Georges Christophe COMBE + Marie Anne Antoinette BOUQUET

2 enfants

Parents Grands-parents

Informations sur la famille
Contrat de mariage 17 février 1784
père de l'époux : Louis André COMBEpèrebeau-père
mère de l'époux : Marie ANDRÉmèrebelle-mère
père de l'épouse : Jean Guillaume BOUQUETbeau-pèrepère
mère de l'épouse : Antoinette CHABANETTYbelle-mèremère
premier mari de l'épouse : Marc DUMASépouse → marimari
fille de l'épouse : N. DUMASbelle-fillefille
_ACT : p
Source : 22/05/1823
Note :
Nîmes (30) Me Pierre Boissier, Not. - Contrat de Mariage - 17 février 1784 (Archives Départementales du Gard - Côte II E 37- 351). L'an mil sept cent quatre vingt quatre et le dix septième jour du mois de février avant midy, pardevant nous notaire Royal de la ville de Nismes, en présence des témoins ci après nommés, ont été présent Sieur Georges Christophe COMBES, négotiantde la ville de Montpellier, fils naturel et légitime de Sr Louis COMBES, Bourgeois de la dite ville, et défunte Dame Marie Antoinette de BRUN, d'une part, et Dame Marie Anne BOUQUET, veuve du Sieur Marc DUMAS, habitante de la ville de Beaucaire, fille naturelle et légitime de feu Sr Guillaume BOUQUET, négotiant, et de dame Antoinette CHABANETY, habitante de la ville de Lunel, d'autre part, procédant les dites parties à la passation du présent contrat de mariage, savoir laditeDame Marie Anne BOUQUET, en la présence et du consentement de la ditte Dame CHABANETY, sa mère, et ledit Sr COMBES, du consentement dudit Sr Louis COMBES, son père, donné par Mr Étienne Séverin COMPAN, avocat, en qualité de son procureur fondépar acte originellement expédié Me PÉRIDIER et son confrère, notaires à Montpellier, en datte du quatorze de ce mois, qui a été remis à nous notaire pour garder en liasse, ont promis de prendre en vray et légitime mariage, se faire bénir en facede la Sainte Église Catholique, apostolique Romaine, après que les bans y auront été publiés, à peine de tous dépens, dommages et intérêts contre le refusant, et pour la supportation des charges du présent mariage, ladite Dame Marie Anne BOUQUETs'est constituée envers ledit Sr COMBES, son futur époux, 1°. La somme de cinq mille trois cents cinq livres qu'il lui est due par la Dame DUMAS, épouse du Sr GOUBIER, de la ville de Beaucaire, 2°. La somme de cinq mille quatre cents cinquantequatre livres, huit sols, à prendre sur celles qui sont dus à la dite Dame Marie Anne BOUQUET par la dite Dame DUMAS, sa fille, suivant la cloture du compte tutélaire rendu par ladite Dame faite par MM. les officiers de Beaucaire le septième ducourant mois de février. Les autres sommes dues par ladite cloture & provenant de l'augment gagné par ladite Dame Marie Anne BOUQUET, à cause du prédécès du Sr DUMAS, son premier mari, et de la légitime à elle advenue par le décès de MarcAntoinre DUMAS, son fils, étant réservé à ladite Dame pour en jouir et disposer comme biens libres et paraphernaux, 3°. Comme aussi ladite Dame Marie Anne BOUQUET se constitue envers ledit Sr COMBE, son futur époux, la somme de six mille sixcents livres qui luy étoit due par ladite Dame CHABANETY, veuve BOUQUET, sa mère, du legs à elle fait par le Sr BOUQUET, son oncle, provenant de ladite somme de capital et d'intérêts, laquelle susdite somme de six mille six cents livres ledit SrCOMBES fiancé déclare les avoir tous présentement remis en espèces de cours de ladite De BOUQUET, au veu de nous notaire et témoins, dont quittance. 4°. La somme de quatre cents livres pour la valeur d'une pièce terre olivette dans le terrois deBeaucaire, acquise par ladite Dame DUMAS. 5°. La somme de deux mille livres à laquelle ont été estimés les meubles, linges et effets appartenant à ladite Dame BOUQUET, les ayant acquis de ses deniers et pendant son veuvage, dont ledit Sr COMBESprendra possession dès le moment de la célébration du présent mariage, et qu'il tient pour reçûs. Renomant à l'exception contraire, ladite Dame constituant ledit Sr COMBES futur époux pour recevoir les susdites sommes revenant à celle de dixmille sept cent cinquante neuf livres huit sols, indépendamment de deux mille livres pour le montant des meubles et effets ci dessus énoncés et des quatre cent livres pour la valeur de la vigne, en faire des quittances et décharges valables à lacharge par lui de les reconnoître en faveur de ladite Dame BOUQUET, future épouse, à mesure qu'il en fera le recouvrement, et encore ladite Dame BOUQUET, fiancée, s'est constituée la somme de deux mille livres pour le coffre habits, bagues etjoyaux qu'elle a devers elle et que le fiancé tient pour reçû renonçant à l'exception contraire ; en fin, ladite Dame BOUQUET se constitue la somme de cinq mille deux cent quarante une livres à laquelle a été réglée la portion la concernant desprofits faits dans le commerce en société entre ladite Dame BOUQUET, ledit Sr COMBES, BARDOU et Compagnie, laquelle somme ledit COMBES a reconnue en faveur de ladite Dame BOUQUET comme l'ayant déjà reçue. Et pour augment total, ledit SieurCOMBES a donné à ladite Dame BOUQUET, sa future épouse, la somme de trois mille livres, et ladite Dame BOUQUET a donné pour contre augment audit Sieur COMBES, son futur époux, la somme de quinze cents livres, lesdits augments et contre augmenspayable à l'époux du survivant dans l'année du décès du prémourant ; et dans l'exécution de ce dessus, lesdittes parties ont soumis et obligé leurs biens aux rigueurs des Conventions Royaux de cette ville, déclarant les fiancés que la totalitéde leurs biens joints ensemble sont la valeur de trente mille livres, fait et récitté audit Nîmes dans le cabinet de M. Mre Alexandre Louis Joseph DIDIER, avocat en parlement, lui présent et Mr Pierre de BLACHE de SOUBEYRAC, ancien Gendarme duRoy, habitant de Nîmes, signés avec parties et nous Pierre BOISSIER, notaire de Nismes soussigné, (Ont signé : Georges Combe, veuve Dumas, veuve Bouquet, Deydier, Bouquet de Deydier, Compan, de Blache de Soubeyrac, Faure, Boissier Notaire).
Mariage 1784

Source:
17/02/1784
Note
#Générale# Au moment de leur mariage, leurs biens mis ensemble atteignent la som me de 30.000 livres.
Dernière modification 6 mars 201810:18:33

par : Christophe de Bellabre
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89