Joseph François Bonabes JÉGOU du LAZÂge : 78 ans17831861

Nom
Joseph François Bonabes JÉGOU du LAZ
Baptême religieux 8 avril 1783 (Âge )
Note: Registres paroissiaux de Mellionnec (22). Baptême du 8 avril 1784 : L'an de grâce mil sept cen…
Naissance 18 avril 1783 56 36
Adresse : Château de Trégarantec
Naissance d’une sœurMarie Jeanne Suzanne JÉGOU du LAZ
vers 1785 (Âge 20 mois)
Adresse : Château de Trégarantec
Naissance d’un frèreHypolite François Charles JÉGOU du LAZ
26 novembre 1786 (Âge 3 ans)
Adresse : Château de Trégarantec
Note : D'après son acte de baptême et celui de son décès.
Naissance d’un frèreEugène François JÉGOU du LAZ
4 octobre 1788 (Âge 5 ans)
Adresse : Château de Trégarantec
Baptême d’un frèreHypolite François Charles JÉGOU du LAZ
15 octobre 1788 (Âge 5 ans)
Note: Registres paroissiaux de Mellionnec (22). Baptême du 15 octobre 1788 :
Baptême d’un frèreEugène François JÉGOU du LAZ
15 octobre 1788 (Âge 5 ans)
tante paternelle par alliance : Françoise de KERMENGUYcousine germaine
Note: Registres paroissiaux de Mellionnec(22). Baptême du 15 octobre 1788 :
Décès du pèreMichel Marie JÉGOU du LAZ
4 mars 1802 (Âge 18 ans)
Adresse : Trégarantec
Note: Ou 13 ventose An 10.
MariageMarie Émilie Françoise Angèle de POULPIQUET de COËTLEZAfficher cette famille
21 septembre 1802 (Âge 19 ans)
père de l'époux : Michel Marie JÉGOU du LAZpèrebeau-père
mère de l'épouse : Marie Jeanne Aimée MERTENSbelle-mèremère
grand-père maternel de l'épouse : Jean Joseph Jérôme MERTENSbelle-mère → pèregrand-père maternel
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - M an VI-an X - Image 134 - Mariage du 21 septembre 1802 (4 co…
Naissance d’un fils
#1
Adolphe René Marie JÉGOU du LAZ
12 mai 1804 (Âge 21 ans)
Adresse : Château de la Villeneuve
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - N An XI-1807 - Image 22 - Naissance du 12 mai 1804 (23 Floréa…
Baptême d’un filsAdolphe René Marie JÉGOU du LAZ
13 mai 1804 (Âge 21 ans)
Note: Registres paroissiaux de St-Pol-de-Léon (29). Baptême du 13 mai 1804 :
NaissanceMarie Josèphe Delphine de ROQUEFEUIL-BARS
1 février 1805 78 57
Naissance d’une fille
#2
Françoise Émilie Marie Alexandrine JÉGOU du LAZ
11 avril 1806 (Âge 22 ans)
Adresse : Rue des Ursulines
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - N An XI-1807 - Image 175 - Naissance du 11 avril 1806
Décès d’une sœurMarie Jeanne Suzanne JÉGOU du LAZ
3 mai 1806 (Âge 23 ans)
Adresse : Rue des Ursulines
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - D An XI-1807 - Image 187 - Décès du 3 mai 1806
Naissance d’une fille
#3
Marie Françoise Mélanie JÉGOU du LAZ
28 mars 1808 (Âge 24 ans)
Adresse : Rue des Ursulines
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - N An 1808-1812 - Image 11 - Naissance du 28 mars 1808
Naissance d’un fils
#4
Hypolite Joseph Marie François JÉGOU du LAZ
9 mars 1810 (Âge 26 ans)
Adresse : Rue des Ursulines
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - N An 1808-1812 - Image 117 - Naissance du 9 mars 1810 :
Naissance d’une fille
#5
Marie Eugénie JÉGOU du LAZ
18 février 1812 (Âge 28 ans)
Adresse : Château de Pratulo
Baptême d’une filleMarie Eugénie JÉGOU du LAZ
20 février 1812 (Âge 28 ans)
Note: Registres paroissiaux de Cléden-Poher (29). Baptême du 20 février 1812 :
Décès de la mèreMarie Jeanne Josèphe de KERSAUSON-KERJEAN
27 décembre 1822 (Âge 39 ans)
Adresse : Place du Petit Cloître
Note: État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - Décès du 27 décembre 1822 : de KERSAUZON Marie Jeanne
Naissance d’une fille
#6
Marie Aimée JÉGOU du LAZ
27 mai 1825 (Âge 42 ans)
Adresse : Château de Pratulo
Décès d’une filleFrançoise Émilie Marie Alexandrine JÉGOU du LAZ
30 juillet 1827 (Âge 44 ans)
Adresse : Château de Pratulo
Décès d’une filleMarie Aimée JÉGOU du LAZ
13 juillet 1828 (Âge 45 ans)
Adresse : Château de Pratulo
Décès du demi-frèreAlexandre François JÉGOU du LAZ
18 mai 1831 (Âge 48 ans)
Mariage d’un enfantAlphonse Marie Damase de CILLART de La VILLENEUVEMarie Françoise Mélanie JÉGOU du LAZAfficher cette famille
27 septembre 1837 (Âge 54 ans)

Décès d’une demi-sœurAnne Julie Marie Françoise Charlotte JÉGOU du LAZ
1 janvier 1849 (Âge 65 ans)
Adresse : Château de Kerbiriou
Note: État-civil de Plougonven - AD-29 - D 1843-1852 - Image 129 - Décès du 1er janvier 1849
Décès d’une filleMarie Françoise Mélanie JÉGOU du LAZ
16 juin 1850 (Âge 67 ans)
MariageAdolphe René Marie JÉGOU du LAZMarie Thérèse Armande de SAISY de KERAMPUILAfficher cette famille
6 mai 1856 (Âge 73 ans)
Mariage d’un enfantAdolphe René Marie JÉGOU du LAZMarie Thérèse Armande de SAISY de KERAMPUILAfficher cette famille
6 mai 1856 (Âge 73 ans)
mère de l'épouse : Agathe Louise Rosalie d'ANDIGNÉbelle-mèremère
Note: Registres paroissiaux de Glomel (22). Mariage du 6 mai 1856 :
Décès 26 septembre 1861 (Âge 78 ans)
Adresse : Château de Pratulo
Sépulture 27 septembre 1861 (1 jour après le décès)
Note: Registres paroissiaux de Cléden-Poher (29). Inhumation du 27 septembre 1861 :
Famille avec les parents - Afficher cette famille
père
mère
Mariage : 14 mai 1782Morlaix, Finistère, Bretagne, France
11 mois
lui
3 ans
sœur plus jeune
Marie Jeanne Suzanne JÉGOU du LAZ
Naissance : vers 1785 58 37Mellionnec, Côtes-d'Armor, Bretagne, France
Décès : 3 mai 1806St-Pol-de-Léon, Finistère, Bretagne, France
23 mois
frère plus jeune
22 mois
frère plus jeune
La famille du père avec Angélique Thérèse Augustine de BLÉVIN de PENHOËT - Afficher cette famille
père
belle-mère
Mariage : 9 février 1750Vannes, Morbihan, Bretagne, France
15 mois
demi-frère
Emmanuel Bonabes JÉGOU du LAZ
Baptême religieux : 17 mai 1751 24Vannes, Morbihan, Bretagne, France
Décès : juillet 1767Vannes, Morbihan, Bretagne, France
3 ans
demi-sœur
14 mois
demi-frère
6 ans
demi-frère
23 mois
demi-sœur
5 ans
demi-sœur
Famille avec Marie Émilie Françoise Angèle de POULPIQUET de COËTLEZ - Afficher cette famille
lui
épouse
Mariage : 21 septembre 1802St-Pol-de-Léon, Finistère, Bretagne, France
20 mois
fils
23 mois
fille
Françoise Émilie Marie Alexandrine JÉGOU du LAZ
Naissance : 11 avril 1806 22 21St-Pol-de-Léon, Finistère, Bretagne, France
Décès : 30 juillet 1827Cléden-Poher, Finistère, Bretagne, France
2 ans
fille
23 mois
fils
Hypolite Joseph Marie François JÉGOU du LAZ
Naissance : 9 mars 1810 26 25St-Pol-de-Léon, Finistère, Bretagne, France
Décès : 9 juillet 1877Brest, Finistère, Bretagne, France
23 mois
fille
Marie Eugénie JÉGOU du LAZ
Naissance : 18 février 1812 28 27Cléden-Poher, Finistère, Bretagne, France
Décès : 27 mars 1892Brest, Finistère, Bretagne, France
13 ans
fille
Marie Aimée JÉGOU du LAZ
Naissance : 27 mai 1825 42 40Cléden-Poher, Finistère, Bretagne, France
Décès : 13 juillet 1828Cléden-Poher, Finistère, Bretagne, France

Baptême religieux
Registres paroissiaux de Mellionnec (22). Baptême du 8 avril 1784 : L'an de grâce mil sept cent quatre vingt quatre, le dix-huitième jour d'avril, nous soussigné recteur avons suppléé les cérémonies du baptême à un fils né au château deTrégarantec, le dix-huit avril mil sept cent quatre vingt trois, du légitime mariage de honnorable et noble messire Michel-Marie JÉGOU, chevalier, seigneur du Laz, de Trégarantec et autres lieux, et de honnorable et noble dameMarie-Jeanne-Josèphe de KERSAUZON, son épouse, et ondoyé le même jour à la chapelle de Trégarantec, par permission de monseigneur l'Évêque de Vannes, en date du cinq avril de la même année, signée du TRET, vicaire général, et plus bas AMET,secrétaire, comme il se trouve au registre de l'année dernière, on l'a nommé Joseph-François-Bonabe. Parein a été honnorable et noble messire Maurice-Pierre-Joseph de KERSAUZON, mareine honorable et noble dame Thérèse-Françoise JÉGOU (dame) deTréfalégant, lesquels avec monsieur et madame ses père et mère, et autres présents signent avec nous. [ont signé :] Thérèse-Françoise JÉGOU de Treffaléguen, KERSAUSON GOASMELQUIN, COETLÈS de PENNEL, KERSAUSON du LAZ, JÉGOU du LAZ, J. JAFFRÉ, curé, GUILLOUZOU, recteur. Cité dans : Généalogie de la Maison de Jégou - 1897.
Mariage
État-civil de St-Pol-de-Léon - AD-29 - M an VI-an X - Image 134 - Mariage du 21 septembre 1802 (4 complémentaire 10) : Du quatrième jour complémentaire de l'an dix de la République française, Acte de mariage de Joseph François Bonabe JÉGOU- DULAZ, âgé de dix neuf ans, né à Mellionec, département du Morbihan, le dix huit du mois d'avril an mil sept cent quatrevingt trois, profession de propriétaire, demeurant Saint Pol de Léon, département du Finistère, fils mineur de défunt Michel Marie JÉGOU DULAZ, vivant demeurant à Mellionec, département du Morbihan [en fait Côtes-d'Armor], et de Marie JeanneJosèphe KERSAUZON, son épouse, Et de Marie Émilie Françoise Angèle POULPIQUET COATLEZ, âgée de dix huit ans, née à Ploujean, département du Finistère, le vingt deux du mois de août an mil sept cent quatre vingt quatre, demeurant à Saint Pol deLéon, département du Finistère, fille mineure des défunts Mathurin Cézar POULPIQUET COATLEZ, demeurant à Saint Pol de Léon, département du Finistère, et de Marie Jeanne Aimée MERTEUR (?), son épouse. Les actes préliminaires sont extraits desregistres des publications de mariage faites à Saint Pol de Léon le deuxième jour complémentaire an dix de la République française, après avoir reçu le consentement de Marie Jeanne Josèphe KERSAUZON, mère du contractant, & de Jean Joseph JérômeMERTEUR, ayeul maternel de la contractante, et affichés aux termes de la loi, et les actes de naissance des époux nous ayant été représentés, le tout en forme ; de tous lesquels actes il a été donné lecture par moi, officier public, aux termesde la loi. Lesdits époux présens, ont déclaré prendre en mariage, l'un Marie Émilie Françoise Angèle POULPIQUET COATLES, l'autre Joseph François Bonabe JÉGOU DULAZ. En présence de Marie Jeanne Josèphe KERSAUZON, veuve JÉGOU DULAZ, mère ducontractant, demeurant à Saint Pol de Léon, département du Finistère, profession de propriétaire, âgée de cinquante quatre ans ; De Alexandre François JÉGOU DULAZ, frère du contractant, demeurant à Saint Pol de Léon, département du Finistère,profession de propriétaire, âgé de quarante sept ans ; De Jean Joseph Jérôme MERTEUR, ayeul maternel de la contractante, demeurant à Saint Pol de Léon, département du Finistère, profession de propriétaire, âgé de quatre vingt quatre ans ; Et deLouis Marie POULPIQUET KERMEN, oncle paternel de la contractante, demeurant à Saint Pol de Léon, département du Finistère, profession de propriétaire, âgé de quarante six ans. Après quoi, moi, Jean Louis HERVÉ CHEFDUBOIS, adjoint du maire deSaint Pol de Léon faisant les fonctions d'officier public de l'état civil, ai prononcé qu'au nom de la loi, lesdits époux étaient unis en mariage. Et ont lesdits époux et témoins, [signé :] Marie Émilie Françoise Angèle POULPIQUET COATLEZ, Joseph François Bonabe JÉGOU DULAZ, K ERSAUZON veuve du LAZ, MERTEUR, POULPIQUET KERMEN, Alexandre JÉGOU DULAZ, POULPIQUET COATLEZ, Françoise KERMENGUY du LAZ, JÉGOU ROQUEFEUIL,ROQUEFEUIL, HERVÉ CHEFDUBOIS adj. [suite des signatures en marge :] POULPIQUET MERTEUR (?), THÉPAULT du POULPIQUET KERISNEL (?), Jh BASHAN PENNÉLÉ, Lucille KERLOUAGUEN. Registres de la cathédrale de Saint-Pol-de-Léon (29). Mariage du 21 septembre 1802 : Ce jour vingt et un septembre mil huit cent deux, Joseph-François- Bonabes JÉGOU du LAZ, fils mineur de défunt Michel-Marie JÉGOU du LAZ, et de dame Marie-Jeanne de KERSAUZON, originaire de la paroisse de Mellionnec, maintenant Côtes-du-Nord, etdemoiselle Marie-Émilie-Françoise-Angèle POULPIQUET COATLÉZ, fille mineure des défunts Mathurin-César POULPIQUET COATLÉZ et dame Marie-Jeanne-Aimée MERTENS, dame de Coatlez, originaire de la paroisse de Ploujean, et tous deux domiciliés surcette paroisse, ayant été fiancés et une publication pour unique et dernière ayant été faite le dimanche dix-neuf du présent mois, sans opposition ni révélation d'empêchement, ayant obtenu dispense des deux autres publications, et del'empêchement de consanguinité du quatrième au quatrième degré, en date du vingt-huit août dernier, signé Henry, vic. gén. Leonensis, ont été solennellement conjoints en mariage par paroles de présent de leur mutuel consentement, et ont reçu labénédiction nuptiale du soussigné recteur en présence des soussignants, témoins, parents et amis et plusieurs autres qui ne signent les mêmes jour, mois et an que devant ; [ont signé : Marie-Émilie-Françoise-Angèle POULPIQUET COATLEZ, JÉGOU du LAZ, Joseph-François-Bonabe JÉGOU du LAZ, KERSAUSON, veuve du LAZ, ROGON KERTANGUY, KERMENGUY du LAZ, JÉGOU ROQUEFEUIL, JÉGOU du LAZ, ROQUEFEUIL, POULPIQUET COATLÉS,POULPIQUET MERCEREL, Joseph-Marie-Hyacinthe Le BYHAN PENNELÉ, THÉPAUT de POULPIQUET KERISNEL, PENNELÉ père, LUBIN SALAÜN, du PARC COATRESCAR, ancien capitaine de vaisseau, H. JÉGOU du LAZ, Suzanne du LAZ, Reine du LAZ, Eugène du LAZ, du DRESNAYveuve COËTTIVY, H. KERSAUSON, du COËTLOSQUET du DRESNAY, ESCORRE, recteur du Minihy, Cité dans : Généalogie de la Maison de Jégou - 1897.
Sépulture
Registres paroissiaux de Cléden-Poher (29). Inhumation du 27 septembre 1861 : L'an 1861, le 27 septembre, le corps de Joseph-Bonabes JÉGOU du LAZ, décédé à Pratulo, à huit heures du matin, le 26, âgé de 78 ans, a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse, en présence de Guillaume Le BEC et Guillaume HÉLIOU. MEUDEC, vicaire Cité dans : Généalogie de la Maison de Jégou - 1897.
Note
#Générale# Il est qualifié "propriétaire" et demeure au château de Trégarantec, à Mellionnec (22), puis Saint-Pol-de-Léon (29) et enfin au château de Pradulo, à Cléden-Poher (29. "Il traversa toute la période révolutio nnaire [au château de Trégarantec, à Millionnec]. Les enfants de cette demeure, privés de leurs père et mère en arrestation, et aussi de le urs revenus, menèrent alors une vie aussi précaire et réduiteau stric t nécessaire, qu'elle avait été luxueuse et surabondante dans les tem ps précédents. "En outre, il fallait vivre dans une alerte continuel le ; le jeune Joseph servait la messe aux prêtres réfugiés dans les ca chettes du château, parmi lesquels il y eut des grands vicaires de Va nnes, et plus d'une fois elle fut interrornpuepar l'annonce des Bleus . Il faisait la correspondance des chefs de la Chouannerie qui avaien t leur quartier dans ce pays montagneux et boisé, et dès l'âge de dou ze ans, il la portait dans un bâton creux : il y acquit toute la prude nce etla maturité d'un homme viril. Sa principale école fut celle de l'adversité. Lorsque plus tard on se demandait en l'entendant causer avec tant d'esprit de toutes choses, dans quel collège il en avait ap pris autant, il fallait se rappeler queles collèges étaient fermés, e t que les leçons qu'il avait reçues étaient celles des prêtres réfugi és à Trégarantec, surtout celles de sa mémorable soeur qui fut dans ce s temps néfastes l'ange gardien de sa famille. "Lorsqu'il perdit son père, il avait dix-sept ans, et bientôt il dut quitter Trégarantec qu i passa en d'autres mains, pour venir habiter Saint-Pol-de-Léon." " Quatre ans après son mariage, le comte du Laz quitta Saint-Pol pour ve nir habiter le château de Pratulo qu'il venait d'acheter aux héritier s de Musillac, famille qui l'avait possédé deux siècles durant. "Ent ourée de hauts coteaux' boisés, entre lesquels coulent et se réunissen t les deux rivières d'Hière et d'Aulne, cette vieille demeure, inhabi tée depuis longtemps, offrait d'incessantes occupations à l'un de ces rares hommes quicomprennent que la vie nous a été donnée pour l'empl oyer utilement. "Et depuis le jour de son entrée à Pratulo, jusqu'à celui de sa mort, e'est-à-dire cinquante-cinq années, quels gigantesqu es travaux la remplirent sans interruption ! Quelle vie modèle à prés enter aux générations futures ! Toujours levé dèsl'aurore, et les ord res donnés, il montait à cheval précédé de son escouade de travailleu rs, et- allait- souvent à plusieurs lieues, faire semer ces grandes s apinières, ou aligner et planter ces innombrables allées dont les beau x ombragesadoucirent le climat et transformèrent le pays. Les créati ons de prairies et tous les travaux de son habile administration alter naient avec les plantations. Lorsqu'il rentrait chez lui, de nombreux visiteurs souvent l'attendaient; à tous,il apparaissait gentilhomme de grand air, imposant, mais plein d'esprit et d'entrain ; le clergé était sans cesse invité à sa table hospitalière, moins luxueuse qu'au château paternel, mais toujours très grandement servie. "Un tel homm e devait acquérir une grande popularité. En 1815, il avait été nommé c ommandant de la garde nationale de l'arrondissement de Châteaulin ; p uis il fut élu membre du conseil général, et exerça les fonctions de m aire deCléden-Poher pour le grand bien des habitants ; en 1830, il l es résigna, et quand la raison du serment n'exista plus, il ne voulut plus les reprendre. Ce fut à cette époque que sa vie se trouva boulev ersée par une persécution soudaine ;accusé de conspiration contre le nouveau régime, on vint en son absence fouiller le château de Pratulo , et l'on y trouva de soi-disant papiers compromettants. L'arrestation de messieurs du Laz, père et fils aîné, fut ordonnée. Ils allèrentd 'eux-mêmes se mettre à la disposition de la justice. "Après un inter rogatoire de trois heures le fils fut mis en liberté, mais le père fut amené à Châteaulin, où il fit une noble protestation, mais qui eut p our résultat un séjour à la prison de Rennes de trois mois et demi, où il reçut tousles témoignages de respect et d'estime, et eut la visi te de l'évêque de Rennes, Mgr de Lesquen. Il en sortit grâce à sa prés ence d'esprit et à ses réponses aussi franches que prudentes. Il vécu t désormais en dehors de la politique, entouréd'estime, de considérat ion, béni des pauvres. Sa popularité fut célébrée, même de son vivant , dans les chants populaires de la Bretagne où il est le seul gentilho mme des temps modernes qui ait eu cet honneur (voyez le tome II des C hantspopulaires de la Bretagne, par le Vte Hersart de La Villemarqué : Les jeunes hommes de Plouyé, page 30 ; Le temps passé, page 267, éd ition de 1846). "Comme son ancêtre Gilles Jégou de Kervillio, il peu t être compté parmi les plus remarquables personnages de sa race. "F rappé soudainement le 20 septembre 1861, et encore plein d'activité et de santé, il voulut de suite accomplir tous ses devoirs de religion, puis il attendit la mort pour ainsi dire debout, marchant encore, sou tenu des deux bras, pendantson agonie. Le 26 du même mois, avec la f oi et la résignation du chrétien, il termina sa noble et précieuse vie à huit heures du matin, au moment où s'achevait la messe dite pour l ui dans sa chapelle. Le pays comprit quel homme il perdait."(Généalog ie de la Maison de Jégou - 1897).
Histoire et Généalogie | Maison de Baglion | Chambres d'hôtes Sens 89 | Quiz Akademos