Jacques Jean FRADIN de La CANTINOLIÈREÂge : 66 ans15641630

Nom
Jacques Jean FRADIN de La CANTINOLIÈRE
Naissance vers 1564 33

Décès du pèreLaurent FRADIN de La CANTINOLIÈRE
vers 1584 (Âge 20 ans)

MariageMarie CROZÉ de La ROCHEAfficher cette famille
juin 1596 (Âge 32 ans)

Note : On trouve également la date du 24 juin 1604.
MariageLouise DANIAU de La RENAUDIÈREAfficher cette famille
17 mai 1609 (Âge 45 ans)

Note : On trouve aussi la date du 24 juillet 1614.
Mariage d’un enfantPaul FRADIN de La ROCHEJeanne GAUVINAfficher cette famille
28 août 1619 (Âge 55 ans)

Mariage d’un enfantJacques FRADIN de La CANTINOLIÈREFrançoise TAHOURDINAfficher cette famille
vers 1620 (Âge 56 ans)

Mariage d’un enfantAndré FRICARDJeanne FRADIN de La CANTINOLIÈREAfficher cette famille
vers 1622 (Âge 58 ans)

Mariage d’un enfantJacques FRADIN de La CANTINOLIÈREFrançoise SANSAULTAfficher cette famille
après 1622 (Âge 58 ans)

Profession
Magistrat

Décès vers 1630 (Âge 66 ans)

Mariage
On trouve également la date du 24 juin 1604.
Mariage
On trouve aussi la date du 24 juillet 1614.
Note
#Générale# Écuyer, il est Seigneur de la Cantinolière, la Roche-d'Orillac (à St-G audent - 86) et la Vigerie. Il est le premier membre de la famille à v enir habiter Civray (86), petite ville située au bord de la Charente, à 47 km de Poitiers(86). D'après un voyageur de la fin du 17è siècle , " Civray était une vilaine ville, appartenant à Monsieur le Duc d'A njou qui la gagna au jeu ; la Charente l'arrose; il y a deux ou trois meschants ponts pour la passer... c'était une villequi ne méritait pa s le nom de bourg ." Jacques Jean Fradin abjure très certainement le catholicisme pour embrasser le Calvinisme, comme la plupart des gens d u Poitou, qui est pendant près de 70 ans la citadelle du calvinisme f rançais. Jean Calvin lui-même est venu dans unegrotte près de Ligugé (86), attirant une foule de prosélytes. Il vient aussi précher à Civra y où il recrute principalement dans la bourgeoisie et la noblesse. A deux reprises, la ville de Civray est prise par les troupes huguenote s et mise à sac, surtout en 1574. Un temple est érigé en 1612 (à la pl ace de l'église Sainte-Madeleine). Comme son père, Jacques Jean Fradi n est inscrit comme Avocat auParlement de Bordeaux (33) et est, à sa demande, Juge-Sénéchal de la Châtellenie de Boisseguin (à Lizant, 86) . La paroisse de St-Clémentin (à Civray) relève féodalement de la Chât ellenie de Boisseguin et Jacques Fradin y vient tenir sesaudiences au Puits-Carré, dans la maison d'un marchand nommé Dauphin Morin. Il es t nommé Conseiller Ordinaire du Prince Henri II de Condé, le favori d' Henri IV. Ses lettres de provisions, données par ce prince à Moulins (03), sont datéesdu 10 mai 1625. Au fief de la Cantinolière qui lui v ient de son père, Jacques Fradin ajoute ceux de la Roche-d'Orillac et de la Vigerie. Il acquiert la Roche-d'Orillac lors du démembrement de la Chastellenie de Boisseguin par la mort deLouise Jay, dernière des cendante de cette famille. Ce fief est tenu à foi et hommage du Comte de Civray. Au centre du domaine se trouve le château, sans doute du 1 5è siècle, qui est constitué d'un logis flanqué de deux tours rondes, dontune est démolie au 19è siècle. Celle qui reste (classée monument historique) est percée d'une porte ogivale défendue par un moucharabi s et renferme un escalier. C'est actuellement (1955) une ferme depuis 1865. La Vigerie est acquise vers1607 de Monsieur Villedon de la Che valerière de Gournay et fait partie de la Seigneurie de Boisseguin. J acques Jean Fradin meurt après le 10 mai 1625.
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89