasteliers promettent solidairement garantir, faire procéder et valoir, et d'acquiter ledict seignr leur fils de toutes debtes créés jusques au jour de la bénédictionnuptialle. Promettent aussy lesd. seigr et dame des Chasteliers nourir lesd. futurs espoux dans leur maison, avec leur train, tant et si long temps qu'iceux futurs espoux le souhaiteront, sans en prendre aucune pension, et, ont recogneu queMonsr leur fils n'a aucuns meubles que deux chevaux. Et en l'égard de lad. damoiselle du BOIS, led. seigr futur espoux la prendra avec tous ses droicts tant mobiliers qu'immobiliers ; accordé que tous les biens desdicts futurs, de quelquenature qu'ils soient, leur tiendront nature de propre tant pour eux que pour ceux de leur estoc et ligne. Ce faisant, ils reprendront tout ce que lad. future espouze se trouvera avoir aporté à lad. communauté, franchement et quitement, àl'exemption de toutes debtes. Les partyes entreront en communauté de biens, le jour de la bénédiction nuptialle, de tous biens qu'ils auront ou pouront acquérir cy après, et ce nonobstant toutes coustumes contraires auxquelles les partyes ontdérogé. A laquelle communauté lad. future et ses enfants pouront renoncer toutesfois et quantes, quoy faisant ils reprendront la somme de deux mil livres à laquelle les meubles de lad. damoiselle ont esté estimés, et seront lad. damoiselle etles siens, de son costé et ligne, acquittés de toutes debtes, quand mesme elle s'y seroit obligée personnellement, et ce par hypotèque de ce jour. Au cas d'aliénation des propres des futurs, ou rembourse ment de leurs contracts, ils serontremplacés sur les biens de la communauté s'ils suffisent ; et au cas qu'ils ne soient suffisants, la future en sera remplacés sur les propres du futur espoux. Au cas de prédéceds dud. futur espoux, lad. future aura pour son habitation la maisonet jardins du Fresne, avec son douaire sur les terres et fiefs de proche en proche de lad. maison et autres lieux donnez jusques à la concurrence du tiers, dont les fruicts couront, et en sera obéy du jour dud. déceds, sans sommation ny demandejudiciaire. Et après le déceds desd. père et mère dud. seigr futur espoux, aura son douaire coustumier jusques à la concurrence du tiers de tous les biens que po uvoit avoir et prétendre led. seigr futur espoux par le déceds de se sd. père etmère, avec une chambre et une antichambre garnye et meublée selon sa condition, à son choix, avec ses habits, bagues et joyaux. Aura en outre, ses habits de düeil pour elle et pour son train, av ec un carosse et chevaux selon sa condition.Lad. dame, mère de la fu ture espouse, a recogneu qu'elle l'a payés jusques à ce jour, des pensions dont elles estoient convenües ensemble prendre d'elle pour sa nouriture du depuis le jour du déceds de feu Monsr son père, dont elle tientquitte lad. future espouze. Ce que dessus a esté respectifvement stipulé et accordé entre lesd. partyes dont, lecture faicte, les avons jugées, de leur consentement, par le jugement et condamnation de nostred. cour. Faict et passé aud. chasteau de Courceriers, dicteparoisse de St Thomas de Courceriers, en présence de vénérables et discrets maistres Jacques Le Mestivier, prebstre, curé dud. St Thomas, y demeurant, et Me Pierre Chapron, prebstre, vicaire en l'église de St Martin d'Évron, y demeurant,tesmoings à ce requis et appellés ; plus, présence de messire René de HAVARD, seigr de Scevauts, demeurant au lieu de Lorière, paroisse de Doüillet. Lesquels Claude de la Bonninière, Anne du Bois, Anne de la Bonninière, Catherine Odard, N. duPlessysCharles Galois-Labé de Bellemare Carey, M. du Bois, J. Le Mes tivier, P. Chapron, René de Havard, tesmoings, Élisabeth Girault, ont signé, avec nous notaire, en la minute des présentes. J. VINCENT.
Mariage 11 juillet 1669
_ACT : c
Note :
État-Civil de Saint-Thomas-de-Courceriers (53) - Mariages - 11 juillet 1669 L'onsiesme jour de juillet 1669, messire Claude de La BONNINIÈRE, chevalier, signeur du Fresne, âgé de vingt et six ans, fils de messire Anne de La BONNINIÈRE, chevalier des Chateliers, et de dame Catherine ODAR, ses père et mère, paroisse deBea[u]mont de la Ronse, en Touraine, espousa, en face do nostre mère Ste Église, à St Thomas de Courceriers, dame Anne du BOIS, agée de vingt ans passés, fille de ffunct messire Guillaume du BOYS, chevalier, signeur des Bordeaux, et de dameNicolle du PLESSIS-CHASTILLON, ses père et mère, et ce en leurs présensses et assistanses, et de messire Pierre de CARRÉ, chevalier, signeur de Bellemare, et de messire Charle GALOIS LABÉ, chevalier, signeur de Champaignette. Glose : agée devingt ans passés, en présense de nous, Jacques LEMÉTIVIER, prêtre, curé du dit Courceriers. (Ont signé : Claude de La Bonninière, A. du Bois, Duplessis Chastillon , Anne de La Bonninière, Catherine Odar, de Bellemare Carré, Charles Gallois Labbé de Champagnette, M. du Bois).
Note
Ils ont eu encore deux jumeaux, morts-nés en 1681
Dernière modification 8 avril 201808:37:11

par : Christophe de Bellabre
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89